Novartis: solide performance au deuxième trimestre grâce à la force de l'innovation et aux progrès des nouveaux lancements

Jul 21, 2015
  • Croissance des ventes, du résultat opérationnel core[1] et du BPA core (tcc[1]) des activités poursuivies[2] au T2:
    • Le chiffre d'affaires net s'est élevé à USD 12,7 milliards (-5%, +6% tcc).
    • Le résultat opérationnel s'est monté à USD 2,3 milliards (-28%, -14% tcc)
    • Le résultat opérationnel core a atteint USD 3,6 milliards (-7%, +6% tcc).
    • Amélioration de la marge core de 0,3 point de pourcentage (tcc)
    • BPA core d'USD 1,27 (-7%, +7% tcc) et free cash-flow[1] d'USD 2,1 milliards
    • La poursuite du raffermissement du dollar a impacté les ventes de -11% et le résultat opérationnel core de -13%
    • Excellente performance de Sandoz (chiffre d'affaires net +11% tcc, résultat opérationnel core +30% tcc) et de Pharmaceuticals (chiffre d'affaires net +6% tcc, résultat opérationnel core +9% tcc), qui a plus que compensé le faible trimestre d'Alcon (chiffre d'affaires net 0% tcc, résultat opérationnel core -10% tcc)
  • Poursuite de l'essor vigoureux de l'innovation au T2, couronné par des lancements importants
    • Entresto autorisé et lancé aux Etats-Unis (en juillet) pour l'insuffisance cardiaque chronique avec fraction d'éjection réduite
    • Glatopa, le premier générique concurrent de Copaxone® 20mg, homologué et lancé aux Etats-Unis
    • Zykadia autorisé dans l'UE et Promacta, aux Etats-Unis; avis favorable du CHMP pour Farydak
    • Résultats positifs, notamment pour Tafinlar/Mekinist en association dans le mélanome métastatique, pour Afinitor dans les tumeurs neuroendocrines gastro-intestinales et pulmonaires et pour Cosentyx dans la spondylite ankylosante
  • Les produits de croissance ont continué de stimuler la croissance et de rajeunir le portefeuille au T2
    • Les produits de croissance[3] ont enregistré une hausse de 24% (en USD), contribuant pour USD 4,4 milliards ou 35% au chiffre d'affaires net
    • Excellente performance des marchés émergents en expansion[3] (+8% tcc)
  • Confirmation des perspectives pour 2015 concernant les activités poursuivies:
    • Hausse attendue du chiffre d'affaires net des activités poursuivies à un taux à un chiffre moyen (tcc) et du résultat opérationnel core, à un taux à un chiffre élevé (tcc), soit une progression plus forte que celle des ventes
    • Afin de refléter la performance du premier semestre, Novartis relève à un taux à un chiffre élevé (tcc) les prévisions de croissance des ventes pour l'exercice complet pour Sandoz et les abaisse à un taux à un chiffre bas (tcc) pour Alcon

[1] Taux de change constants (tcc), résultats core et free cash-flow ne sont pas des mesures IFRS. L'explication de ces mesures non-IFRS et les tableaux de rapprochement se trouvent à la page 52 du Rapport financier intermédiaire simplifié (disponible en anglais uniquement). Sauf indication contraire, tous les taux de croissance mentionnés dans le présent communiqué se réfèrent à la même période de l'exercice précédent.
[2] Les activités poursuivies sont définies à la page 42 du Rapport financier intermédiaire simplifié.
[3] Les produits de croissance sont définis à la page 2 du présent communiqué et les marchés émergents en expansion, à la page 8.

Chiffres clés Activités poursuivies
T2 2015 T2 2014 Variation % S1 2015 S1 2014 Variation %
M USD M USD USD tcc M USD M USD USD tcc
Chiffre d'affaires net 12 694 13 347 -5 6 24 629 26 114 -6 4
Résultat opérationnel 2 281 3 184 -28 -14 5 066 5 999 -16 -1
Résultat net 1 856 2 723 -32 -18 4 162 5 177 -20 -5
BPA (USD) 0,77 1,11 -31 -16 1,72 2,10 -18 -3
Free cash-flow 2 064 2 693 -23 3 529 3 845 -8
Core
Résultat opérationnel 3 593 3 859 -7 6 7 244 7 659 -5 8
Résultat net 3 074 3 335 -8 5 6 273 6 668 -6 7
BPA (USD) 1,27 1,36 -7 7 2,60 2,71 -4 9

Bâle, le 21 juillet 2015 - En commentant les résultats, Joseph Jimenez, Directeur général de Novartis, a déclaré: «Novartis a enregistré un fort trimestre concernant l'innovation, qui s'est traduit notamment par l'homologation et le lancement aux Etats-Unis d'Entresto et de Glatopa, deux événements majeurs. En outre, nous avons annoncé toute une série de résultats cliniques positifs à travers les secteurs d'activité, comprenant Tafinlar/Mekinist dans le mélanome métastatique et Cosentyx dans la spondylite ankylosante. Nous sommes confiants dans la réalisation de nos priorités sur l'année et confirmons nos prévisions pour l'exercice complet».

RAPPORT DU GROUPE

Novartis a défini cinq priorités pour 2015: obtenir des résultats financiers élevés, renforcer l'innovation, achever la transformation du portefeuille, exploiter les synergies transdivisionnelles et développer une organisation hautement performante. Au deuxième trimestre et au premier semestre, nous avons accompli des progrès importants dans chacune de ces priorités.

Résultats financiers

A la suite de l'annonce, le 22 avril 2014, de la transformation de notre portefeuille, Novartis a publié les résultats financiers du Groupe en distinguant entre les «activités abandonnées» et les «activités poursuivies» pour l'exercice en cours et les exercices précédents. Une explication complète figure à la page 42 du Rapport financier intermédiaire simplifié.

Le commentaire ci-après se concentre sur les activités poursuivies, qui comprennent les divisions Pharmaceuticals, Alcon, Sandoz et les activités de Corporate. A compter du 2 mars 2015, date de la clôture des transactions avec GSK, les activités poursuivies comprennent également les résultats des nouveaux actifs en oncologie acquis de GSK et de la participation de 36,5% dans la joint-venture avec GSK dans le domaine des produits en automédication (les résultats de cette dernière apparaissant dans la quote-part dans le résultat net des entreprises associées). Les informations concernant la performance des activités abandonnées et de l'ensemble du Groupe figurent en pages 4 et 5 ci-après.

Deuxième trimestre

Activités poursuivies

Le chiffre d'affaires net s'est élevé à USD 12,7 milliards (-5%, +6% tcc). Les produits de croissance[1] ont contribué pour USD 4,4 milliards, soit 35%, au chiffre d'affaires net du Groupe, en hausse de 24% (en USD) en comparaison du deuxième trimestre de l'exercice précédent.

[1] Les «produits de croissance» sont un indicateur du rajeunissement du portefeuille. Ils comprennent les produits lancés à partir de 2010 ou qui bénéficient d'une exclusivité au moins jusqu'en 2019 dans les principaux marchés (UE, USA et Japon); exception faite de Sandoz dont les produits de croissance sont ceux qui ont été lancés au cours des 24 derniers mois. Ils incluent l'effet de l'acquisition des actifs en oncologie de GSK.

Le résultat opérationnel s'est inscrit à USD 2,3 milliards (-28%, -14% tcc), principalement en raison de l'amortissement des nouveaux actifs en oncologie ainsi que d'un gain provenant d'un règlement commercial enregistré au deuxième trimestre 2014, en partie compensés par une excellente performance opérationnelle. Les ajustements effectués sur le résultat opérationnel pour arriver au résultat opérationnel core se sont élevés à USD 1,3 milliard (2014: USD 0,7 milliard); les raisons en sont principalement: une hausse des charges d'amortissement pour l'acquisition de nouveaux actifs en oncologie, une charge pour perte de valeur d'une immobilisation incorporelle dans Alcon et des charges exceptionnelles pour la fermeture prévue de deux sites de production de Sandoz, tandis que le deuxième trimestre 2014 comprenait un revenu exceptionnel provenant d'un gain issu d'un règlement commercial en lien avec la propriété intellectuelle.

Le résultat opérationnel core s'est élevé à USD 3,6 milliards (-7%, +6% tcc). La marge opérationnelle core à taux de change constants a progressé de 0,3 point de pourcentage, grâce principalement à une hausse des ventes et aux projets d'amélioration de la productivité. Après déduction de l'impact négatif des effets de change se montant à 0,9 point de pourcentage, la diminution nette s'est chiffrée à 0,6 point de pourcentage exprimé en dollars, abaissant cette marge à 28,3% du chiffre d'affaires net.

Le résultat net s'est inscrit à USD 1,9 milliard (-32%, -18% tcc), enregistrant une baisse plus marquée que celle du résultat opérationnel. Cette baisse est due essentiellement à une diminution de la quote-part dans le résultat net des entreprises associées.

Le BPA s'est replié à USD 0,77 (-31%, -16% tcc); ce repli est toutefois plus faible que celui du résultat net, grâce à une diminution du nombre moyen d'actions en circulation.

Le résultat net core s'est monté à USD 3,1 milliards (-8%, +5% tcc), largement en phase avec le résultat opérationnel core.

Le BPA core s'est élevé à USD 1,27 (-7%, +7% tcc), croissant plus rapidement que le résultat net core, en raison d'une diminution du nombre moyen d'actions en circulation.

Le free cash-flow du deuxième trimestre a diminué à USD 2,1 milliards (-23%), en baisse d'USD 0,6 milliard, par rapport au deuxième trimestre de l'exercice précédent. Cette diminution résulte d'un recul du résultat opérationnel, comprenant l'impact négatif des effets de change sur les activités, en partie compensé par un recul du besoin en fonds de roulement net et par une hausse des gains de couverture de change.

Pharmaceuticals a réalisé un chiffre d'affaires net d'USD 7,8 milliards (-4%, +6% tcc), avec une croissance en volume de 13 points de pourcentage, y compris les nouveaux actifs en oncologie acquis de GSK (ventes d'USD 0,5 milliard au T2) et l'impact positif des prix se chiffrant à 1,0 point de pourcentage. Cette croissance a été contrebalancée en partie par l'impact négatif de la concurrence des génériques (-8 points de pourcentage), essentiellement pour Diovan en monothérapie, Exforge et Vivelle-Dot aux Etats-Unis. Les produits de croissance - comprenant Gilenya, Lucentis, Afinitor, Tasigna, Xolair, le portefeuille BPCO[1], l'association Tafinlar/Mekinist et Jakavi - ont contribué pour USD 3,5 milliards, soit 44%, au chiffre d'affaires net de la division. Ces produits ont progressé de 38% (tcc) par rapport au deuxième trimestre de l'exercice précédent.

Le résultat opérationnel a diminué de 17% (-4% tcc) à USD 2,0 milliards, car l'amortissement des immobilisations incorporelles d'USD 384 millions et les coûts d'acquisition d'USD 69 millions, en lien principalement avec les nouveaux actifs en oncologie, ont été compensés en partie par une solide performance opérationnelle. Le résultat opérationnel core s'est élevé à USD 2,5 milliards (-4%, +9% tcc). La marge opérationnelle core à taux de change constants a augmenté de 1,0 point de pourcentage; après déduction de l'impact négatif des effets de change s'élevant à 1,0 point de pourcentage, la marge opérationnelle core a atteint 31,6% du chiffre d'affaires net.

[1] Le portefeuille de la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) comprend Onbrez Breezhaler/Arcapta Neohaler, Seebri Breezhaler et Ultibro Breezhaler.

Alcon a enregistré, au deuxième trimestre, un chiffre d'affaires net stable d'USD 2,6 milliards (-9%, 0% tcc), principalement sous l'effet d'une baisse des ventes d'équipements chirurgicaux, d'un recul des ventes de lentilles intraoculaires (LIO) en raison de la pression de la concurrence et d'une accélération du repli des solutions d'entretien des lentilles. Ce ralentissement de la performance se serait traduit par une croissance sous-jacente de 2% (tcc). En outre, Alcon a subi l'impact négatif, se chiffrant à 2% environ, de l'étalement des livraisons de produits antiallergiques aux Etats-Unis ainsi que des réductions de stocks dans le commerce, qui s'est traduit par une stagnation (tcc) au deuxième trimestre.

Le résultat opérationnel (-68%, -41% tcc) a diminué à USD 150 millions, reflétant une perte de valeur d'USD 119 millions sur une immobilisation incorporelle. Le résultat opérationnel core (-23%, -10% tcc) s'est inscrit à USD 796 millions, impacté principalement par le mix de produits et par une légère hausse des provisions sur les revenus ainsi que par une augmentation des dépenses en R&D et en Marketing et vente. La marge opérationnelle core à taux de change constants a diminué de 3,7 points de pourcentage. Après adjonction de l'impact négatif des effets de change s'élevant à 1,8 point de pourcentage, la diminution nette de 5,5 points de pourcentage a abaissé la marge à 31,1% du chiffre d'affaires net.

Sandoz a réalisé, au deuxième trimestre, un chiffre d'affaires net (-2%, +11% tcc) d'USD 2,3 milliards, car la croissance en volume se chiffrant à 17 points de pourcentage a plus que compensé les pertes dues à l'érosion des prix s'élevant à 6 points de pourcentage. Au niveau des régions, la performance des Etats-Unis a été particulièrement forte (+23% tcc), stimulée par le lancement de Glatopa, la première version générique de Copaxone® 20mg, par la poursuite d'une forte croissance de la dermatologie et par d'autres lancements récents. Sandoz a continué de renforcer sa position de leader dans les génériques différenciés avec une hausse de 57% (tcc), au deuxième trimestre, à USD 222 millions des ventes mondiales de produits biopharmaceutiques (comprenant les biosimilaires, la fabrication sous contrats de produits biopharmaceutiques et Glatopa). Cette hausse a été soutenue en partie par les premières livraisons aux détaillants de Glatopa en juin.

Le résultat opérationnel s'est inscrit à USD 193 millions (-21%, -26% tcc), impacté de manière importante par des charges de restructuration d'USD 144 millions dues essentiellement au projet de rationalisation du réseau de sites de production. Le résultat opérationnel core a augmenté à USD 423 millions (+21%, +30% tcc), stimulé par l'excellente performance des activités de base et par le lancement de Glatopa. La marge opérationnelle core à taux de change constants a progressé de 2,6 points de pourcentage. Après adjonction de l'impact positif des effets de change s'élevant à 0,8 point de pourcentage, l'augmentation nette de la marge se chiffrant à 3,4 points de pourcentage a porté celle-ci à 18,5% du chiffre d'affaires net.

Activités abandonnées[1]

Les résultats opérationnels des activités abandonnées au deuxième trimestre 2015 comprennent le résultat des activités des antigrippaux de Vaccins sur trois mois. Animal Health, OTC et les activités hors antigrippaux de Vaccins ne sont pas inclus, car leur cession a été achevée au premier trimestre 2015. Le deuxième trimestre de l'exercice précédent comprenait les résultats de toutes les activités cédées au cours du trimestre sous revue.

Les ventes des vaccins antigrippaux de Vaccins se sont élevées à USD 39 millions, contre USD 29 millions au deuxième trimestre 2014.

Le résultat opérationnel des activités abandonnées s'est chiffré par une perte d'USD 96 millions au deuxième trimestre 2015, contre une perte d'USD 89 millions un an auparavant.

Le résultat net des activités abandonnées s'est traduit par une perte d'USD 18 millions, comparée à une perte d'USD 138 millions au deuxième trimestre de l'exercice précédent.

Le résultat opérationnel core des activités abandonnées s'est manifesté par une perte d'USD 72 millions au deuxième trimestre, contre une perte d'USD 62 millions au deuxième trimestre de l'exercice précédent.

[1] Les activités abandonnées sont définies en page 42 du Rapport financier intermédiaire simplifié.

Total du Groupe

Pour le total du Groupe, le résultat net s'est élevé à USD 1,8 milliard, contre USD 2,6 milliards au deuxième trimestre 2014, tandis que le bénéfice par action (BPA) a diminué à USD 0,76, contre USD 1,05 un an auparavant.

Le free cash-flow pour l'ensemble du Groupe a atteint USD 2,0 milliards.

Premier semestre

Activités poursuivies

Au premier semestre, le chiffre d'affaires net s'est élevé à USD 24,6 milliards (-6%, +4% tcc). Les produits de croissance ont contribué pour USD 8,1 milliards, soit 33%, au chiffre d'affaires net, en augmentation de 19% (en USD), en comparaison du premier semestre de l'exercice précédent.

Le résultat opérationnel s'est inscrit à USD 5,1 milliards (-16%, -1% tcc), principalement en raison de l'amortissement des nouveaux actifs en oncologie ainsi que d'un gain provenant d'un règlement commercial enregistré au premier semestre 2014 en lien avec la propriété intellectuelle, pour l'essentiel compensés par une excellente performance opérationnelle. Les ajustements effectués sur le résultat opérationnel pour arriver au résultat opérationnel core se sont élevés à USD 2,2 milliards (2014: USD 1,7 milliard).

Le résultat opérationnel core s'est élevé à USD 7,2 milliards (-5%, +8% tcc). La marge opérationnelle core à taux de change constants a progressé de 0,9 point de pourcentage, grâce essentiellement à une hausse des ventes et aux projets d'amélioration de la productivité. Après déduction des effets de change négatifs se montant à 0,8 point de pourcentage, la hausse nette de la marge de 0,1 point de pourcentage a porté celle-ci à 29,4% du chiffre d'affaires net.

Le résultat net s'est inscrit à USD 4,2 milliards (-20%, -5% tcc); cette diminution plus marquée que celle du résultat opérationnel est due essentiellement à une baisse de la quote-part dans le résultat net des entreprises associées.

Le BPA s'est replié à USD 1,72 (-18%, -3% tcc); ce repli est toutefois plus faible que celui du résultat net, grâce à une diminution du nombre moyen d'actions en circulation.

Le résultat net core s'est monté à USD 6,3 milliards (-6%, +7% tcc), largement en phase avec le résultat opérationnel core.

Le BPA core s'est élevé à USD 2,60 (-4%, +9% tcc), croissant plus rapidement que le résultat net core, en raison d'une diminution du nombre moyen d'actions en circulation.

Le free cash-flow du premier semestre s'est inscrit à USD 3,5 milliards (-8%), en diminution d'USD 0,3 milliard par rapport au premier semestre 2014. Cette diminution résulte de l'impact négatif des effets de change sur les opérations, en partie compensé par un recul du besoin en fonds de roulement net et par une hausse des gains de couverture de change.

Pharmaceuticals a réalisé, premier semestre, un chiffre d'affaires net d'USD 15,0 milliards (-6%, +4% tcc), soutenu par la croissance du volume des ventes (+12 points de pourcentage), qui a plus que compensé l'impact de la concurrence des génériques (-8 points de pourcentage). L'impact des prix a été négligeable.

Le résultat opérationnel s'est élevé à USD 4,3 milliards (-7%, +6% tcc) au premier semestre. Le résultat opérationnel a compris un montant d'USD 552 millions pour l'amortissement d'immobilisations incorporelles et d'USD 110 millions pour des coûts liés aux acquisitions, principalement en lien avec les nouveaux actifs en oncologie acquis de GSK. Le résultat opérationnel core s'est élevé à USD 4,9 milliards (-5%, +9% tcc), générant un levier opérationnel core à taux de change constants, grâce à la réduction continue des coûts de fonctionnement et aux programmes d'amélioration de la productivité en cours. La marge opérationnelle core à taux de change constants s'est améliorée de 1,6 point de pourcentage. Après déduction de l'impact négatif des effets de change s'élevant à 1,0 point de pourcentage, l'augmentation nette de la marge s'est chiffrée à 0,6 point de pourcentage, portant celle-ci à 32,7% du chiffre d'affaires net.

Alcon a enregistré au premier semestre, un chiffre d'affaires net d'USD 5,1 milliards (-6%, +2% tcc). Les ventes de Chirurgie ont progressé (+2% tcc), car les solides ventes de consommables dans les opérations de la cataracte et vitréo-rétiniennes ont été en partie contrebalancées par une baisse des ventes d'équipements et par la pression de la concurrence dans le domaine des LIO. Médicaments ophtalmiques (+3% tcc) a bénéficié d'une croissance à deux chiffres de Systane dans la sécheresse oculaire et des produits combinés à doses fixes dans le glaucome. Soins de la vision a progressé (+1% tcc), stimulé par la poursuite de la forte progression de Dailies Total1 et d'AirOptix Colors, qui ont compensé la baisse continue des produits d'entretien et des stocks commerciaux de lentilles de contact aux Etats-Unis.

Le résultat opérationnel s'est inscrit à USD 503 millions (-41%, -12% tcc), reflétant la perte de valeur d'USD 119 million sur une immobilisation incorporelle au deuxième trimestre. Le résultat opérationnel core s'est chiffré à USD 1,7 milliard (-14%, -1% tcc), impacté principalement par le mix de produits et par une légère hausse des provisions sur les revenus ainsi que par une augmentation des dépenses en Marketing et vente. La marge opérationnelle core à taux de change constants a diminué de 1,1 point de pourcentage. Après adjonction de l'impact négatif des effets de change s'élevant à 1,7 point de pourcentage, la diminution nette de 2,8 points de pourcentage a abaissé la marge à 33,0% du chiffre d'affaires net.

Sandoz a réalisé un chiffre d'affaires net d'USD 4,5 milliards (-3%, +10% tcc), car la croissance en volume se chiffrant à 15 points de pourcentage a plus que compensé la diminution de 5 points de pourcentage due à l'érosion des prix. Au premier semestre, toutes les régions ont enregistré une progression, stimulée par une croissance à deux chiffres aux Etats-Unis (+20% tcc), en Asie-Pacifique (+13% tcc) et en Amérique latine (+23% tcc). Au point de vue du secteur d'activité, les ventes mondiales de produits biopharmaceutiques ont augmenté de 45% (tcc) à USD 368 millions.

Le résultat opérationnel a reculé de 10% (-7% tcc) à USD 472 millions, comprenant des charges de restructuration pour un montant d'USD 180 millions, liées principalement au projet de rationalisation du réseau de sites de production. Le résultat opérationnel core a affiché une progression de 12% (+23% tcc) à USD 829 millions. La marge opérationnelle core à taux de change constants a augmenté de 1,8 point de pourcentage. Après adjonction de l'impact positif des effets de change s'élevant à 0,6 point de pourcentage, l'augmentation nette de 2,4 points de pourcentage a porté la marge à 18,3% du chiffre d'affaires net.

Activités abandonnées

Les résultats opérationnels des activités abandonnées au premier semestre 2015 comprennent six mois de résultats des antigrippaux de Vaccins ainsi que les résultats de Vaccins hors antigrippaux et les résultats d'OTC jusqu'à la date de leur cession, le 2 mars 2015. Les résultats opérationnels d'Animal Health, qui a été cédé le 1er janvier 2015, ne comprennent que le gain de la cession. Le premier semestre de l'exercice précédent comprenait les résultats de toutes les activités cédées au cours du premier semestre 2015.

Le chiffre d'affaires net réalisé par Vaccins hors antigrippaux et par OTC jusqu'au 2 mars s'est élevé respectivement à USD 75 millions et USD 456 millions. Au premier semestre 2015, les ventes de Vaccins antigrippaux se sont élevées à USD 56 millions, contre USD 81 millions un an auparavant, principalement en raison de l'accélération des livraisons dans l'hémisphère sud au premier trimestre 2015 par rapport au quatrième trimestre 2014 et d'une livraison exceptionnelle à l'Organisation panaméricaine de la Santé (Pan American Health Organization) au premier semestre 2014.

Le résultat opérationnel des activités abandonnées comprend des gains préliminaires exceptionnels avant impôts d'USD 12,8 milliards provenant de la cession d'Animal Health (USD 4,6 milliards) et des transactions avec GSK (USD 2,8 milliards pour les activités de Vaccins hors antigrippaux et USD 5,9 milliards découlant de la contribution de Novartis OTC à la joint-venture dans le domaine des produits en automédication). En outre, les transactions avec GSK ont entraîné des dépenses supplémentaires connexes se chiffrant à USD 0,5 milliard.

La perte opérationnelle restante se chiffrant à USD 0,3 milliard résulte de la performance opérationnelle d'OTC et des activités de Vaccins hors antigrippaux jusqu'à la date de leur cession ainsi que des activités de Vaccins antigrippaux au cours du semestre entier.

Le résultat net des activités abandonnées s'est élevé à USD 10,7 milliards, principalement en raison des gains exceptionnels provenant des transactions avec GSK et Lilly, contre USD 0,4 milliard au premier semestre 2014, qui comprenait un gain exceptionnel dégagé par la cession de l'unité des diagnostics de transfusions sanguines à Grifols.

La perte opérationnelle core des activités abandonnées, qui ne tient pas compte de ces éléments exceptionnels, a atteint USD 174 millions au premier semestre 2015, contre une perte d'USD 205 millions au premier semestre de l'exercice précédent.

Total du Groupe[1]

Pour le total du Groupe, le résultat net s'est élevé à USD 14,8 milliards, contre USD 5,6 milliards au premier semestre 2014, impacté par les gains exceptionnels des cessions compris dans le résultat net des activités abandonnées. Le bénéfice par action (BPA) a augmenté à USD 6,15, contre USD 2,26 un an auparavant.

Le free cash-flow pour l'ensemble du Groupe a atteint USD 3,2 milliards.

Principaux moteurs de croissance

A la base de nos résultats financiers du deuxième trimestre, il y a une concentration constante sur les principaux moteurs de croissance, notamment Gilenya, Afinitor, Tasigna, Xolair, Tafinlar/Mekinist et Jakavi, ainsi que sur les marchés émergents en expansion.

Produits de croissance

  • Les produits de croissance, un indicateur du rajeunissement du portefeuille, ont contribué pour 35% au chiffre d'affaires net du deuxième trimestre des activités poursuivies, en hausse de 24% (en USD). Dans Pharmaceuticals, cette contribution s'est élevée à 44% du chiffre d'affaires net de la division et les ventes de ces produits ont augmenté de 38% (tcc).
  • Gilenya (USD 700 millions, +26% tcc), notre traitement de la SEP par voie orale, a progressé à un taux à deux chiffres au cours du trimestre, avec une forte croissance en volume soutenue par la tendance favorisant les traitements plus efficaces administrés par voie orale.
  • Afinitor (USD 423 millions, +19% tcc), un inhibiteur par voie orale de la voie mTOR, a réalisé une forte croissance aux Etats-Unis, au Japon et dans d'autres marchés autour du globe.
  • Tasigna (USD 412 millions, +21% tcc) a poursuivi sa progression dans le domaine thérapeutique de la LMC (comprenant aussi Glivec/Gleevec), avec une forte croissance en volume aux Etats-Unis et dans d'autres marchés.
  • Xolair (USD 194 millions, +18% tcc) a continué d'afficher une croissance à deux chiffres au cours du trimestre, en bénéficiant d'indications dans l'asthme allergique ainsi que dans l'urticaire chronique spontanée (connue aussi sous le nom d'urticaire idiopathique chronique).
  • Tafinlar/Mekinist (USD 131 millions) a progressé en tant que premier médicament combiné autorisé pour le traitement des patients souffrant d'un mélanome à mutation BRAF V600 inopérable ou métastasique.
  • Jakavi (USD 98 millions, +68% tcc), un inhibiteur de la JAK par voie orale autorisé contre la myélofibrose et la polycythémie essentielle, a enregistré une forte progression par rapport au deuxième trimestre 2014.

[1] Les résultats du total du Groupe au S1 2014 comprennent six mois de Consumer Health (Animal Health et OTC) et de Vaccins (vaccins antigrippaux et hors antigrippaux). Le S1 2015 inclut deux mois d'OTC et d'activités de Vaccins hors antigrippaux et six mois d'activités de Vaccins dans les antigrippaux. Le résultat net du total du Groupe et le BPA comprennent l'effet des gains exceptionnels de cession. Le free cash-flow du total du Groupe comprend le free cash-flow des activités poursuivies et des activité abandonnées.

Marchés émergents en expansion

  • Le chiffre d'affaires net des activités poursuivies dans les marchés émergents en expansion - qui englobent tous les marchés, à l'exception des Etats-Unis, du Canada, de l'Europe de l'Ouest, du Japon, de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande - a augmenté de 8% (tcc) au deuxième trimestre. Cette croissance a été stimulée par le Brésil (+16% tcc) et la Chine (+7% tcc).

Renforcer l'innovation

Le deuxième trimestre a affiché une progression continue du pipeline se traduisant par des décisions réglementaires favorables et par la publication d'importants résultats issus des essais cliniques. Les faits saillants sont présentés ci-après:

Nouvelles homologations et avis favorables

  • Entresto homologué et lancé aux Etats-Unis pour l'insuffisance cardiaque chronique (en juillet)
    La FDA a autorisé Entresto (sacubitril/valsartan), anciennement LCZ696, pour le traitement de l'insuffisance cardiaque avec fraction d'éjection réduite. Novartis a commencé en juillet les livraisons aux Etats-Unis.
  • Zykadia homologué dans l'UE pour le cancer du poumon non à petites cellules ALK+
    La Commission européenne a homologué Zykadia (ceritinib) pour traiter les patients adultes atteints d'un cancer avancé du poumon non à petites cellules (CPNPC) à kinase lymphome anaplasique positive (ALK+) et traités auparavant avec crizotinib, un inhibiteur de cette kinase.
  • Promacta: autorisé par la FDA pour la thrombocytopénie immune chronique chez les enfants
    La FDA a autorisé Promacta (eltrombopag) pour le traitement des enfants dès l'âge de six ans souffrant de thrombocytopénie immune chronique (TPI), une maladie rare du sang, qui n'ont pas répondu suffisamment aux corticostéroïdes, aux immunoglobulines ou à la splénectomie.
  • Farydak recommandé par le CHMP pour traiter le myélome multiple et homologué au Japon
    Le CHMP a émis un avis favorable pour Farydak (panobinostat) en capsules, en association avec bortezomib et dexaméthasone, pour traiter le myélome multiple chez des patients adultes ayant subi un traitement antérieur. Farydak a également été homologué au Japon.
  • Odomzo: recommandé par le CHMP contre le carcinome basocellulaire
    Le CHMP a émis un avis favorable pour Odomzo (sonidegib, anciennement LDE225) pour traiter les patients adultes d'un carcinome basocellulaire localement avancé.
  • Glatopa autorisé et lancé aux Etats-Unis contre la sclérose en plaques cyclique
    La FDA a autorisé Sandoz à mettre Glatopa sur le marché, la première version générique entièrement substituable à Copaxone® 20 mg. Développé en collaboration avec Momenta, Glatopa, a été lancé aux Etats-Unis en juin dernier.
  • AcrySof IQ PanOptix: LIO trifocale autorisée par l'UE
    Alcon a obtenu le marquage CE pour sa lentille intraoculaire (LIO) à triple focale AcrySof IQ PanOptix destinée aux patients subissant une opération de la cataracte.
  • UltraSert: système préchargé pour la pose de LIO homologué par l'UE
    Alcon a également reçu l'autorisation de marquage CE pour sa LIO asphérique AcrySof IQ associée au système préchargé de pose UltraSert pour les patients subissant une opération de la cataracte.

Dépôts et demandes réglementaires

  • Cosentyx: dépôt de demandes d'autorisation à l'échelle mondiale pour la spondylite ankylosante et l'arthrite psoriasique
    Cosentyx a fait l'objet de demandes d'homologation dans le monde entier pour la spondylite ankylosante et l'arthrite psoriasique.
  • Tafinlar/Mekinist: demandes d'homologation déposées en Europe et au Japon pour le mélanome métastatique
    Des demandes d'autorisation ont été déposées en Europe et au Japon pour l'association de Tafinlar et de Mekinist pour traiter les patients atteints d'un mélanome métastatique BRAF V600-positif. Ces demandes comprennent les résultats des essais cliniques de phase III COMBI-d et COMBI-v. Ces résultats ont également été soumis à la FDA pour satisfaire aux conditions d'une autorisation complète.
  • Tafinlar/Mekinist: la FDA leur accorde le statut de traitement novateur dans un type de cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC)
    En juillet, La FDA a accordé à la thérapie combinée Tafinlar et Mekinist le statut de traitement novateur pour les patients atteints d'un CPNPC à mutation BRAF V600E positive.

Résultats d'essais cliniques importants et autres faits saillants

  • L'étude COMBI-d a confirmé le bénéfice de survie globale obtenu par Tafinlar/Mekinist dans le mélanome métastatique
    L'analyse finale des résultats issus de l'étude de phase III COMBI-d ont démontré un avantage de survie globale (SG) statistiquement significatif grâce au traitement avec Tafinlar (dabrafenib) et Mekinist (trametinib) en association, comparé au Tafinlar en monothérapie dans le mélanome métastatique à mutation BRAF V600E/K (SG médianne de 25,1 mois contre 18,7 mois).
  • Afinitor: un essai de phase III a montré une prolongation de la survie sans progression de la maladie dans les TNE avancées gastro-intestinales ou pulmonaires
    L'étude de phase III RADIANT-4 a satisfait à son critère principal, montrant qu'Afinitor (évérolimus) prolongeait de manière significative la survie sans progression de la tumeur (SSP) par rapport à un placebo chez les patients atteints de tumeurs neuroendocrines non fonctionnelles (TNE) d'origine gastro-intestinale ou pulmonaire. Cette étude servira de base à la demande d'homologation qui sera déposée cette année dans le monde entier.
  • Cosentyx: des résultats sur un an ont démontré son efficacité durable dans la spondylite ankylosante
    Les résultats de l'étude pivot de phase III MEASURE 2 de secukinumab dans la spondylite ankylosante ont démontré que 74% environ des patients obtenaient une amélioration, significative sur le plan clinique, de leurs symptômes après une année de traitement.
  • Cosentyx: efficacité supérieure dans le psoriasis en plaques situé dans les endroits difficiles à traiter
    Cosentyx a satisfait à ses critères principaux dans deux nouvelles études cliniques (GESTURE et TRANSFIGURE), montrant son efficacité supérieure à celle d'un placebo chez des patients atteints de psoriasis en plaques sur la paume des mains, la plante des pieds et les ongles, endroits tous difficiles à traiter.
  • BKM120: l'essai BELLE-2 a réalisé son objectif principal
    L'essai de phase III BELLE-2 de BKM120 (buparlisib) par voie orale en association avec fulvestrant (Faslodex®) a réalisé son objectif principal en démontrant une amélioration, significative sur le plan statistique, de la SSP chez les femmes postménopausées atteintes d'un cancer avancé du sein HR+/HER2-. Ce cancer a progressé ou récidivé pendant ou après un traitement avec un inhibiteur de l'aromatase, par comparaison avec fulvestrant administré seul. Le résultat modéré de la SSP observé dans l'étude globale de la population et les analyses prospectives réalisées dans certains sous-groupes prédéfinis, comprenant des patientes dont le cancer est associé à la mutation PIK3CA, comme le démontrent les échantillons de tumeurs archivés et l'ADN circulant de la tumeur, feront l'objet de discussions avec les autorités sanitaires avant le dépôt des demandes d'homologation. En outre, l'analyse de la SSP mise à jour sera disponible au second semestre 2016.
  • Jakavi: une mise à jour de l'étude a montré une réponse durable dans la polycythémie essentielle
    Une analyse prévue après 18 mois de l'étude pivot de phase III RESPONSE a montré que 80% des patients souffrant de polycythémie essentielle, traités avec Jakavi (ruxolitinib) et qui ont répondu au traitement à la 32e semaine ont éprouvé une réponse durable pendant au moins un an.
  • Tasigna: les résultats de l'étude ENEST1st ont renforcé le bénéfice du traitement de première intention dans la leucémie myéloïde chronique
    Les résultats de l'étude de phase IIIb ENEST1st chez plus de 1000 patients souffrant de leucémie myéloïde chronique bcr-abl positive et nouvellement diagnostiquée ont confirmé les bénéfices de Tasigna (nilotinib) en traitement de première intention et mis en évidence dans les essais antérieurs.
  • Zykadia et Tafinlar/Mekinist: résultats de phase II dans les tumeurs agressives CPNPC
    Des études de phase II ont montré que Zykadia (ceritinib) réduisait le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) ALK+, avec une réponse globale comparable en présence ou non de métastases cérébrales. Les résultats d'études de phase II de l'association de Tafinlar (dabrafenib) et de Mekinist (trametinib) ont affiché un taux global de réponse de 63% chez les patients atteints de CPNPC à mutation BRAF V600E positive.
  • CTL019: une étude en cours a révélé son potentiel dans le lymphome non hodgkinien
    Les résultats de l'étude en cours menée par l'Université of Pennsylvanie chez les adultes souffrant du lymphome B diffus à grandes cellules (LBDGC) récidivant ou réfractaire ou d'un lymphome folliculaire (LF) font état d'un taux de réponse global de 100% chez les patients LF et de 50% chez ceux atteints du LBDGC. Treize patients sur 19 ont répondu au traitement.
  • QVA149 et NVA237: les études pivots de phase II ont répondu à leurs critères principaux et secondaires
    Deux programmes d'essais cliniques pivots de phase III pour QVA149 (indacatérol/bromure de glycopyrronium) et pour NVA237 (bromure de glycopyrronium) chez des patients souffrant de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) ont satisfait à leurs critères principaux et secondaires.
  • Novartis élargit son pipeline en neurosciences avec l'acquisition de Spinifex Pharmaceuticals
    Novartis a conclu un accord en vue d'acquérir Spinifex Pharmaceuticals, une société non cotée, centrée sur le développement d'une approche périphérique pour traiter la douleur neuropathique, telle que EMA401, un nouvel antagoniste des récepteurs de type 2 de l'angiotensine II. Cette transaction devrait être clôturée au second semestre 2015.

Achever la transformation du portefeuille

A la suite de l'annonce, le 2 mars 2015, de la clôture des transactions avec GSK, l'intégration a progressé comme prévu. Le transfert des autorisations de mise sur le marché a été achevé pour environ 75% des ventes, tandis que les forces de vente sont opérationnelles dans plus de 50 marchés.

A la suite de ces transactions avec GSK, qui ont été clôturées au premier trimestre, Novartis a comptabilisé, au premier semestre 2015, des gains exceptionnels préliminaires avant impôts d'USD 8,7 milliards environ. Ce montant s'ajoute au gain exceptionnel avant impôts d'USD 4,6 milliards provenant de la cession d'Animal Health au premier trimestre. En outre, les transactions avec GSK ont entraîné des dépenses supplémentaires connexes se chiffrant à USD 0,5 milliard au premier trimestre.

La cession à CSL des activités de Novartis dans le domaine des Vaccins antigrippaux, dernière étape de la transformation du portefeuille, devrait être clôturée au second semestre 2015, sous réserve des conditions habituelles de clôture, dont les autorisations réglementaires. Novartis demeure totalement engagé dans les activités de Vaccins antigrippaux jusqu'à leur cession à CSL.

Exploiter les synergies transdivisionnelles

Améliorer la productivité et tirer parti des synergies transdivisionnelles contribuera à soutenir nos marges.

  • Novartis Business Services (NBS), notre organisation de services partagés, continue de mettre en oeuvre ses priorités et la transformation de l'organisation est en bonne voie. A la fin du deuxième trimestre, NBS employait plus de 9000 collaborateurs équivalents plein temps transférés au sein du Groupe Novartis.
  • Les frais qui entrent dans le champ d'application de NBS sont demeurés stables par rapport au deuxième trimestre 2014. En passant de services spécifiques fournis à une seule division à un modèle transdivisionnel, NBS intensifie la délocalisation des services transactionnels à ses cinq Global Service Centers sélectionnés.
  • Dans l'approvisionnement, nous avons réalisé, au deuxième trimestre, des économies d'échelle se chiffrant à USD 400 millions environ.
  • En outre, nous avons poursuivi l'optimisation de notre réseau de production. Au deuxième trimestre, nous avons annoncé la fermeture prévue de deux sites de production de Sandoz ainsi que la restructuration partielle d'un site de production de Pharmaceuticals.
  • Cette restructuration porte à 23 au total le nombre de sites de production des activités poursuivies dont la cession, la fermeture ou la restructuration a déjà eu lieu ou est en cours. Les charges exceptionnelles se sont élevées à USD 214 millions au deuxième trimestre et à USD 259 millions au premier semestre. Le cumul des charges exceptionnelles comptabilisées depuis le début du programme se monte à USD 834 millions.

Au deuxième trimestre, nos projets d'amélioration de la productivité ont généré des économies brutes qui totalisent USD 750 millions environ.

Développer une organisation hautement performante

Novartis s'est engagé à créer une culture de l'intégrité et à faire preuve d'un leadership éthique. A cet effet, nous avons pris des mesures pour augmenter la transparence et renforcer l'éthique de nos pratiques commerciales. Les nouvelles Valeurs et normes de Novartis mettent l'accent sur l'intégrité et le courage de faire ce qui est juste.

Novartis continue de promouvoir la culture de la qualité à tous les échelons de l'organisation. Au deuxième trimestre 2015, il y a eu, à l'échelle mondiale, au total 46 inspections effectuées par les autorités de la santé, dont dix ont été menées par la FDA. Les résultats de la totalité des inspections ont été considérés comme bons ou acceptables. La FDA n'a pas encore communiqué le résultat de deux inspections de sites de production réalisées en août 2014 en Inde. Novartis s'engage à poursuivre ses efforts pour imposer une qualité durable allant au-delà des exigences de mise en conformité.

Structure du capital et endettement net

Maintenir un bon équilibre entre les investissements dans ses activités, une structure financière solide et des rendements attrayants pour ses actionnaires, restera une priorité à l'avenir. Un cash-flow solide et une structure saine du capital ont permis à Novartis de se concentrer sur l'innovation et la croissance de son portefeuille diversifié de soins de santé, tout en conservant la note de crédit AA qui reflète sa solidité et sa discipline financières.

Au premier semestre 2015, 37,8 millions d'actions propres ont été distribuées à la suite de l'exercice d'options et d'attributions d'actions dans le cadre des plans de rémunération des collaborateurs. Novartis a racheté 8,4 millions d'actions sur la première ligne de négoce de la SIX Swiss Exchange et aux collaborateurs. En outre, 12,8 millions d'actions ont été rachetées, au premier semestre 2015, sur la deuxième ligne de négoce dans le cadre du programme annoncé de rachat d'actions à concurrence d'un montant d'USD 5,0 milliards étalé sur deux ans. Au total, le nombre d'actions en circulation a augmenté de 16,6 millions par rapport au 31 décembre 2014 suite à ces transactions. Novartis vise à compenser sur le reste de l'exercice, l'effet dilutif, enregistré au premier semestre 2015, provenant des plans de participation des collaborateurs. Outre le rachat d'actions en cours se montant à USD 5,0 milliards annoncé en novembre 2013, il est prévu d'exécuter de tels rachats d'actions sur la deuxième ligne de négoce de la SIX Swiss Exchange.

Egalement au cours du premier trimestre 2015, Novartis a émis trois emprunts obligataires en francs suisses pour un montant total d'USD 1,5 milliard et a remboursé deux emprunts obligataires, arrivés à maturité au deuxième trimestre 2015, pour un montant total d'USD 2,9 milliards (un emprunt obligataire d'USD 2,0 milliards émis en mars 2010 et un autre en francs suisses s'élevant à USD 0,9 milliard émis en juin 2008).

Au 30 juin 2015, l'endettement net s'est élevé à USD 17,4 milliards, contre USD 6,5 milliards au 31 décembre 2014. L'augmentation d'USD 10,9 milliards est due aux sorties de trésorerie pour l'acquisition des actifs nets en oncologie de GSK pour un montant d'USD 16,0 milliards, au paiement du dividende d'USD 6,6 milliards et au rachat d'actions pour USD 2,1 milliards ainsi qu'à d'autres sorties de trésorerie s'élevant à USD 0,9 milliard. Cette augmentation a été en partie compensée par le free cash-flow d'USD 3,2 milliards, par les produits nets des cessions s'élevant à USD 9,9 milliards en lien avec les transactions ayant trait à la transformation du portefeuille et par les produits provenant de l'exercice d'options se montant à USD 1,6 milliard.

La note de crédit à long terme de Novartis demeure AA (Moody's: Aa3, Standard & Poor's: AA-, Fitch: AA).

Perspectives du Groupe en 2015 pour les activités poursuivies

Sauf événements imprévus

Nos perspectives pour 2015 restent inchangées. En 2015, le chiffre d'affaires net du Groupe devrait croître à un taux à un chiffre (tcc) dans le milieu de la fourchette, après avoir absorbé l'impact de la concurrence des génériques, qui pourrait être identique à celui de l'exercice précédent (USD 2,4 milliards). Le résultat opérationnel core du Groupe devrait connaître, en 2015, une progression plus forte que celle des ventes à un taux à un chiffre élevé (tcc). Toutes ces comparaisons se font avec les activités poursuivies en 2014.

Perspectives par division:

  • Pharmaceuticals: confirmation d'une croissance à un chiffre dans le milieu de la fourchette (tcc)
  • Alcon: révision à la baisse vers une croissance à un chiffre bas (tcc)
  • Sandoz: révision à la hausse vers une croissance à un chiffre élevé (tcc)

Si les taux de change moyens enregistrés à la mi-juillet perdurent sur le reste de l'année, les effets de change sur l'exercice en cours auraient un impact négatif de 9% sur les ventes et d'entre 13% et 14% sur le résultat opérationnel core. Cet impact résulte du renforcement significatif du dollar contre la plupart des monnaies.

Performance financière en bref

Activités poursuivies[1] T2 2015 T2 2014 Variation % S1 2015 S1 2014 Variation %
USD m USD m USD tcc USD m USD m USD tcc
Chiffre d'affaires net 12 694 13 347 -5 6 24 629 26 114 -6 4
Résultat opérationnel 2 281 3 184 -28 -14 5 066 5 999 -16 -1
en % du chiffre d'affaires 18,0 23,9 20,6 23,0
Résultat opérationnel core 3 593 3 859 -7 6 7 244 7 659 -5 8
en % du chiffre d'affaires 28,3 28,9 29,4 29,3
Pharmaceuticals T2 2015 T2 2014 Variation % S1 2015 S1 2014 Variation %
M USD M USD USD tcc M USD M USD USD tcc
Chiffre d'affaires net 7 847 8 199 -4 6 14 987 16 006 -6 4
Résultat opérationnel 1 986 2 406 -17 -4 4 285 4 627 -7 6
en % du chiffre d'affaires 25,3 29,3 28,6 28,9
Résultat opérationnel core 2 477 2 593 -4 9 4 897 5 132 -5 9
en % du chiffre d'affaires 31,6 31,6 32,7 32,1
Alcon T2 2015 T2 2014 Variation % S1 2015 S1 2014 Variation %
M USD M USD USD tcc M USD M USD USD tcc
Chiffre d'affaires net 2 559 2 817 -9 0 5 117 5 459 -6 2
Résultat opérationnel 150 471 -68 -41 503 851 -41 -12
en % du chiffre d'affaires 5,9 16,7 9,8 15,6
Résultat opérationnel core 796 1 031 -23 -10 1 690 1 956 -14 -1
en % du chiffre d'affaires 31,1 36,6 33,0 35,8
Sandoz T2 2015 T2 2014 Variation % S1 2015 S1 2014 Variation %
M USD M USD USD tcc M USD M USD USD tcc
Chiffre d'affaires net 2 288 2 331 -2 11 4 525 4 649 -3 10
Résultat opérationnel 193 244 -21 -26 472 526 -10 -7
en % du chiffre d'affaires 8,4 10,5 10,4 11,3
Résultat opérationnel core 423 351 21 30 829 738 12 23
en % du chiffre d'affaires 18,5 15,1 18,3 15,9
Corporate T2 2015 T2 2014 Variation % S1 2015 S1 2014 Variation %
M USD M USD USD tcc M USD M USD USD tcc
Résultat opérationnel -48 63 ns ns -194 -5 ns ns
Résultat opérationnel core -103 -116 11 9 -172 -167 -3 -6
Activités abandonnées T2 2015 T2 2014 Variation % S1 2015 S1 2014 Variation %
M USD M USD USD tcc M USD M USD USD tcc
Chiffre d'affaires net 39 1 290 ns ns 587 2 545 ns ns
Résultat opérationnel -96 -89 ns ns 12 526 585 ns ns
en % du chiffre d'affaires ns -6,9 ns 23,0
Résultat opérationnel core -72 -62 -16 -23 -174 -205 15 22
en % du chiffre d'affaires ns -4,8 -29,6 -8,1
Total du Groupe[2] T2 2015 T2 2014 Variation % S1 2015 S1 2014 Variation %
M USD M USD USD tcc M USD M USD USD tcc
Résultat net 1 838 2 585 14 843 5 553
BPA (USD) 0,76 1,05 6,15 2,26
Free cash-flow 2 013 2 413 3 239 3 178

ns: non significatif

[1] Les activités poursuivies comprennent les activités de Pharmaceuticals, Alcon, Sandoz et Corporate ainsi que, depuis le 2 mars 2015, les résultats des nouveaux actifs en oncologie acquis de GSK et de la participation de 36,5% dans la joint-venture avec GSK dans les produits en automédication (les résultats de cette dernière figurant dans la quote-part du résultat net des entreprises associées). Voir la page 42 du Rapport financier intermédiaire simplifié pour des explications complètes.
[2] Le résultat net du total du Groupe et le BPA comprennent l'effet des gains exceptionnels de cession. Le free cash-flow du total du Groupe comprend le free cash-flow des activités poursuivies et des activité abandonnées.

Un rapport financier simplifié intermédiaire comprenant les informations répertoriées dans la liste ci-après est disponible (en anglais uniquement) sur notre site Web: http://hugin.info/134323/R/1940024/700298.pdf.

Novartis: Rapport financier intermédiaire simplifié du 2e trimestre et du 1er semestre 2015, données complémentaires

SOMMAIRE Page
PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE DU GROUPE ET DES DIVISIONS, T2 et S1 2015
Groupe 2
Pharmaceuticals 6
Alcon 14
Sandoz 17
Activités abandonnées 19
FLUX DE TRÉSORERIE ET BILAN DU GROUPE 22
RAPPORT SUR L'INNOVATION 25
COMPTES CONSOLIDÉS INTERMÉDIAIRES SIMPLIFIÉS
Comptes de résultat consolidés simplifiés 34
Comptes de résultat global consolidés simplifiés 36
Bilans consolidés simplifiés 37
Tableaux simplifiés de variation des capitaux propres consolidés 38
Tableaux simplifiés des flux de trésorerie consolidés 39
Notes relatives aux comptes consolidés simplifiés, y compris le point sur les litiges 41
INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES 52
RÉSULTATS CORE
Rapprochement des résultats IFRS et core 54
Groupe 56
Pharmaceuticals 58
Alcon 60
Sandoz 62
Corporate 64
Activités abandonnées 65
Tableau simplifié des variations de la dette nette consolidée / Information sur l'action Novartis 67
Free cash-flow 68
Division Pharmaceuticals: chiffre d'affaires net des 20 premiers produits 69
Division Pharmaceuticals: ventes par unité d'affaires 71
Chiffre d'affaires net par région 73
Taux de change / Quote-part dans le résultat net des entreprises associées 75
DÉCHARGE 76

Décharge
Le présent document fait part de prévisions impliquant des risques connus et inconnus, des incertitudes ainsi que d'autres facteurs qui pourraient rendre les résultats réels matériellement différents des résultats, performances ou réalisations annoncés ou impliqués dans de telles déclarations. Certains risques associés à ces déclarations sont résumés dans la version anglaise de ce communiqué, ainsi que dans le plus récent formulaire 20-F soumis par Novartis AG à la Securities and Exchange Commission (SEC) (autorité de régulation des marchés financiers des Etats-Unis). Le lecteur est invité à lire attentivement ces résumés.

Tous les noms de produits apparaissant en italique sont des marques déposées que les sociétés du Groupe Novartis possèdent ou exploitent sous licence. Faslodex® est une marque déposée du groupe de sociétés AstraZeneca. Copaxone® est une marque déposée de Teva Pharmaceutical Industries Ltd. Jakafi® est une marque déposée d'Incyte Corporation. Fovista® est une marque déposée d'Ophthotech Corporation.

A propos de Novartis
Novartis propose des solutions de santé innovantes adaptées aux besoins changeants des patients et des populations. Basé à Bâle, en Suisse, Novartis offre un portefeuille diversifié qui satisfait ces exigences le mieux possible: médicaments innovants, soins ophtalmologiques et produits pharmaceutiques génériques économiques. Novartis est la seule société mondiale à bénéficier d'une position de leader dans ces domaines. En 2014, le Groupe a réalisé un chiffre d'affaires net d'USD 58,0 milliards, alors que la recherche et le développement se sont montés à environ USD 9,9 milliards (USD 9,6 milliards, hors pertes de valeur et amortissement). Les sociétés du Groupe Novartis emploient quelque 120 000 collaborateurs équivalents temps plein et les produits de Novartis sont disponibles dans plus de 150 pays à travers le monde. Pour plus d'informations, veuillez consulter le site Internet http://www.novartis.com.

Dates importantes

27 octobre 2015 Résultats du troisième trimestre 2015
27 janvier 2016 Résultats du quatrième trimestre et de l'exercice complet 2015
23 février 2016 Assemblée générale