General contact

Main switchboard
Switzerland

+41 61 324 11 11
+41 61 324 80 01
Monday - Friday,
8:30 a.m. - 5:00 p.m. GMT+1

US switchboard

+1 862 778 21 00
Monday - Friday,
8:30 a.m. - 5:00 p.m. EST

Media

Global Media Relations
Eric Althoff
Basel, Switzerland

+41 61 324 7999

Investors

Investor Relations
Switzerland

Monday - Friday,
8:30 a.m. - 5:30 p.m. GMT+1
(Central European Time)

Reporting side effects

Report a suspected side effect (also known as an adverse event) related to a Novartis Pharmaceutical drug or a Novartis Vaccine.

Reporting side effects

pane 4 content

Media releases

July 19, 2012 07:10 CET

Novartis: avec huit étapes réglementaires importantes, les résultats du deuxième trimestre améliorent les perspectives de croissance; en voie de réaliser les attentes pour l'exercice 2012

  • Augmentation du chiffre d'affaires net de 1% à taux de change constants (tcc), la croissance des produits lancés récemment plus que compense la perte due à l'expiration du brevet de Diovan
    • Chiffre d'affaires net du Groupe d'USD 14,3 milliards (+1% tcc) au deuxième trimestre et d'USD 28,0 milliards (0% tcc) au premier semestre
    • Résultat opérationnel core d'USD 3,9 milliards (-3% tcc) au deuxième trimestre et d'USD 7,6 milliards (-5% tcc) au premier semestre; réalisation d'un effet de levier opérationnel par Pharmaceuticals et Alcon au deuxième trimestre et au premier semestre
    • BPA core d'USD 1,38 (-3% tcc) au deuxième trimestre et d'USD 2,65 (-5% tcc) au premier semestre; BPA d'USD 1,12 (+4% tcc) au deuxième trimestre et d'USD 2,07 (-7% tcc) au premier semestre
    • Free cash-flow d'USD 2,3 milliards au deuxième trimestre et d'USD 4,4 milliards au premier semestre
  • La force de l'innovation, la performance des produits lancés récemment et l'amélioration continue de la productivité devraient stimuler la croissance à long terme
    • Pharmaceuticals a franchi, au deuxième trimestre, cinq étapes-clés réglementaires, comprenant des recommandations du CHMP en faveur d'Afinitor dans le cancer avancé du sein, de Jakavi dans la myélofibrose et de Seebri Breezhaler dans la BPCO
    • Alcon a obtenu, au deuxième trimestre, trois autorisations concernant les lentilles toriques progressives intraoculaires AcrySof IQ ReSTOR +2.5D dans l'Union européenne ainsi que les lentilles Dailies Total1 et une nouvelle indication de Durezol aux Etats-Unis
    • La contribution des produits lancés récemment au chiffre d'affaires net du Groupe s'élève à 29% (28% au premier semestre), rajeunissant ainsi notre portefeuille diversifié de soins de santé
  • Nouveaux progrès dans la remise en état du site de Consumer Health à Lincoln, Nebraska et reprise limitée de la production
  • En voie de réaliser les attentes pour l'exercice 2012

Chiffres-clés


T2 2012

T2 2011
Variation
en %

S1 2012

S1 2011
Variation
en %
M USD M USD USD tcc M USD M USD USD tcc
Chiffre d'affaires net 14 303 14 915 -4 1 28 038 28 942 -3 0
Résultat
opérationnel
3 188 3 322 -4 1 6 003 6 730 -11 -7
Résultat net 2 733 2 726 0 5 5 060 5 547 -9 -5
BPA (USD) 1,12 1,13 -1 4 2,07 2,33 -11 -7
Free cash-flow[1] 2 311 3 297 -30 4 367 4 919 -11

Core[1]
Résultat
opérationnel
3 911 4 235 -8 -3 7 597 8 247 -8 -5
Résultat net 3 356 3 564 -6 -2 6 449 6 940 -7 -4
BPA (USD) 1,38 1,48 -7 -3 2,65 2,88 -8 -5

[1] Les résultats core et le free cash-flow ne sont pas des mesures IFRS. Leur explication et des tableaux de rapprochement ainsi que les données complémentaires figurant dans le sommaire à la fin du présent document se trouvent à partir de la page 43 du Rapport financier intermédiaire. Ces informations sont disponibles sur notre site Web sous http://www.novartis.com/investors/financial-results/quarterly-results-q2-2012.shtml.

Bâle, le 19 juillet 2012 - En commentant les résultats, Joseph Jimenez, Directeur général de Novartis, a déclaré:
«Au deuxième trimestre, Novartis a franchi huit étapes réglementaires importantes, notamment une recommandation du CHMP pour Afinitor dans le cancer avancé du sein, améliorant encore nos perspectives de croissance. Pharmaceuticals et Alcon ont réalisé une performance financière et un effet de levier opérationnel solides, soutenus par notre attention constante au rajeunissement de notre portefeuille. Les produits lancés récemment représentent maintenant 29% du chiffre d'affaires net du Groupe, contre 25% un an auparavant.»

RAPPORT DU GROUPE

Deuxième trimestre

Ventes en plein essor dans Pharmaceuticals et Alcon
Au deuxième trimestre, le chiffre d'affaires net du Groupe a atteint USD 14,3 milliards (-4%, +1% cc), la croissance des produits lancés récemment ayant plus que compensé la perte entraînée par l'expiration du brevet de Diovan. Les effets de change ont eu un impact négatif se chiffrant à 5 points de pourcentage, résultant du raffermissement du dollar contre la plupart des monnaies importantes.

Le rajeunissement de notre portefeuille est la clé de notre croissance à long terme. Les produits lancés depuis 2007, qui comprennent Lucentis, Gilenya, Tasigna et Galvus, ont continué de réaliser une forte performance. Ces produits mis depuis peu sur le marché ont progressé de 8% à USD 4,1 milliards et représentent aujourd'hui 29% du chiffre d'affaires net du Groupe, contre 25% un an auparavant.

Pharmaceuticals a réalisé un nouveau trimestre de bonne croissance sous-jacente, malgré l'expiration du brevet de Diovan en Europe, avec un chiffre d'affaires net d'USD 8,3 milliards (-1%, +4% tcc). Une forte hausse en volume se chiffrant à 9 points de pourcentage a plus que compensé l'effet de l'entrée de génériques sur le marché (-4 points) et l'impact des réductions de prix se montant à 1 point. En faisant abstraction de Diovan, le chiffre d'affaires net a progressé de 8%, ce qui démontre la forte performance sous-jacente de la division. Moteur-clé de la croissance de Pharmaceuticals, les produits lancés récemment ont généré un chiffre d'affaires net d'USD 2,8 milliards, progressant de 28% tcc par rapport à la même période de l'exercice précédent. Ces produits représentent désormais 34% des ventes de la division, contre 28% un an auparavant.

Alcon a enregistré, au deuxième trimestre, un chiffre d'affaires net d'USD 2,6 milliards, en hausse de 1% (+5% tcc). Cette robuste performance a été entraînée par la forte augmentation des ventes du secteur d'activité Chirurgie se chiffrant à 3% (+8% tcc) due à l'importance des ventes de produits contre la cataracte aux Etats-Unis et dans les marchés émergents en expansion ainsi qu'à la progression des ventes de lentilles de contact atteignant 2% (+6% tcc). Les nouveaux produits ont soutenu cette évolution en réalisant une solide hausse. Il s'agit notamment du laser LenSx femtoseconde pour la chirurgie réfractive de la cataracte et des lentilles Dailies Total1 en hydrogel de silicone. Les ventes de Médicaments ophtalmiques ont gagné 4% tcc, en dépit d'une diminution de 6% des ventes de produits anti-allergies, en raison d'une saison des allergies oculaires dont la virulence a été faible.

Sandoz a affiché un chiffre d'affaires net en baisse de 13% (-7% tcc) à USD 2,1 milliards, sous l'effet d'une érosion des prix se chiffrant à 7 points de pourcentage. En volume, les ventes sont restées stables, car le tassement prévu des ventes de l'enoxaparine (USD 156 millions au deuxième trimestre 2012 contre USD 284 millions au deuxième trimestre 2011), et les génériques autorisés aux États-Unis combinés au déclin du marché allemand ont annihilé la forte croissance à deux chiffres réalisée dans le reste de l'Europe occidentale, en Asie, en Europe centrale et orientale ainsi que celle des biosimilaires (+39% tcc). Le chiffre d'affaires net de Vaccins et Diagnostic a grimpé de 17% (+21% tcc) à USD 349 millions. L'accroissement des ventes a été soutenu par Menveo, qui a poursuivi sa progression à deux chiffres aux Etats-Unis, ainsi que par le timing des livraisons de composants antigéniques pour vaccins pédiatriques polyvalents en 2011, qui s'est traduit par un faible trimestre de comparaison. Consumer Health - qui comprend OTC et Animal Health - a subi une réduction de 24% (-18% tcc) de son chiffre d'affaires net à USD 904 millions, sous l'impact de la suspension de la production sur son site de Lincoln, Nebraska.

Pharmaceuticals et Alcon ont dégagé un effet de levier opérationnel
Le résultat opérationnel core du Groupe qui exclut les éléments exceptionnels et l'amortissement d'immobilisations incorporelles, a diminué de 8% (-3% tcc) à USD 3,9 milliards. La marge opérationnelle core à taux de change constants a baissé de 1,2 point de pourcentage. Ce résultat intègre des améliorations dans Pharmaceuticals (+0,6 point de pourcentage tcc) et Alcon (+0,2 point tcc), contrebalancées par des baisses chez Sandoz (-0,8 point tcc), Vaccins et Diagnostic (-0,2 point tcc) et Consumer Health (-1,0 point tcc). Compte tenu d'effets de change positifs s'élevant à 0,1 point de pourcentage, la baisse nette s'est inscrite à 1,1 point.

Le résultat opérationnel a chuté de 4% (+1% tcc) à USD 3,2 milliards, en raison d'une réduction du résultat opérationnel core et d'ajustements nets core qui se sont traduits au deuxième trimestre par une charge nette d'USD 723 millions, contre USD 913 millions au deuxième trimestre de l'exercice précédent. Les effets de change ont réduit le résultat opérationnel de 5 points de pourcentage.

Pharmaceuticals: le résultat opérationnel core a progressé de 2% (+6% tcc) à USD 2,7 milliards. La marge opérationnelle core à taux de change constants a augmenté de 0,8 point de pourcentage. Grâce à des effets de change positifs se montant à 0,1 point de pourcentage, cette augmentation nette a atteint 0,9 point, portant la marge opérationnelle core à 33,3% du chiffre d'affaires net.

Alcon: le résultat opérationnel core a progressé de 3% (+7% tcc) à USD 974 millions. Des gains de productivité et la réalisation de synergies post-intégration (USD 73 millions) ont permis à Alcon de dégager un effet de levier opérationnel, tout en poursuivant ses investissements dans les marchés émergents en expansion et dans la R&D. La marge opérationnelle core à taux de change constants a grimpé de 0,8 point de pourcentage, mais l'impact négatif des effets de change s'élevant à 0,1 point a conduit à une diminution nette de 0,7 point à 36,8% du chiffre d'affaires net.

Sandoz: le résultat opérationnel core a chuté de 35% (-31% tcc) à USD 349 millions. La marge opérationnelle core à taux de change constants a baissé de 5,8 points de pourcentage. Cette chute en comparaison du niveau exceptionnellement élevé de 21,6% au deuxième trimestre 2011 résulte d'une diminution des ventes et de la hausse des coûts de qualité et de production ainsi que d'investissements dans les biosimilaires et dans le pipeline respiratoire de Sandoz. Un effet de change favorable se chiffrant à 0,5 point de pourcentage a relevé la marge opérationnelle core à 16,3% du chiffre d'affaires net.

Vaccins et Diagnostic: au deuxième trimestre 2012, la perte opérationnelle core s'est élevée à USD 90 millions, contre USD 89 millions pour la même période de 2011. Consumer Health: le résultat opérationnel core a baissé à USD 18 millions et la marge opérationnelle core à taux de change constants, de 17,2 points de pourcentage, sous l'effet de la suspension de la production sur le site de Lincoln, Nebraska.

Le résultat net du Groupe a été stable en dollars américains (+5% tcc) à USD 2,7 milliards à la suite du repli du résultat opérationnel en partie compensé par des améliorations dans les éléments non opérationnels. Le BPA a diminué au rythme du résultat net soit de 1% (+4% tcc) à USD 1,12.

Le résultat net core du Groupe a cédé 6% (-2% tcc) suite à la diminution du résultat opérationnel core. Le BPA core s'est replié de 7% (-3% tcc) à USD 1,38.

Le free cash-flow d'USD 2,3 milliards au deuxième trimestre a été inférieur de 30% à celui de la période comparable de l'exercice précédent (USD 3,3 milliards), principalement en raison d'une diminution des produits de cession (USD 0,4 milliard) et d'une augmentation des paiements d'impôts (USD 0,3 milliard).

Premier semestre

Pharmaceuticals et Alcon: solide performance des ventes
Le chiffre d'affaires net du Groupe s'est élevé à USD 28,0 milliards (-3%, 0% tcc), les fortes ventes des produits lancés récemment ayant compensé l'impact de l'expiration du brevet de Diovan. Les effets de change ont réduit le chiffre d'affaires net de 3 points de pourcentage.

Dans l'ensemble du portefeuille diversifié des soins de santé du Groupe, les produits lancés depuis 2007 ont continué de réaliser une excellente performance avec une croissance de 12% par rapport à l'exercice précédent. Ces produits représentent aujourd'hui 28% du chiffre d'affaires net, contre 24% il y a un an.

Pharmaceuticals: chiffre d'affaires net en hausse à USD 16,1 milliards (0%, +4% tcc), la croissance en volume de 9 points de pourcentage ayant été en partie annihilée par l'effet de l'arrivée de génériques sur le marché se chiffrant à 5 points. Hors impact de l'expiration du brevet de Diovan et d'autres produits, la croissance de la division a atteint 8% à taux de change constants. Les produits lancés récemment ont contribué pour USD 5,5 milliards au chiffre d'affaires net de la division, soit 34%, contre 27% dans la période comparable de 2011.

Alcon a vu son chiffre d'affaires progresser de 3% (+6% tcc) à USD 5,2 milliards, grâce à la vigoureuse performance des secteurs d'activités Chirurgie (+6%, +9% tcc) et Médicaments ophtalmiques (+2%, +5% tcc). Le chiffre d'affaires net du secteur Soins de la vision a atteint USD 1,2 milliard, en hausse de 1% (+3% tcc) par rapport au premier semestre 2011. Les marchés émergents en expansion ont poursuivi leur progression avec une croissance de 13% tcc en comparaison de la même période de 2011.

Sandoz a subi, au premier semestre, une diminution de son chiffre d'affaires net de 12% (-7% tcc) à USD 4,3 milliards, par comparaison avec un premier semestre 2011 très élevé. Cette diminution provient des baisses enregistrées aux États-Unis et en Allemagne, en partie compensées par une croissance à deux chiffres des ventes dans le reste de l'Europe occidentale et en Asie et par les résultats toujours très bons obtenus par les biosimilaires (+46% tcc). Les ventes d'enoxaparine par la concurrence et la perte des génériques autorisés de gemcitabine et de lansoprazole aux Etats-Unis l'année passée ainsi que le repli des ventes en Allemagne ont entraîné une stagnation du volume des ventes. L'érosion des prix a atteint 7 points de pourcentage au premier semestre. Vaccins et Diagnostic a enregistré un recul de son chiffre d'affaires à USD 648 millions, en baisse de 3% (-1% tcc) par rapport au premier semestre 2011, à la suite du timing des livraisons de composants antigéniques pour vaccins pédiatriques polyvalents. Consumer Health a affiché un chiffre d'affaires net d'USD 1,8 milliard, en repli de 22% (-18% tcc), principalement en raison de la suspension de la production sur son site de Lincoln, Nebraska.

Pharmaceuticals et Alcon ont réalisé un effet de levier opérationnel
Le résultat opérationnel core du Groupe s'est replié de 8% (-5% tcc) à USD 7,6 milliards. La marge opérationnelle core à taux de change constants a baissé de 1,5 points de pourcentage à 27,1% du chiffre d'affaires net. Ce résultat intègre des améliorations dans Pharmaceuticals (+0.4 point de pourcentage tcc) et Alcon (+0,2 point tcc), contrebalancées par des baisses chez Sandoz (-0,8 point tcc), Vaccins et Diagnostic (-0.4 point tcc) et Consumer Health (-0,9 point tcc).

Le résultat opérationnel du Groupe a chuté de 11% (-7% tcc) à USD 6,0 milliards, en raison d'une réduction du résultat opérationnel core et d'ajustements core nets qui se sont traduits par une charge nette d'USD 1,6 milliard, contre USD 1,5 milliard au premier semestre de l'exercice précédent. Les effets de change ont contribué pour 4 points de pourcentage à ce recul.

Pharmaceuticals: le résultat opérationnel core a progressé de 2% (+5% tcc) à USD 5,3 milliards. A taux de change constants, la marge opérationnelle core s'est améliorée de 0,6 point de pourcentage grâce aux efforts continus pour améliorer la productivité. Par contre, elle a subi l'impact d'effets de change défavorables à hauteur de 0,2 point de pourcentage, de sorte que la marge opérationnelle core s'est inscrite à 33,1% du chiffre d'affaires net.

Alcon: le résultat opérationnel core a grimpé de 5% (+8% tcc) à USD 1,9 milliard. La marge opérationnelle core à taux de change constants a gagné 0,6 point de pourcentage auquel s'ajoute 0,2 point dû aux effets de change, de sorte que la hausse nette a atteint 0,8 point à 36,2% du chiffre d'affaires net.

Sandoz: le résultat opérationnel core de Sandoz s'est replié de 31% (-30% tcc) à USD 731 millions. La marge opérationnelle core à taux de change constants a baissé de 5,4 points de pourcentage. Cette baisse à partir du niveau élevé de 22,1% au premier semestre 2011 provient de réductions de prix, de faibles ventes de produits dont la marge est élevée aux États-Unis et en Allemagne ainsi que d'une hausse des investissements dans l'assurance qualité, la production et le développement de biosimilaires et de produits respiratoires prometteurs. Un effet de change favorable se chiffrant à 0.4 point de pourcentage a porté la marge opérationnelle core à 17,1% du chiffre d'affaires net.

Vaccins et Diagnostic: la perte opérationnelle core s'est élevée à USD 208 millions, comparée à une perte opérationnelle d'USD 113 millions au premier semestre 2011. Consumer Health: le résultat opérationnel core a baissé à USD 59 millions et la marge opérationnelle core à taux de change constants, de 15,9 points de pourcentage à taux de change constants, principalement sous l'effet de la suspension de la production sur le site de Lincoln, Nebraska.

Le résultat net du Groupe s'est réduit de 9% (-5% tcc) à USD 5,1 milliards dans le sillage du repli du résultat opérationnel. Le BPA core s'est infléchi de 11% (-7% tcc) à USD 2,07.

Le résultat net core du Groupe a cédé 7% (-4% tcc) suite à la réduction du résultat opérationnel core. Le BPA core s'est replié de 8% (-5% tcc) à USD 2,65.

Au premier semestre, le free cash-flow s'est élevé à USD 4,4 milliards, en recul de 11% par rapport au premier semestre 2011.

Mettre en oeuvre l'innovation, la croissance et la productivité

Notre stratégie de croissance durable à long terme est fondée sur une diversification de notre portefeuille ciblée sur des segments à forte croissance de l'industrie des soins de santé. Seule société pharmaceutique à occuper des positions de leader dans les médicaments prescrits, les soins oculaires, les génériques, les vaccins et diagnostics, les médicaments en vente libre et la santé animale, Novartis est bien positionné pour assurer sa croissance à l'avenir.

Cette stratégie est soutenue par un engagement sans faille envers l'innovation, la croissance et la productivité, qui sont les piliers de notre portefeuille diversifié. C'est cet engagement qui nous a permis d'étendre et d'améliorer nos offres aux malades dont les besoins de soins ne sont pas satisfaits, tout en procurant de la valeur à long terme à nos investisseurs.

Innovation : maintien de l'essor vigoureux avec huit étapes réglementaires importantes franchies

Afinitor recommandé par le CHMP dans le cancer du sein
Afinitor (évérolimus) a obtenu un avis favorable du Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l'Agence européenne des médicaments (EMA) pour son utilisation associée à l'exémestane dans le traitement du cancer avancé du sein à récepteur hormonal positif (HR+), HER2/neu négatif (HER2-), chez les femmes postménopausées sans maladie viscérale symptomatique après récidive ou progression suite à l'administration d'un inhibiteur de l'aromatase non-stéroïdien. Cette recommandation se fonde sur des données d'essais cliniques de phase III montrant qu'Afinitor plus exemestane, un inhibiteur de l'aromatase, plus que doublait la vie des patientes sans croissance de la tumeur. Cette indication pourrait représenter la première percée majeure depuis quinze ans dans le traitement du cancer avancé du sein et un nouvel espoir pour les quelque 220'000 femmes chez qui cette maladie potentiellement mortelle est dépistée chaque année.

Afinitor a aussi été autorisé par la FDA en tant que premier médicament capable de traiter des malades atteints de tumeurs rénales non cancéreuses associées à un complexe tubéro-sclérotique (TSC), une maladie génétique qui affecte entre un et deux millions de personnes dans le monde.

Signifor autorisé par l'UE pour traiter la maladie de Cushing
L'EMA a homologué Signifor (pasiréotide) qui est le premier médicament autorisé dans l'UE ciblant spécifiquement la maladie de Cushing, une pathologie endocrine invalidante provoquée par une tumeur pituitaire sous-jacente qui déclenche une sécrétion excessive de cortisol.

Par ailleurs, au deuxième trimestre, une étude de phase III de pasiréotide chez des malades atteints d'acromégalie, une maladie endocrine rare provoquée par un excès de sécrétion de l'hormone de croissance, a satisfait à son critère principal. Ces résultats ont montré que 63% des malades traités avec pasiréotide à action prolongée (long-acting release LAR) étaient plus susceptibles de réaliser un contrôle biochimique complet de leur maladie que ceux qui étaient sous Sandostatin LAR, la norme actuelle de soin.

Jakavi: avis favorable du CHMP pour la myélofibrose
Jakavi (INC424, ruxolitinib) a reçu un avis favorable du CHMP pour le traitement de la myélofibrose, un cancer du sang, qui peut s'avérer mortel, caractérisé par une insuffisance de la moelle osseuse et une augmentation du volume de la rate. S'il est homologué, Jakavi serait le premier inhibiteur de JAK autorisé par l'UE et développé pour traiter la myélofibrose, un cancer rare du sang.

Seebri Breezhaler recommandé par le CHMP pour homologation dans l'EU
Seebri Breezhaler (NVA237, bromure de glycopyrronium) a été recommandé à l'homologation par l'UE en tant que traitement de maintenance par inhalation en prise unique quotidienne contre la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). Cette maladie qui atteint quelque 210 millions de gens à travers le monde devrait devenir la troisième des principales causes de décès d'ici à 2020.

Une étude de phase III de longue durée souligne l'efficacité et l'innocuité de Gilenya
De nouvelles données récoltées sur une longue durée concernant Gilenya (fingolimode), le seul traitement par voie orale homologué contre les formes cycliques de la sclérose en plaques (SeP), a montré un profil constant d'efficacité et de sécurité après 4 ans et demi de traitement ininterrompu. Ces résultats provenant d'une extension de l'étude comparative de phase III TRANSFORMS, ont également démontré une amélioration de l'efficacité chez des malades ayant opté pour Gilenya après avoir pris un autre médicament prescrit habituellement contre la SeP. Jusqu'au deuxième trimestre 2012, plus de 38'000 malades avaient été traités avec Gilenya dans des essais cliniques et après sa commercialisation.

Deux études d'ACZ885 satisfont à leurs critères principaux
Deux études d'ACZ885 - une étude pivot de phase III sur l'arthrite idiopathique juvénile systémique (AIJS) et une étude de phase II sur le syndrome périodique associé par récepteur (TRAPS) du facteur de nécrose tumorale (TNF) - ont satisfait, au deuxième trimestre, à leurs critères principaux. Dans l'étude de phase III, 62% des malades d'AIJS traités avec ACZ885 n'ont plus montré aucun symptôme après la fin de la période de contrôle par placebo et 33% ont pu cesser tout traitement avec un corticostéroïde. Ce dernier entraîne souvent des effets secondaires tels que le syndrome de Cushing, l'arrêt de la croissance et l'ostéoporose. Dans l'étude de phase II, 90% des patients TRAPS traités avec ACZ885 ont connu une rémission clinique après une semaine de traitement seulement. Il n'existe actuellement aucun traitement homologué pour le TRAPS, un syndrome fébrile périodique rare.

Une étude de deux ans confirme l'innocuité de Lucentis; 200 résumés présentés à l'ARVO
Les essais CATT (Comparison of Age-related macular degeneration Treatment Trials) réalisés pendant deux ans ont produit des résultats qui ont rejoint la masse grandissante de données qui suggèrent que, chez des malades atteints de dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), l'injection intravitréenne de bevacizumab non homologué entraîne un risque d'effets indésirables généraux graves plus élevé que l'utilisation de Lucentis. Novartis considère que la sécurité des malades est la priorité majeure et Lucentis, avec plus de un million de malades/ans étayant son profil d'innocuité, est la meilleure option de traitement contre la forme exsudative de la DMLA.

Une autre recherche présentée lors du Congrès annuel 2012 de l'Association for Research in Vision and Ophthalmology (ARVO) a renforcé le profil d'efficacité à long terme et d'innocuité bien caractérisée de Lucentis ainsi que les bénéfices d'un traitement personnalisé dans nombre de maladies rétiniennes. C'est ainsi que l'extension de l'étude RESTORE a montré qu'un petit nombre d'injections de Lucentis est suffisant pour obtenir et conserver des gains de vision sur trois ans chez des patients souffrant d'oedème maculaire diabétique (OMD).

Novartis démontre l'étendue de son pipeline en oncologie devant l'ASCO
Novartis a également présenté 160 résumés au 48e Congrès annuel de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO), soulignant les progrès cliniques de nombreuses molécules commercialisées ou en développement. Ces études ont fait la démonstration des découvertes-clés qui permettent aux molécules développées par Novartis de répondre aux besoins de traitement non satisfaits de patients atteints de cancers et de maladies rares.

Parmi les études évoquées, il y a lieu de citer une analyse portant sur dix-huit mois de l'essai de phase III intitulée BOLERO-2 (Breast cancer trials of OraL EveROlimus), qui a confirmé qu'Afinitor plus exemestane plus que doublait la durée de vie sans croissance de la tumeur des femmes postménopausées souffrant d'un cancer avancé du sein à récepteur hormonal positif (HR+).

Ce congrès a également assisté à la présentation par Novartis des résultats initiaux de plusieurs molécules en développement, comprenant REZ235 (cancer du sein), BKM120 (cancer du sein), LBH589 (myélome multiple), LDE225 (cancer du cerveau), LDK378 (cancer du poumon non à petites cellules) et MEK162 (mélanome muté N-RAS).

Alcon réalise des progrès dans ses secteurs d'activité
Le secteur d'activité Chirurgie a reçu l'autorisation de mise sur le marché des lentilles toriques progressives intraoculaires AcrySof IQ ReSTOR +2.5D dans l'UE. La lentille à 2,5 dioptries étend le portefeuille de lentilles intraoculaires existant d'Alcon en améliorant la vision lointaine et la vision fonctionnelle proche tout en corrigeant l'astigmatisme. Elle offre également une meilleure option aux malades de la cataracte atteints d'astigmatisme désireux de corriger leur presbytie.

Aux Etats-Unis, le secteur Médicaments ophtalmiques a obtenu l'homologation d'une indication supplémentaire de Durezol. Indiqué à l'origine comme anti-inflammatoire à la suite d'une intervention chirurgicale oculaire, Durezol peut être maintenant utilisé pour traiter l'uvéite antérieure, qui, si elle n'est pas soignée, peut amener d'autres maladies telles que la cataracte et le glaucome.

En outre, Alcon a déposé une demande d'homologation aux États-Unis pour Brinzolamide-Brimonidine, la première association fixe ne contenant pas de bêtabloquant pour traiter la pression intraoculaire chez des patients souffrant de glaucome.

Dans le secteur des Soins de la vision, les États-Unis ont également homologué Dailies Total1, la première lentille de contact jetable quotidienne en hydrogel de silicone d'Alcon, à la suite de son lancement dans l'UE à fin 2011. Dailies Total1 est la première lentille de contact en hydrogel de silicone dotée d'un gradient d'eau: la teneur en eau augmente de 33% au centre à plus de 80% en surface. Cette lentille innovante possède aussi la perméabilité à l'air la plus élevée de toutes les lentilles jetables quotidiennes, améliorant ainsi le confort du porteur tout au long de la journée.

Croissance: concentration permanente sur les produits lancés récemment et les marchés émergents en expansion

Les produits lancés récemment continuent de stimuler la croissance
Les produits lancés depuis 2007 ont continué de stimuler la croissance du portefeuille. Ces produits ont progressé de 8% au deuxième trimestre, contribuant pour USD 4,1 milliards, soit 29%, au chiffre d'affaires net du Groupe. Au premier semestre, cette progression a atteint 12% à USD 7,9 milliards, représentant 28% du chiffre d'affaires net du Groupe.

Gilenya (USD 283 millions au deuxième trimestre, +268% tcc; USD 530 millions +292% tcc au premier semestre), le premier traitement de la sclérose en plaques par voie orale, a poursuivi sa forte croissance au deuxième trimestre. A la suite d'une révision, au premier trimestre, de son innocuité par la FDA et le CHMP, de nouvelles données de phase III ont montré un bénéfice soutenu en termes d'efficacité et un profil constant de sécurité dans une période allant jusqu'à 4 ans et demi de traitement ininterrompu. Ces résultats renforcent la valeur de Gilenya sur le long terme en tant qu'option de traitement de la SeP.

Lucentis (USD 604 millions au deuxième trimestre, +20% tcc; USD 1,2 milliard au premier semestre, +25% tcc) a également fortement progressé au deuxième trimestre en tant qu'unique traitement de ce genre capable d'améliorer considérablement la vision des malades souffrant de la forme exsudative de la dégénérescence maculaire liée à l'âge, d'un oedème maculaire diabétique ou d'un oedème maculaire secondaire à une occlusion veineuse rétinienne.

Tasigna (USD 237 millions au deuxième trimestre, +45% tcc; USD 446 millions au premier semestre, +42% tcc), traitement ciblé de nouvelle génération contre la leucémie myéloïde chronique (LMC), a réalisé une robuste croissance au deuxième trimestre. Etant donné les nombreuses études démontrant sa supériorité même sur Glivec, le traitement de référence de la LMC, Tasigna est désormais homologué dans 70 pays et continue de gagner des parts de marché en tant que traitement de première et de deuxième lignes. Ce médicament représente maintenant 22% du domaine thérapeutique de la LMC, contre 17% il y a un an.

Chez Alcon, le secteur d'activité Chirurgie (USD 957 millions, +8% tcc) a de nouveau enregistré une forte croissance. Les activités de chirurgie réfractive (USD 60 millions au deuxième trimestre, +24% tcc; USD 124 millions au premier semestre, +37% tcc) ont affiché une vigoureuse progression, soutenue par la solide performance continue des ventes de lasers Wawelight, qui occupent une part grandissante dans les installations de nouveaux équipements aux Etats-Unis, en Europe et en Asie Dans le domaine thérapeutique du glaucome (USD 335 millions au deuxième trimestre, +6% tcc; USD 641 millions au premier semestre, +3% tcc), les ventes de Travatan/DuoTrav ont augmenté à des taux à deux chiffres hors États-Unis, contrebalançant l'impact de la concurrence des génériques de la prostaglandine dans ce pays. Dans les lentilles de contact (USD 446 millions au deuxième trimestre, +6% tcc; USD 870 millions au premier semestre, +5% tcc), le lancement de Dailies Total1 a été bien accueilli et ces lentilles ont affiché des gains importants de parts de marché dans les pays européens où elles sont désormais disponibles, notamment en France et en Italie depuis le deuxième trimestre.

Performance toujours forte en Chine
Le chiffre d'affaires net de nos marchés émergents en expansion - comprenant tous les marchés, sauf les Etats-Unis, le Canada, l'Europe de l'Ouest, l'Australie, la Nouvelle-Zélande et le Japon - ont enregistré une hausse de 6% (tcc) au deuxième trimestre, contribuant pour USD 3,4 milliards, soit 24%, au chiffre d'affaires net du Groupe. Les ventes de Pharmaceuticals dans ces marchés ont gagné 5% (tcc) au cours du trimestre. Les marchés émergents en expansion d'Alcon ont de nouveau enregistré une forte progression se chiffrant à 14% (tcc) par rapport au deuxième trimestre 2011. En Chine, toutes les divisions ont réalisé une augmentation de leur chiffre d'affaires net qui a atteint 23% (tcc) au deuxième trimestre. L'homologation, au deuxième trimestre, d'Onbrez Breezhaler (indacatérol), le traitement en prise unique quotidienne de la bronchopneumopathie chronique obstructive, a renforcé encore nos perspectives de croissance en Chine.

Sandoz renforcera son portefeuille de produits différenciés en acquérant Fougera
Novartis a signé, en mai dernier, un accord définitif en vue d'acquérir Fougera Pharmaceuticals, une société spécialisée dans les génériques en dermatologie, dont les ventes se sont élevées à USD 429 millions en 2011, pour un prix d'USD 1,525 milliard payé en numéraire. La conclusion du contrat est attendue prochainement. Grâce à cette acquisition, Sandoz deviendra le numéro un dans le domaine des génériques dermatologiques, un segment attractif de l'industrie avec des ventes de plus d'USD 2 milliards aux États-Unis et une croissance vigoureuse à deux chiffres ces dernières années. Ce segment complétera les positions de leader mondial de Sandoz dans les biosimilaires et les génériques injectables, dans les anti-infectieux et dans les médicaments ophtalmiques. Outre les synergies de coûts, Sandoz prévoit de tirer parti de sa position de pointe dans le secteur des génériques aux États-Unis et de sa présence dans 140 pays pour étendre la base de vente existante de Fougera et introduire son vaste portefeuille en dermatologie dans de nouveaux marchés autour du globe.

Productivité: gains bruts équivalant à environ 5 points de pourcentage de la marge

Les bénéfices dégagés par les gains de productivité destinés à améliorer la profitabilité et l'investissement dans les activités afin de soutenir la croissance est un élément essentiel de la gestion de l'entreprise. Les projets en cours visant à améliorer la productivité, qui concernent les achats, l'allocation des ressources au sein du portefeuille de produit, la diminution du nombre de sites de production et la simplification de l'infrastructure, ont permis de réaliser des économies brutes de l'ordre de 5,0 points de pourcentage de la marge opérationnelle. Au deuxième trimestre, Pharmaceuticals a achevé la restructuration de ses activités aux États-Unis, annoncée en janvier 2012. Cette restructuration, qui a consisté à réorganiser les équipes de vente de la division pour soutenir les produits qui génèrent de la croissance et à renforcer le positionnement concurrentiel de l'entreprise sur le marché américain, a entraîné des économies se chiffrant à USD 100 millions environ au deuxième trimestre.

Sur les six premiers mois, ces économies se sont élevées à environ 4 points de pourcentage. Cependant, ces bénéfices, nets des réinvestissements prévus, se sont avérés insuffisants pour compenser l'impact de la suspension de la production sur le site de Lincoln dans Consumer Health, de la baisse des ventes ainsi que des investissements dans la qualité chez Sandoz. Il en est résulté un recul de la marge opérationnelle core du Groupe de 1,2 point de pourcentage tcc au deuxième trimestre et de 1,5 point tcc au premier semestre.

Qualité: progrès sur les sites de production de Consumer Health et de Sandoz

Fournir des médicaments de qualité aux malades est un élément central de la mission de Novartis. Dans le cadre de notre stratégie à long terme appliquée dans toutes nos divisions, nous avons continué d'améliorer et de moderniser nos installations quand cela était nécessaire. Nous avons également investi dans le développement de nos collaborateurs et mis sur pied des programmes de formation et d'éducation normalisés. L'objectif est d'inculquer les principes de qualité et de conformité dans le travail et de renforcer une culture de l'engagement et de la responsabilité de manière à parvenir à un niveau élevé de qualité dans l'organisation tout entière. Le réseau de production de Novartis continue d'être contrôlé par les autorités de santé et les inspections effectuées au deuxième trimestre n'ont en général pas soulevé de questions importantes.

Au deuxième trimestre, nous avons accompli des progrès dans la résolution des problèmes de qualité à la suite de la suspension, en décembre 2011, de la production du site de Consumer Health à Lincoln, Nebraska, États-Unis. Nous avons redémarré la production et lancé la validation des produits Sentinel d'Animal Health et Excedrin d'OTC. Un fois ces produits validés, nous devrions pouvoir livrer, au quatrième trimestre, une gamme réduite de produits à partir de ce site.

En outre Consumer Health a mandaté des fabricants externes pour accroître les livraisons de certains produits, ce qui aidera à répondre aux demandes des malades et des clients. Ces fabricants ont déjà commencé à produire et les expéditions pourraient débuter au quatrième trimestre.

Sandoz a également poursuivi le renforcement de la qualité au sein de son réseau de production. Celui-ci comprend les trois sites nord-américains qui sont en voie de remédier à leurs problèmes de qualité. Pour ce faire, Sandoz a étoffé l'encadrement supérieur des opérations de qualité et de production, à la fois au niveau mondial et de chaque site. Il renforce encore ses capacités en termes d'organisation, d'installations et de systèmes. Alors que Sandoz a ralenti sa production pour mettre en place des mesures correctives dans ses trois sites nord-américains, le niveau de livraison de tous les sites s'est amélioré. De nouvelles améliorations dans la production et dans les niveaux de livraison sont attendues au fur et à mesure que ces mesures progressent.

Free cash-flow

La pérennité de notre stratégie réside dans la capacité de l'entreprise de générer des flux de trésorerie qui fournissent les ressources nécessaires aux réinvestissements et aux rendements destinés aux actionnaires. Les flux de trésorerie sont gérés en accordant une attention permanente aux cycles d'exploitation et aux améliorations des flux de trésorerie opérationnels.

Au premier semestre, le free cash-flow d'USD 4,4 milliards a été en recul de 11% par rapport à celui du premier semestre 2011 qui avait atteint USD 4,9 milliards. Une baisse du résultat opérationnel (USD 0,7 milliard) et une diminution des produits de cession (USD 0,5 milliard) ont été en partie compensées par une réduction des paiements d'impôts et d'autres provisions (USD 0,4 milliard) et du fonds de roulement net (USD 0,3 milliard).

Structure du capital et endettement net

Un cash-flow important et une structure saine du capital ont permis à Novartis de se concentrer sur l'innovation, la croissance et la productivité de son portefeuille diversifié de soins de santé, tout en conservant la note de crédit AA qui reflète sa solidité financière. Maintenir un bon équilibre entre des rendements attractifs pour ses actionnaires, les investissements dans ses activités et une structure solide du capital demeurera une priorité à l'avenir.
Au 30 juin 2012, la dette nette s'élevait à USD 16,5 milliards, contre USD 15,2 milliards au 31 décembre 2011. Elle a augmenté quand le paiement du dividende se montant à USD 6,0 milliards a excédé le free cash-flow disponible. Au deuxième trimestre, la dette nette a diminué d'USD 2,7 milliards à USD 16,5 milliards grâce au free cash-flow qui a été généré.

La note de crédit à long terme de Novartis demeure AA (Moody's: Aa2, Standard & Poor's: AA-, Fitch: AA).

Perspectives du Groupe en 2012
(sauf événements imprévus)

A ce jour, notre performance est conforme aux prévisions et par conséquent nos perspectives pour 2012 demeurent inchangées. A taux de change constants, le chiffre d'affaires net du Groupe devait correspondre à celui de 2011, tandis que la marge opérationnelle core devrait être légèrement inférieure à celle enregistrée en 2011.

Au cours du deuxième trimestre, le dollar s'est raffermi face à la plupart des devises. Il s'ensuit que si les taux de change enregistrés en juin perduraient sur le reste de l'année, leur effet négatif se chiffrerait à environ 4% sur le chiffre d'affaires et à environ 3 à 4% sur le résultat opérationnel pour l'exercice entier. Cet impact est légèrement plus fort que celui attendu au premier trimestre.

Performance par division

Pharmaceuticals

T2 2012 T2 2011 Variation
en %
S1 2012 S1 2011 Variation
en %
M USD M USD USD tcc M USD M USD USD tcc
Chiffre d'affaires net 8 255 8 338 -1 4 16 094 16 036 0 4
Résultat opérationnel 2 741 2 791 -2 3 5 143 5 252 -2 1
en % du CA net 33,2 33,5 32,0 32,8
Résultat opérationnel
core
2 746 2 699 2 6 5 335 5 241 2 5
en % du CA net 33,3 32,4 33,1 32,7

Alcon

T2 2012 T2 2011 Variation
en %
S1 2012 S1 2011 Variation
en %
M USD M USD USD tcc M USD M USD USD tcc
Chiffre d'affaires net 2 648 2 625 1 5 5 189 5 041 3 6
Résultat opérationnel 419 371 13 25 782 895 -13 -7
en % du CA net 15,8 14,1 15,1 17,8
Résultat opérationnel
core
974 947 3 7 1 876 1 787 5 8
en % du CA net 36,8 36,1 36,2 35,4

Sandoz

T2 2012 T2 2011 Variation
en %
S1 2012 S1 2011 Variation
en %
M USD M USD USD tcc M USD M USD USD tcc
Chiffre d'affaires net 2 147 2 466 -13 -7 4 271 4 839 -12 -7
Résultat opérationnel 259 283 -8 -5 557 695 -20 -19
en % du CA net 12,1 11,5 13,0 14,4
Résultat opérationnel
core
349 533 -35 -31 731 1 067 -31 -30
en % du CA net 16,3 21,6 17,1 22,1

Vaccins et Diagnostic

T2 2012 T2 2011 Variation
en %
S1 2012 S1 2011 Variation
en %
M USD M USD USD tcc M USD M USD USD tcc
Chiffre d'affaires net 349 299 17 21 648 670 -3 -1
Perte opérationnelle -96 -214 55 47 -269 -315 15 7
en % du CA net -27,5 -71,6 -41,5 -47,0
Perte opérationnelle
core
-90 -89 -1 -15 -208 -113 ns ns
en % du CA net -25,8 -29,8 -32,1 -16,9

ns - non significatif

Consumer Health

T2 2012 T2 2011 Variation
en %
S1 2012 S1 2011 Variation
en %
M USD M USD USD tcc M USD M USD USD tcc
Chiffre d'affaires net 904 1 187 -24 -18 1 836 2 356 -22 -18
Résultat opérationnel 0 225 ns -95 12 490 -98 -92
en % du CA net 0 19,0 0,7 20,8
Résultat opérationnel
core
18 239 -92 -88 59 479 -88 -82
en % du CA net 2,0 20,1 3,2 20,3

ns - non significatif

Le rapport financier intermédiaire comprenant les informations répertoriées dans la liste ci-après est disponible sur notre site Web:
http://www.novartis.com/investors/financial-results/quarterly-results-q2-2012.shtml.

Novartis: rapport financier intermédiaire du 2e trimestre et du 1er semestre 2012, données complémentaires

SOMMAIRE Page
PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE DU GROUPE ET DES DIVISIONS, T2 et S1 2012
Groupe 2
Pharmaceuticals 6
Alcon 12
Sandoz 14
Vaccins et Diagnostic 16
Consumer Health 17
BILAN ET FLUX DE TRÉSORERIE DU GROUPE 19
RAPPORT SUR L'INNOVATION 21
COMPTES CONSOLIDÉS INTERMÉDIAIRES SIMPLIFIÉS
Comptes de résultats consolidés 30
Comptes de résultat global consolidés 32
Bilans consolidés simplifiés 33
Tableaux simplifiés de variation des capitaux propres consolidés 34
Tableaux simplifiés des flux de trésorerie consolidés 35
Notes relatives aux comptes consolidés intermédiaires simplifiés, y compris le point sur les litiges 37
INFORMATION COMPLÉMENTAIRE 43
RÉSULTATS CORE
Rapprochement des résultats IFRS et core 44
Groupe 46
Pharmaceuticals 48
Alcon 50
Sandoz 52
Vaccins et Diagnostic 54
Consumer Health 56
Corporate 57
INFORMATION SUPPLÉMENTAIRE
Tableaux simplifiés des variations de la dette nette consolidée 58
Free cash-flow / Information sur le capital-actions / Résumé des mouvements affectant les capitaux propres 59
Division Pharmaceuticals chiffre d'affaires net des 20 premiers produits 61
Division Pharmaceuticals: chiffre d'affaires par domaine thérapeutique 63
Chiffre d'affaires net par région 65
Quote-part dans le résultat net des entreprises associées 67
DÉCHARGE 68

Décharge
Le présent document fait part de prévisions impliquant des risques connus et inconnus, des incertitudes ainsi que d'autres facteurs qui pourraient rendre les résultats réels matériellement différents des résultats futurs, des performances ou des réalisations annoncées ou impliquées dans de telles déclarations. Certains risques associés à ces déclarations sont résumés dans la version anglaise de ce communiqué, ainsi que dans le formulaire 20-F de Novartis AG, le plus récent formulaire soumis à la Securities and Exchange Commission (SEC) (autorité de régulation des marchés financiers des Etats-Unis). Le lecteur est invité à lire attentivement ces résumés.

A propos de Novartis
Novartis propose des solutions thérapeutiques destinées à répondre aux besoins en constante évolution des patients et des populations dans le monde entier. Novartis, dont le siège social est situé à Bâle, Suisse, propose un portefeuille diversifié de produits susceptibles de satisfaire ces besoins: médicaments innovants, génériques peu coûteux, vaccins préventifs, instruments de diagnostic ainsi que produits pharmaceutiques en automédication et pour la santé animale. Novartis est le seul groupe à occuper une position de leader dans ces domaines. En 2011, le Groupe a réalisé un chiffre d'affaires net s'élevant à USD 58,6 milliards et a investi environ USD 9,6 milliards (USD 9,2 milliards hors charges pour pertes de valeur et amortissements) dans la recherche et le développement (R&D). Le Groupe Novartis emploie quelque 126 000 collaborateurs équivalents plein temps et déploie ses activités dans plus de 140 pays. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre site http://www.novartis.com.

Dates importantes
25 octobre 2012 Résultats du troisième trimestre 2012
Novembre 2012 Novartis Investor Day (Le point sur la R&D inclus)
23 janvier 2012 Résultats du quatrième trimestre et de l'exercice 2012

Les noms de produits en italique sont des marques déposées que les sociétés du Groupe Novartis possèdent ou exploitent sous licence.

 

The information in the press releases on these pages was factually accurate on the date of publication. These press releases remain on Novartis website for historical purposes only. Novartis assumes no duty to update the information to reflect subsequent developments. Readers should not rely upon the information in these pages as current or accurate after their publication dates.