General contact

Main switchboard
Switzerland

+41 61 324 11 11
+41 61 324 80 01
Monday - Friday,
8:30 a.m. - 5:00 p.m. GMT+1

US switchboard

+1 862 778 21 00
Monday - Friday,
8:30 a.m. - 5:00 p.m. EST

Media

Global Media Relations
Eric Althoff
Basel, Switzerland

+41 61 324 7999

Investors

Investor Relations
Switzerland

Monday - Friday,
8:30 a.m. - 5:30 p.m. GMT+1
(Central European Time)

Reporting side effects

Report a suspected side effect (also known as an adverse event) related to a Novartis Pharmaceutical drug or a Novartis Vaccine.

Reporting side effects

pane 4 content

Media releases

April 19, 2011 07:00

Novartis démarre l'année en force

  • Novartis enregistre, au premier trimestre, une forte hausse de son chiffre d'affaires, atteignant 14% à taux de change constants, résultat opérationnel impacté par les ventes en 2010 des vaccins contre la pandémie de grippe A(H1N1).
    • Chiffre d'affaires net en hausse de 16% (+14% à taux de change constants ou tcc) à USD 14,0 milliards
    • Résultat opérationnel core en progression de 4% (+6% tcc) à USD 4,0 milliards, en dépit de l'impact des ventes des vaccins contre la pandémie de grippe A(H1N1) un an auparavant ; diminution de 3% (0% tcc) du BPA core à USD 1.41
    • Free cash flow d'USD 1,6 milliard
  • Hors ventes des vaccins contre la pandémie de grippe A(H1N1) et Alcon, augmentation de 10% (+8% tcc) du chiffre d'affaires net et de 13% (+16% tcc) du résultat opérationnel core, amélioration de 2,0 points de pourcentage (tcc) de la marge core
  • Novartis renforce son portefeuille des soins de santé
    • La fusion avec Alcon, achevée le 8 avril 2011, établira une nouvelle plateforme de croissance d'envergure mondiale répondant aux besoins non satisfaits du segment des soins oculaires en pleine croissance ; mise en place au deuxième trimestre 2011 de la nouvelle structure des divisions
    • La dilution causée par l'émission d'actions liées à Alcon sera atténuée par la poursuite des rachats d'actions ; le rachat d'actions Alcon s'est chiffré à USD 2,4 milliards au premier trimestre 2011 et celui d'actions Novartis, à USD 0,6 milliard
  • Novartis conserve sa position de leader de l'innovation dans l'industrie pharmaceutique, avec de nouvelles homologations et recommandations, augmentant ainsi son potentiel d'une croissance soutenue
    • Le traitement révolutionnaire contre la sclérose en plaques Gilenya a été homologué dans l'UE ainsi que Lucentis pour le traitement de la perte de vision liée à l'dème maculaire diabétique, cause principale de cécité
    • Les points saillants du pipeline de Novartis comprennent une étude de phase III de INC424 un inhibiteur de JAK, une molécule prometteuse contre la myélofibrose et une recommandation du CHMP en faveur de Lucentis pour traiter l'occlusion veineuse rétinienne.

Chiffres-clés


T1 2011
T1 2010 Variation en %
M USD M USD USD tcc
Chiffre d'affaires net 14 027 12 131 16 14
Résultat opérationnel 3 408 3 511 -3 0
Résultat net 2 821 2 948 -4 -1
BPA (USD) 1,21 1,29 -6 -3
Free cash flow
(avant dividendes)
1 622 2 903 -44


Core[1]
Résultat opérationnel 4 012 3 865 4 6
Résultat net 3 376 3 309 2 4
BPA (USD) 1,41 1,45 -3 0

[1] Voir page 40 pour plus d'informations et la définition des résultats core


Bâle, le 19 avril 2011
- En commentant les résultats, Joseph Jimenez, Directeur général de Novartis, a déclaré: Des contributions de tous les secteurs d'activité ont conduit à un bon départ en 2011, nous permettant de réaliser une croissance de 14% au premier trimestre. Nous avons maintenu notre dynamique de l'innovation avec de nouvelles autorisations délivrées par l'Union européenne pour Gilenya, notre traitement contre la sclérose en plaques, et pour Lucentis, pour traiter les maladies oculaires. En outre, des résultats prometteurs de nombreux essais cliniques, comprenant une étude de phase III impliquant INC424, un inhibiteur de JAK, ont une fois de plus prouvé la réussite de notre nouvelle approche de la R&D. En avril, nous avons achevé notre fusion avec Alcon, le leader mondial de l'ophtalmologie, créant ainsi le deuxième des plus importants secteurs d'activité du portefeuille de Novartis.

RAPPORT DU GROUPE

Premier trimestre
Le chiffre d'affaires net a enregistré une hausse de 16% (+14% tcc) à USD 14,0 milliards. Les taux de change y ont contribué pour 2% car le dollar s'est affaibli par rapport à la plupart des devises. En faisant abstraction des ventes des vaccins contre la pandémie de grippe A(H1N1) et d'Alcon, le chiffre d'affaires net a progressé de 10% (+8% tcc). Les produits lancés récemment ont contribué pour USD 3,1 milliards au chiffre d'affaires net du premier trimestre, représentant 26% du chiffre d'affaires net total (hors Alcon).

Le chiffre d'affaires net de Pharmaceuticals a crû de 7% (+5% tcc) à USD 7,8 milliards, soutenu par une croissance de neuf points de pourcentage en volumes, en partie contrecarrée par un effet négatif de deux points provenant de baisses de prix et par l'arrivée de nouveaux génériques sur le marché ainsi que par la cession de produits se chiffrant à deux points de pourcentage également. La contribution des produits lancés récemment s'est chiffrée à 25% du chiffre d'affaires de Pharmaceuticals, en hausse de 33% tcc par rapport au premier trimestre 2010. Sandoz a enregistré une forte croissance (+15% tcc) aux Etats-Unis, en Europe de l'Ouest ainsi qu'en Europe centrale et orientale, qui a plus que compensé le recul affiché en Allemagne dû à la rapidité de la mise en place d'appels d'offres et à l'augmentation des rabais demandés par les autorités. Vaccins et Diagnostic a vu son chiffre d'affaires net baisser de 73% tcc en raison des ventes des vaccins contre la pandémie de grippe A(H1N1) à hauteur d'USD 1,1 milliard réalisées un an plus tôt ; compte non tenu de ces ventes, le chiffre d'affaires a grimpé de 43% tcc. Consumer Health a gagné 9% tcc grâce principalement à OTC avec Prevacid24HR et les médicaments contre la toux, les refroidissements et les maladies respiratoires. Alcon a contribué pour USD 1,9 milliard au chiffre d'affaires net du premier trimestre, avec une excellente performance de ses médicaments.

Le résultat opérationnel a reculé de 3% (0% tcc). Les taux de change ont eu un impact négatif de 3%, car le dollar s'est affaibli contre le franc suisse (-12%) et s'est légèrement raffermi contre l'euro (+1%). Hors vaccins contre la pandémie de grippe A(H1N1) et Alcon, le résultat opérationnel sous-jacent a augmenté de 25% (+30% tcc). Les éléments exceptionnels enregistrés dans le résultat opérationnel du premier trimestre 2011 comprennent : des gains de cession s'élevant à USD 102 millions provenant de la cession de médicaments ophtalmiques et de produits d'entretien des lentilles exigée pour obtenir l'autorisation de fusionner avec Alcon et un gain exceptionnel d'USD 183 millions chez CIBA Vision, suite à un règlement judiciaire, contrebalancés par des charges exceptionnelles liées à des règlements judiciaires (Sandoz : USD 28 millions) et par des charges de restructuration induites par la rationalisation du réseau de fabrication (USD 55 millions). La contribution d'Alcon au résultat opérationnel du premier trimestre s'est montée à USD 207 millions.

Le résultat opérationnel core, qui exclut les éléments exceptionnels et l'amortissement d'immobilisations incorporelles, a progressé de 4% (+6% tcc). Hors vaccins contre la pandémie de grippe A(H1N1) et Alcon, la progression du résultat opérationnel core a atteint 16% tcc par rapport à l'exercice précédent. Le résultat opérationnel core de Pharmaceuticals a grimpé de 11% tcc grâce à une gestion rigoureuse des coûts. Celui de Sandoz a grimpé de 11% tcc et celui de Consumer Health, de 30% tcc. Vaccins et Diagnostic a essuyé une petite perte au premier trimestre 2011 faisant suite à des revenus substantiels engendrés en 2010 par les vaccins contre la pandémie de grippe A(H1N1). La contribution d'Alcon au résultat opérationnel core s'est élevée à USD 722 millions.

La marge opérationnelle core a diminué de 3,3 points de pourcentage à 28,6% du chiffre d'affaires net. Des taux de change défavorables (-1,1 point de pourcentage) et les ventes en 2010 des vaccins contre la pandémie de grippe A(H1N1) (-5,4 points), compensés en partie par l'inclusion d'Alcon (+1,2 point), ont occulté l'amélioration de la marge core sous-jacente à taux de change constants de 2,0 points de pourcentage .

Le résultat net s'est replié de 4% (-1% tcc), en raison de coûts supplémentaires de financement liés à Alcon, en partie contrebalancés par une amélioration de 16,5% à 16% du taux d'imposition. Le résultat net core a augmenté de 2% (+4% tcc). Le résultat par action (BPA) a baissé de 6% (-3% tcc), soit plus que le résultat net, et le BPA core a cédé 3% (0% tcc) en raison de l'imputation d'une partie du résultat net core d'Alcon à ses actionnaires minoritaires.

Le free cash flow d'USD 1,6 milliard a été inférieur de 44% à celui du trimestre comparable, à cause principalement des paiements provenant des ventes des vaccins contre la pandémie de grippe A(H1N1) au premier trimestre 2010 (USD 1,3 milliard).


Changements au Comité de direction de Novartis
Avec effet au 1er octobre 2011, Felix R. Ehrat deviendra le nouveau General Counsel de Novartis International AG et rendra compte directement à Joseph Jimenez. M. Ehrat vient de l'étude d'avocats Bär & Karrer où il a assumé les fonctions de partenaire senior et de président exécutif. Il apportera à Novartis son expérience considérable du droit suisse et international et deviendra invité permanent du Comité de direction de Novartis. M. Ehrat succède à Thomas Werlen, qui a décidé de quitter Novartis pour poursuivre d'autres intérêts, notamment dans les domaines de l'entreprise et du commerce. La société remercie M. Werlen de son dévouement et de son importante contribution au succès de ses activités au cours des années écoulées.


Promouvoir l'innovation, la croissance et la productivité
La stratégie de croissance à long terme de Novartis est fondée sur un portefeuille ciblé et diversifié. Nous fournissons des traitements à l'échelle mondiale et développons des collaborations novatrices avec des clients et des gouvernements sur le marché global. La fusion avec Alcon ajoute à notre portefeuille le premier groupe mondial dans le domaine de l'ophtalmologie, renforçant notre position dans un secteur dont la croissance future est soutenue par une population mondiale vieillissante. A partir du deuxième trimestre 2011, OTC et 'Animal Health seront communiqués sous Novartis Consumer Health tandis que CIBA Vision sera inclus dans notre nouvelle division Alcon. Les informations financières retraitées en fonction de la nouvelle structure des divisions seront publiées le 18 mai 2011.

Toutes les divisions de Novartis s'engagent sur trois priorités essentielles : 1) l'innovation, amenant à créer de nouveaux traitements destinés à répondre à des besoins médicaux non satisfaits; 2) la croissance, élargissant notre rayon d'action par le lancement de médicaments les meilleurs de leur catégorie et par la conclusion de partenariats dans de nouveaux marchés et (3) la productivité, permettant d'opérer avec efficience et efficacité et de libérer ainsi des ressources pour la R&D future et le développement des talents. Nous concentrer sur ces trois priorités nous aidera à réaliser notre objectif de devenir l'entreprise vouée aux soins de santé la plus respectée et la plus digne de confiance au monde.

Innovation : trouver de nouveaux traitements et étendre les applications
En termes d'engagement envers la R&D, Novartis continue d'être à la pointe de l'industrie. Cette détermination s'est traduite par un pipeline profond de nouveaux produits lequel soutient la croissance. Qui plus est, cette approche révolutionnaire de la R&D qui consiste à explorer les voies moléculaires des maladies nous permet de trouver sans cesse de nouvelles applications pour nos produits, étendant leur impact sur les résultats pour le malade et sur sa qualité de vie. Au premier trimestre 2011, nous avons accompli de nouveaux progrès dans le développement de notre pipeline.

Gilenya, notre nouveau traitement par voie orale de la sclérose en plaques, qui représente une véritable percée, a été homologué, entre autres pays, dans l'UE, en Suisse et en Australie. Lucentis a été autorisé par l'UE pour traiter l'dème maculaire diabétique, principale cause de cécité pour laquelle il n'existait aucune thérapie auparavant.

Dans Vaccins et Diagnostic, Menveo, notre vaccin contre le méningocoque, a été homologué aux Etats-Unis pour prévenir cette maladie mortelle chez les enfants âgés de 2 à 10 ans. Novartis a reçu de la FDA un avis de non-recevabilité en réponse au dépôt du dossier d'enregistrement de Menveo pour son utilisation chez les enfants âgés de 2 à 12 mois. En avril, nous avons déposé un nouveau dossier pour son utilisation chez les nourrissons et les petites enfants de 2 à 24 mois et attendons l'acceptation par la FDA de cette nouvelle soumission pour une extension de l'emploi de ce vaccin. Aflunov, un vaccin contre la grippe aviaire (H5N1) a été autorisé par l'Union européenne.

Plusieurs de nos traitements ont reçu des avis favorables émis par des autorités réglementaires importantes. Le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l'Agence européenne des médicaments (EMA) a énoncé une recommandation positive pour Lucentis dans le traitement de la perte de vision consécutive à une occlusion veineuse rétinienne ainsi que pour Rasilamlo, un médicament hypotenseur en un comprimé unique.

Le Comité consultatif de la FDA pour les médicaments contre les allergies pulmonaires a recommandé l'homologation d'Arcapta(TM) Neohaler(TM) (QAB149, indacatérol) à la dose de 75 mcg, pour le traitement de la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), une maladie potentiellement mortelle à évolution progressive qui touche plus de 12 millions d'Américains.

La FDA a accordé le statut de revue prioritaire à Afinitor dans le traitement des tumeurs neuroendocrines (TNE) avancées. En se fondant sur un feed-back de la FDA, Novartis a modifié sa demande le 8 avril pour la restreindre au traitement des TNE avancées d'origine pancréatique. Lors d'une réunion tenue le 12 avril, le Comité consultatif des médicaments oncologiques de la FDA a recommandé, à l'unanimité, d'autoriser Afinitor pour cette indication. La durée médiane de survie n'est actuellement que de 24 mois et, dans ce domaine critique, Afinitor est porteur de promesses pour les malades.

Les résultats de la deuxième étude de phase III d' INC424, un inhibiteur de la JAK, indiquent des améliorations significatives des malades souffrant de myélofibrose, une maladie invalidante pour laquelle il existe peu de thérapies. Ensemble, les deux études de phase III d'INC424 forment la base d'une demande d'homologation à l'échelle mondiale que Novartis prévoit de déposer au deuxième trimestre 2011. En outre, deux études de phase III ont montré qu'Onbrez Breezhaler était plus efficace en association avec tiotropium que quand ce dernier était administré seul pour traiter la BPCO.

Des résultats de phase II semblent démontrer l'efficacité de DEB025 comme premier traitement de sa catégorie dans l'hépatite C, l'une des maladies du foie les plus communes au monde.

Sandoz a réussi à étoffer encore son pipeline de biosimilaires, avec l'annonce d'une étude clinique de phase II de rituximab (Rituxan®/Mabthera®). Sandoz est actuellement le leader mondial des biosimilaires avec trois produits sur le marché.

Croissance : répondre aux besoins du marché mondial
La stratégie de croissance de Novartis repose sur une vision large du marché des soins de santé. L'entreprise s'est engagée à satisfaire les besoins des malades, de ses partenaires et de ses clients, quel que soit leur appartenance ou l'endroit où ils habitent. Avec un portefeuille ciblé et diversifié ainsi qu'une R&D dont l'excellence est reconnue, Novartis se concentre véritablement sur la nécessité d'anticiper et de satisfaire les besoins des clients et des malades.

Au premier trimestre, hors ventes des vaccins contre la pandémie de grippe A(H1N1) et Alcon, nous avons réalisé une forte croissance de 10% en volume, avec un impact négatif des prix se chiffrant à 2%. Cette croissance vigoureuse a été alimentée par le rajeunissement continu du portefeuille. Les produits lancés récemment, hors vaccins contre la pandémie de grippe A(H1N1) et Alcon, ont progressé de 45% et représentent actuellement 26% du chiffre d'affaires net total.

Novartis assure une présence importante dans les principaux marchés émergents, en particulier, la Chine, la Russie, le Brésil et l'Inde. Au premier trimestre, notre croissance a été de 2% (-1% tcc), dans les six principaux pays émergents - les pays précités plus la Corée du Sud et la Turquie. Cette progression a été freinée par l'impact des ventes des vaccins contre la pandémie de grippe A(H1N1) au premier trimestre 2010. En faisant abstraction de ces ventes, la croissance des six marchés émergents principaux a atteint 10 % tcc. La division Vaccins et Diagnostic a terminé l'acquisition d'une participation majoritaire dans la société Zhejiang Tianyuan, renforçant ainsi la distribution des vaccins de Novartis en Chine.

Pharmaceuticals a enregistré une hausse sous-jacente importante en volumes atteignant 9%. Les produits lancés récemment ont continué d'apporter une contribution majeure à la croissance globale au premier trimestre, témoignant ainsi de l'importance du soutien à la R&D. En particulier, Gilenya, lancé en octobre 2010 aux Etats-Unis a réalisé une progression impressionnante se soldant par un chiffre d'affaires d'USD 59 millions. De surcroît, Tasigna (USD 153 millions, +100% tcc) a aussi contribué à la bonne performance de Pharmaceuticals, gagnant des parts de marché dans son segment, soutenu par des données qui confirment sa supériorité, même sur Glivec, dans le traitement de la leucémie myéloïde chronique.

Sandoz a grimpé de 15% tcc en un an, grâce à une expansion de 25% en volumes, entraînée par des lancements récents, comme énoxaparine et gemcitabine, et à une excellente performance aux Etats-Unis, au Canada, en Europe de l'Ouest, en Russie et au Japon, ainsi qu'à une forte croissance des biosimilaires.

Vaccins et Diagnostic a affiché une hausse remarquable de ses activités sous-jacentes en faisant abstraction des ventes de vaccins contre la pandémie de grippe A(H1N1) en 2010. Les vaccins contre le méningocoque ont bien performé au premier trimestre.

Consumer Health a aussi réalisé une belle performance, gagnant 9% tcc au premier trimestre. Les trois secteurs d'activité ont progressé plus rapidement que leurs marchés respectifs: OTC a bénéficié d'une saison de toux et refroidissements porteuse, tandis qu'Animal Health a été dopé par les ventes de parasiticides et par les activités relatives aux animaux de rente. Quant à CIBA Vision, ses principales marques AirOptix and Dailies ont poursuivi leur progression, même si sa croissance a été ralentie par les difficultés rencontrées sur le marché européen.

Productivité : se donner les moyens d'investir dans les talents et la R&D
Novartis est très attaché à l'efficience dans toutes ses opérations, ce qui lui permet de rester à la tête de l'industrie en termes d'investissements en R&D et d'attirer et retenir les personnes les plus talentueuses. Les gains de productivité réalisés au premier trimestre ont correspondu à 3,9 points d'amélioration de la marge opérationnelle, même si cet avantage a été en partie contrecarré par une baisse de 2,4 points de pourcentage de la marge brute. Globalement, si l'on exclut la distorsion induite par les ventes des vaccins contre la pandémie de grippe A(H1N1) et l'acquisition d'Alcon, la marge brute core s'est améliorée de 2,0 points de pourcentage à taux de change constants.

Au premier trimestre, nous avons encore accompli des progrès dans l'optimisation de nos capacités de production. Nous avons annoncé la fermeture de sites de production de Pharmaceuticals à Tlalpan, Mexique, et Horsham, Royaume-Uni, en plus des quatre sites communiqués au quatrième trimestre 2010. Nous avons enregistré, au premier trimestre 2011, des charges d'USD 55 millions liées à des fermetures et à des dépréciations de stocks et un montant cumulé d'USD 118 millions depuis le début du programme au quatrième trimestre 2010. Nous réduisons ainsi les capacités excédentaires ce qui nous permet de transférer la production stratégique dans des centres de compétence technologiques D'autres progrès seront annoncés chaque trimestre, après en avoir informé nos collaborateurs.

Alcon
Le 8 avril 2011, nous avons achevé la fusion avec Alcon, Inc. (Alcon), créant ainsi un leader mondial de l'ophtalmologie. Avec 16% environ du chiffre d'affaires total du Groupe, la nouvelle division Alcon est la deuxième des plus grandes plateformes de croissance, derrière Pharmaceuticals. Le secteur des soins oculaires offre des opportunités intéressantes de croissance, soutenues par une augmentation des besoins non satisfaits des marchés émergents et d'une population mondiale vieillissante. Ensemble, les portefeuilles des soins des yeux d'Alcon et de Novartis s'attachent à répondre à la plupart de ces besoins.

En vertu de l'accord de fusion, les actionnaires d'Alcon ont reçu 2,9228 actions Novartis (ajusté du dividende) et USD 8,20 en espèces pour chaque action Novartis, représentant un prix total d'USD 168 par action Alcon. Le coût total de la fusion s'est élevé à USD 9,6 milliards, comprenant des actions pour un montant d'USD 9,1 milliards (165 millions d'actions) un montant d'USD 0,5 milliard en espèces (soulte). Le prix total est inférieur à celui qui était attendu en décembre 2010 en raison des rachats d'actions Alcon totalisant USD 2,6 milliards.

Novartis est déterminé à atténuer la dilution causée par l'émission des actions Novartis. Cet objectif a déjà été atteint en partie par les rachats d'actions effectués dans l'intervalle s'élevant à USD 3,2 milliards (comprenant l'achat de 16,1 millions d'actions Alcon et de 9,7 millions d'actions Novartis depuis l'annonce faite le 15 décembre 2010). En se basant sur les rachats d'actions réalisés à ce jour, la fusion devrait avoir, en 2011, un effet dilutif de 4% environ sur le résultat par action (BPA) de base et de 1% sur le BPA core. Si les rachats d'actions étaient augmentés à USD 5,0 milliards (y compris celles déjà rachetées pour USD 3,2 milliards), l'effet dilutif de la transaction serait d'environ 3% sur le BPA de base et neutre sur le BPA core.

La nouvelle division Alcon regroupe le portefeuille d'Alcon avec les médicaments ophtalmiques de Novartis (sauf Lucentis) ainsi que les lentilles de contact et les produits d'entretien de CIBA Vision. La division aura trois secteurs d'activité - Chirurgie (Surgical), Médicaments (Pharmaceutical) et Soins de la vision (Vision Care) - avec un portefeuille complet de produits traitant les maladies oculaires, les déficiences visuelles et les erreurs de réfraction communes. Les activités génériques d'Alcon, connues sous le nom de Falcon, seront intégrées dans Sandoz. Le chiffre d'affaires annuel de cette nouvelle division dépassera USD 9 milliards.
L'intégration des activités relatives aux soins oculaires a commencé immédiatement après l'achèvement de la fusion et devrait prendre six mois. Nous avons déjà élaboré un nouveau modèle opérationnel pour la division Alcon, annoncé la composition de l'équipe dirigeante à l'échelle mondiale et sélectionné la direction par pays. L'intégration fonctionnelle est déjà bien avancée.

Combinant les offres de Novartis et d'Alcon, les trois secteurs d'activité ont chacun des marques leaders au niveau mondial. Le secteur Chirurgie est numéro un dans les lentilles intraoculaires, la cataracte et les équipements destinés à la chirurgie vitréorétinienne ; le secteur Médicaments est leader des produits contre l'allergie, les infections et le glaucome, tandis que le secteur Soins de la vision est bien positionné dans les lentilles jetables, hebdomadaires et mensuelles ainsi que dans les solutions multifonction et à base de peroxyde d'hydrogène.

Dans le but de maximiser la création de valeur par l'intégration, nous maintenons nos priorités stratégiques d'innovation, de croissance et de productivité. Nous allons mettre à profit notre expérience dans les R&D afin d'élargir le cercle des cibles potentielles d'Alcon et avons déjà identifié des possibilités pour le développement intégré de technologies dans le segment des lentilles de contact et de lentilles intraoculaires. Avec notre portefeuille étendu, nous aurons plus à offrir aux ophtalmologues et prévoyons d'être beaucoup plus présents dans le marché des soins oculaires. L'expansion de l'accès au marché devrait accroître les remboursements, hors Etats-Unis, de produits offrant une forte valeur ajoutée et accélérer la pénétration dans les marchés émergents. Nous avons l'intention de tirer parti de la largeur du portefeuille, de la présence mondiale et des compétences de Sandoz afin de délivrer de la croissance à partir des activités génériques d'Alcon.

Sur le plan financier, Novartis s'est fixé quatre objectifs pour l'intégration : rationaliser la base de coûts et réaliser des économies ; miser sur les opportunités de croissance ; améliorer le CFROI (cash flow return on investment - taux de rentabilité interne) de la division Alcon et atténuer la dilution du résultat par action (BPA) induite par la fusion.

La propriété pleine et entière d'Alcon devrait permettre de dégager des synergies qui devraient dépasser USD 300 millions par an. Des programmes de réduction des coûts ont été lancés pour diminuer les coûts de fabrication et d'approvisionnement ainsi que dans les fonctions administratives et commerciales. Nous prévoyons des baisses significatives des coûts engendrés par le siège ainsi que du poste Administration et frais généraux, tandis qu'il y a peu de doublons dans Marketing et vente et dans les opérations de R&D.

Le total des coûts non récurrents liés à la fusion sur les trois prochaines années s'élèvent à USD 600 millions, comprenant des charges pour licenciement, rétention et réinstallation de personnel et une estimation préliminaire d'USD 350 millions pour l'intégration d'Alcon dans la plateforme informatique de Novartis.

Reflétant les opportunités de création de valeur identifiées, nous estimons que la nouvelle division Alcon améliorera le CFROI par la croissance du chiffre d'affaires, de la marge opérationnelle core et du ratio flux de trésorerie/chiffre d'affaires. En 2010, la croissance du chiffre d'affaires a atteint un taux à un chiffre dans le haut de la fourchette pour Alcon et un taux à un chiffre dans le milieu pour CIBA Vision. Le regroupement des deux activités et la concrétisation des synergies de revenus devraient assurer une croissance supérieure à celle du marché. La marge opérationnelle core des deux activités peut être améliorée par les synergies de coûts identifiées. De surcroît, nous envisageons des améliorations des structures opérationnelles qui pourraient avoir un effet favorable sur la charge d'impôts du Groupe pouvant atteindre 0,5 point de pourcentage. La réalisation des opportunités de croissance et des économies de coûts, associée à une diminution du capital investi, devrait améliorer le CFROI.

Des comparatifs pro forma de la nouvelle division Alcon seront fournies lors d'une téléconférence avec les investisseurs qui aura lieu le 18 mai 2011.

Flux de trésorerie
La pérennité de notre stratégie réside dans sa capacité à engendrer des flux de trésorerie qui fournissent les ressources nécessaires aux réinvestissements et créent le rendement destiné aux actionnaires. Les flux de trésorerie sont gérés en accordant une attention permanente aux cycles d'exploitation et aux améliorations des flux de trésorerie opérationnels. Le free cash flow du premier trimestre s'est élevé à USD 1,6 milliard, en baisse de 44% par rapport au premier trimestre 2010, principalement en raison des paiements provenant des ventes des vaccins contre la pandémie de grippe A(H1N1) au premier trimestre 2010 (USD 1,3 milliard), du paiement de provisions pour règlements judiciaires et restructurations constituées en 2010 (USD 0,6 milliard) et d'une augmentation du besoin en fond de roulement par rapport au faible niveau de la fin d'année dernière.

Capitalisation et endettement net
Le 8 avril 2011, Novartis a émis 165 millions d'actions en lien avec la fusion avec Alcon, composées de 108 millions d'actions nouvellement émises et de 57 millions d'actions propres. Cette opération représente une augmentation de 6,8% du nombre d'actions en circulation depuis le 15 décembre 2010. Lors de l'annonce de l'accord de fusion, la société s'est engagée à réduire la dilution engendrée par l'émission d'actions en réactivant son programme de rachat d'actions. Au cours de la période qui s'est écoulée entre la date de l'annonce et celle de la fusion, les rachats d'actions Novartis (USD 0,6 milliard) et Alcon (USD 2,6 milliards) ont totalisé USD 3,2 milliards, réduisant ainsi la dilution de manière significative. Les rachats d'actions Novartis vont se poursuivre pour réduire encore l'impact de la dilution.

Au 31 mars 2011, l'endettement net se situait à USD 22,3 milliards, dont USD 8,7 milliards pour les programmes de billets de trésorerie, ce qui représente une hausse nette d'USD 7,4 milliards depuis le 31 décembre 2010, en raison principalement des fonds utilisés pour le paiement du dividende (USD 5,4 milliards), des sorties de trésorerie pour les rachats d'actions (USD 2,8 milliards) et des acquisitions (USD 0,6 milliard). La note de crédit à long terme de Novartis demeure AA (Moody's: Aa2, Standard & Poor's: AA-, Fitch: AA).


Perspectives du Groupe en 2011
(sauf événements imprévus)

Novartis confirme ses attentes concernant le Groupe : croissance du chiffre d'affaires net autour d'un taux à deux chiffres en 2011, et sa volonté d'améliorer la marge opérationnelle core à taux constants tout en absorbant les diminutions de prix, la concurrence des génériques et la perte des ventes des vaccins contre la pandémie de grippe A(H1N1) et tout en investissant dans le futur.

Au cours du premier trimestre, le dollar s'est affaibli face à la plupart des monnaies. Il s'en suit que si les taux de change enregistrés entre janvier et mars perdurent sur le reste de l'année, leur impact serait positif sur le chiffre d'affaires (+3%) et négatif sur la marge opérationnelle (-2%) pour tout l'exercice.


RAPPORT D'ACTIVITÉ DU SECTEUR DE LA SANTÉ

Pharmaceuticals




T1 2011
T1 2010 Variation en %
M USD M USD USD tcc
Chiffre d'affaires net 7 765 7 291 7 5
Résultat opérationnel 2 499 2 280 10 13
en % du CA net 32.2 31.3
Résultat opérationnel core 2 580 2 385 8 11
en % du CA net 33,2 32,7

Premier trimestre

Chiffre d'affaires net
Le chiffre d'affaires net a crû de 7% (+5% tcc) à USD 7,8 milliards, soutenu par une croissance de neuf points de pourcentage en volumes, en partie contrecarrée par un effet négatif de deux points induit par des baisses de prix (dues principalement aux mesures de frein aux dépenses de santé) ainsi que par l'effet de lancements de génériques et par la cession de produits se chiffrant à deux points supplémentaires. Les produits lancés depuis 2007 ont généré un chiffre d'affaires net d'USD 2 milliards, en hausse de 33% par rapport au premier trimestre 2010. Ces produits lancés récemment - qui comprennent Lucentis, Exforge, Exelon Patch, Exjade, Aclasta/Reclast, Rasilez/Tekturna, Tasigna, Afinitor, Onbrez Breezhaler, Ilaris, Fanapt et Gilenya - représentent aujourd'hui 25% des ventes de la division, contre 20% dans la période comparable de 2010.

L'Europe (USD 2.8 milliards, +3% tcc) en particulier, a bénéficié de ces produits, qui font près du tiers (32%) du chiffre d'affaires net de la région. La croissance en volumes y a été forte à raison de neuf points de pourcentage, qui a plus que compensé l'impact négatif des prix de cinq points (essentiellement à cause des mesures destinées à ralentir la hausse des coûts de la santé) et de l'incidence de l'arrivée de génériques qui a coûté un point. L'Amérique latine et le Canada (USD 0,7 milliard, +13% tcc) ont conservé un bon rythme de croissance tandis que le Japon (USD 0,9 milliard, +12% tcc) a enregistré une hausse marquée de son chiffre d'affaires grâce à l'accélération des lancements et à la constitution de stocks par les grossistes pour faire face aux conséquences des récentes catastrophes. Les Etats-Unis (USD 2,4 milliards, +2% tcc) ont contribué pour 31% au chiffre d'affaires total de la division. Les six principaux marchés émergents (USD 0,8 milliards, +6% tcc) ont été entrainés par l'Inde, la Chine et la Corée du Sud avec une croissance à deux chiffres, en partie entravée par les mesures de maîtrise des coûts prises en Turquie.

Tous les domaines thérapeutiques stratégiques ont contribué à l'expansion des affaires. Oncologie (USD 2,6 milliards, +6% tcc), le plus grand d'entre eux, a bénéficié de la croissance soutenue des produits Bcr-Abl: Glivec/Gleevec et Tasigna (USD 1,2 milliard, +9% tcc), Sandostatine (USD 337 millions, +7% tcc), Femara (USD 354 million, +2% Tcc) et Afinitor, lancé récemment, y ajoutant USD 90 millions (+117% tcc). Le secteur d'activité Maladies cardiovasculaires et métaboliques (USD 1,9 milliard, + 5% tcc) a conservé l'élan insufflé par les médicaments contre l'hypertension (USD 1,8 milliard, +2% tcc) et par le bond réalisé par Galvus (USD 132 millions, +72% tcc). Le secteur d'activité Neuroscience et Ophtalmologie (USD 1,0 milliard, +14% tcc) a été favorisé par la progression toujours soutenue de Lucentis (USD 444 millions, +18% tcc), d'Extavia (USD 34 millions, +66% tcc) et de Gilenya, qui vient d'être lancé aux Etats-Unis où il a accéléré sa croissance.

Résultat opérationnel
Le résultat opérationnel a grimpé de 10% (+13% tcc) à USD 2,5 milliards, plus fortement que le résultat opérationnel core en raison de gains provenant de la cession de produits ophtalmiques en lien avec l'acquisition d'Alcon (USD 81 millions), en partie amputés par des charges liées à la restructuration.

Le résultat opérationnel core a augmenté de 8% (+11% tcc). La marge opérationnelle core a progressé de 0,5 point de pourcentage à 33,2% malgré l'effet de taux de change défavorables se chiffrant à 1,5 point. La marge brute s'est légèrement améliorée de 0,1 point de pourcentage, tandis que les dépenses de R&D se sont accrues de 0,3 point, principalement en raison de taux de change défavorables et d'un rééchelonnement des essais cliniques. Les postes « Marketing et vente » et « Administration et frais généraux » ont gagné 1,1 point de pourcentage grâce aux gains continus de productivité qui ont largement contrebalancés les investissements importants dans les lancements de nouveaux produits. Le poste « Autres produits et charges » a augmenté de 0,5 point de pourcentage net, essentiellement à cause de la taxe liée aux réformes du secteur de la santé aux Etats-Unis.

Le point sur les produits pharmaceutiques

Maladies cardiovasculaires et métaboliques



T1 2011 T1 2010 Variation en %
M USD M USD USD tcc
Médicaments hypotenseurs
Diovan 1 405 1 442 -3 -5
Exforge 261 204 28 27
Rasilez/Tekturna 131 89 47 46
Sous-total 1 797 1 735 4 2
Galvus 132 76 74 72
Total produits stratégiques 1 929 1 811 7 5
Produits établis 262 368 -29 -31
Total 2 191 2 179 1 -1

Notre secteur d'activité de l'hypertension, constitué par Diovan, Exforge et Rasilez/Tekturna, a continué de croître tandis que notre portefeuille se déplace de Diovan à Exforge et Rasilez/Tekturna.

Groupe Diovan (USD 1,4 milliard, -5% tcc) a vu son chiffre d'affaires mondial décliner principalement à cause de l'anticipation de l'arrivée du générique de valsartan dans certains marchés comme l'Espagne, le Canada et le Brésil et de la pression sur les prix. Le Groupe Diovan a conservé sa position de médicament hypotenseur le plus vendu dans le monde et continue d'accroître sa part du marché mondial avec 16,18% du marché de l'hypertension (février 2011, IMS).

Groupe Exforge (USD 261 millions, +27% tcc) a enregistré une forte croissance dans le monde entier, alimentée par une demande continue de médicaments sous ordonnance dans l'Union européenne, aux Etats-Unis et dans d'autres régions-clés ainsi que par les lancements d'Exforge HCT dans les principaux marchés d'Europe, d'Asie et d'Amérique latine. Exforge, un comprimé associant Diovan (valsartan) et l'amlodipine, un inhibiteur des canaux calciques, a affiché une croissance soutenue dans les marchés mondiaux depuis son lancement en 2007. Exforge HCT, le premier médicament moderne contre l'hypertension associant trois molécules, dont un diurétique, en un seul comprimé est aujourd'hui disponible dans plus de trente pays.

Rasilez/Tekturna (USD 131 millions, +46% tcc) a conservé sa forte croissance sous l'effet de sa performance dans l'Union européenne et au Japon, où une restriction de prescription médicale de deux semaines pour Rasilez (aliskirène) a été levée, dopant les ventes mensuelles. La part du groupe Rasilez du marché global des hypotenseurs s'est hissée à 1,05% (janvier 2011).

Groupe Galvus (USD 132 millions, +72% tcc) ; ces traitements par voie orale contenant la molécule vildagliptine contre le diabète de type 2 ont poursuivi leur forte progression. Cette performance est due principalement à l'association Eucreas/Galvusmet (vildagliptine et metformine) en un seul comprimé qui a contribué pour 65% au chiffre d'affaires total et a enregistré une croissance de 70% tcc au cours du premier trimestre.

Oncologie



T1 2011 T1 2010 Variation en %
M USD M USD USD tcc
Secteur d'activité Bcr-Abl
Glivec/Gleevec 1 076 1 032 4 2
Tasigna 153 75 104 100
Sous-total 1 229 1 107 11 9
Zometa 373 375 -1 -2
Femara 354 344 3 2
Sandostatine 337 310 9 7
Exjade 179 179 0 -2
Afinitor 90 41 120 117
Autres 36 49 -27 -27
Total 2 598 2 405 8 6

Notre secteur d'activité Bcr-Abl, constitué par Glivec/Gleevec et Tasigna, a poursuivi sa forte croissance en atteignant USD 1,2 milliard (9% tcc) au premier trimestre.

Glivec/Gleevec (USD 1,1 milliard, +2% tcc), traitement ciblé, a crû dans la leucémie myéloïde chronique avec présence du chromosome Philadelphie (LMC Ph+) et comme traitement d'appoint (post-chirurgical) des tumeurs stromales gastro-intestinales (GIST). Toutefois, son rythme de progression a ralenti, car les malades atteints de (LMC Ph+) se tournent de plus en plus vers Tasigna.

Tasigna (USD 153 millions, +100% tcc) a progressé rapidement en tant que traitement de nouvelle génération ciblé sur la LMC Ph+ en phase chronique dépistée à un stade précoce chez les adultes. Une autorisation pour Tasigna a été délivrée dans quarante marchés en tant qu'indication de première ligne, notamment les Etats-Unis, l'Union européenne, le Japon et la Suisse. D'autres demandes sont en attente dans le monde entier. Tasigna continue de gagner des parts de marché du segment des LMC Ph+ résistantes ou intolérantes à l'imatinibe en phase chronique ou accélérée en étant homologué dans plus de 90 pays. Il est prévu d'étendre le nombre de pays et de marchés.

Zometa (USD 373 millions, -2% tcc) est un traitement de pointe pour diminuer ou retarder les conséquences osseuses chez les malades atteints de métastases osseuses provenant de tumeurs solides et de myélomes multiples. Aux Etats-Unis, Zometa est confronté à une nouvelle concurrence. En 2010, des demandes déposées aux Etats-Unis et dans l'Union européenne pour une utilisation potentielle de Zometa comme traitement d'appoint du cancer du sein ont été retirées parce que les autorités de la santé ont demandé deux essais confirmatoires en vue de son homologation pour cette indication.

Femara (USD 354 millions, +2% tcc) est un traitement des femmes postménopausées atteintes d'un cancer du sein au stade précoce ou avancé. Il a progressé aux Etats-Unis, au Japon et dans plusieurs pays de l'Union européenne et émergents. Cependant, dans certains pays, hors Etats-Unis, les ventes ont reculé à cause de la concurrence de génériques. Nous nous attendons à une hausse de cette concurrence à partir du deuxième trimestre 2011 déjà.

Sandostatine (USD 337 millions, +7% tcc) a bénéficié d'une utilisation accrue de Sandostatine LAR pour le traitement des symptômes des tumeurs neuroendocrines dans les principaux marchés.

Exjade (USD 179 millions, -2% tcc) continue de croître à un taux à un chiffre entre le milieu et le haut de la fourchette hors des Etats-Unis. Les ventes de ce trimestre ont démarré lentement aux Etats-Unis, en raison partiellement d'une diminution des stocks chez les grossistes. Exjade est aujourd'hui autorisé dans plus d'une centaine de pays en tant que seul traitement par voie orale à prise unique quotidienne contre la surcharge en fer transfusionnelle.

Afinitor (USD 90 millions, +117% cc), un inhibiteur par prise orale de la voie mTOR, continue d'enregistrer une forte progression dans les principaux marchés en tant que traitement autorisé du carcinome avancé des cellules rénales à la suite d'un traitement ciblé sur le VEGF. Aux Etats-Unis, Afinitor est aussi autorisé pour le traitement des malades souffrant d'astrocytome sous épendymaire à cellules géantes, une tumeur bénigne du cerveau associée à une sclérose tubéreuse, qui nécessitent une intervention thérapeutique mais sans être candidats à une exérèse chirurgicale. Evérolimus, la substance active d'Afinitor, est également disponible sous les marques Certican/Zortress pour son utilisation dans des indications non oncologiques. Evérolimus fait l'objet d'une licence exclusive accordée à Abbott et d'une sous-licence à Boston Scientific pour son utilisation dans des stents à libération de principe actif (stents actifs).

Neuroscience et Ophtalmologie



T1 2011 T1 2010 Variation en %
M USD M USD USD tcc
Lucentis 444 364 22 18
Exelon/Exelon Patch 251 251 0 -1
Stalevo/Comtan 146 141 4 2
Gilenya 59 0 ns ns
Extavia 34 20 70 66
Fanapt 9 21 -57 -57
Autres 104 104 0 -3
Total produits stratégiques 1 047 901 16 14
Produits établis 136 133 2 -2
Total 1 183 1 034 14 12

ns: non significatif

Lucentis (USD 444 millions, +18% tcc) a poursuivi sa forte croissance en 2010 en tant que seul médicament homologué destiné à améliorer de manière significative la vision des malades atteints de la forme exsudative de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), pour laquelle Lucentis est devenu la norme de soins, ainsi que la perte de vision due à l'dème maculaire diabétique (OMD). Lucentis est homologué dans plus de 85 pays pour le traitement de la forme exsudative de la DMLA et dans plus de trente pays pour le traitement de la perte de vision due à un OMD. Genentech détient les droits de Lucentis aux Etats-Unis.

Exelon/Exelon Patch (USD 251 millions -1% tcc) ont vu leur chiffre d'affaires combiné entravé par la concurrence d'un générique par prise orale aux Etats-Unis, mais ont bénéficié de la conversion continue des malades de la forme orale à la forme transdermique. Exelon Patch, la forme transdermique du médicament a progressé, au premier trimestre, de plus de 22%, générant plus de 75% du chiffre d'affaires total d'Exelon, contre moins de 65% dans la même période de 2010. Exelon Patch est autorisé dans plus de 80 pays pour le traitement des formes légère à modérée de la démence due à la maladie d'Alzheimer et dans plus de vingt pour celui de la démence associée à la maladie de Parkinson.

Gilenya (USD 59 millions) a été autorisé, au premier trimestre, par la Commission européenne en tant que traitement modificateur de la maladie dans la sclérose en plaques cyclique (SePC) hautement active, malgré un traitement à l'interféron bêta, ou chez les patients dont la SePC est grave et progresse rapidement. Gilenya a été également homologué par le Canada pour traiter la SePC chez des malades qui répondent mal ou sont intolérants à d'autres thérapies. Il est actuellement en examen réglementaire dans différents pays, dont le Japon, la Turquie et le Brésil. Gilenya a été autorisé en 2010 aux Etats-Unis. Il est exploité sous licence de Mitsubishi Tanabe Pharma.

Extavia (USD 34 millions, +66% tcc), la marque de Novartis de la version de Betaferon®/Betaseron® (interféron bêta-1b) contre les formes cycliques de la sclérose en plaques a poursuivi sa croissance dans les marchés-clés. Extavia a été lancé en 2009 dans l'Union européenne ainsi qu'aux Etats-Unis et a été homologué dans plus de trente pays. Betaferon®/Betaseron® sont des marques déposées de Bayer.

Système respiratoire



T1 2011 T1 2010 Variation en %
M USD M USD USD tcc
Xolair 107 80 34 38
TOBI 71 65 9 9
Onbrez Breezhaler 20 2 ns ns
Total produits stratégiques 198 147 35 37
Produits établis 50 49 2 0
Total 248 196 27 28

ns: non significatif

Onbrez Breezhaler (USD 20 millions) a enregistré une forte croissance de son chiffre d'affaires après son homologation en novembre 2009 par l'Union européenne en tant qu'antagoniste bêta 2 à action prolongée en prise unique quotidienne pour le traitement d'entretien par bronchodilatation de l'obstruction du flux d'air chez les malades souffrant de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO). Onbrez Breezhaler 150 et 300 mcg est maintenant autorisé dans plus de cinquante pays et disponible dans plus de vingt ; les lancements vont se poursuivre en 2011. Son homologation par la FDA est en attente aux Etats-Unis. Ce médicament y sera commercialisé sous la marque Arcapta(TM) Neohaler(TM).

Xolair (USD 107 millions, +38% tcc), un médicament biotechnologique contre l'asthme allergique persistant sévère en Europe et l'asthme allergique persistant modéré à sévère aux Etats-Unis, continue de faire montre d'une forte croissance dans les principaux marchés d'Amérique du Sud tandis que les ventes sont conformes aux prévisions en Europe. Xolair est autorisé dans plus de 85 pays et un essai de phase III est en cours en vue d'un enregistrement en Chine. Xolair Liquid, une nouvelle formulation en seringues préremplies pour en faciliter l'administration par rapport à la formulation lyophilisée conventionnelle, a été lancé, depuis janvier 2011, dans plus d'une dizaine de pays en Europe, dont la France, l'Allemagne, l'Espagne et le Royaume-Uni. Aux Etats-Unis, Xolair fait l'objet d'une promotion commune de Novartis et de Genentech, qui se partagent le résultat opérationnel.


Soins hospitaliers intégrés



T1 2011 T1 2010 Variation en %
M USD M USD USD tcc
Sandimmune/Néoral 214 212 1 -3
Myfortic 120 100 20 18
Certican/Zortress 42 34 24 21
Ilaris 11 4 ns ns
Autres 86 67 28 26
Total produits stratégiques 473 417 13 11
Produits établis 346 330 5 3
Total 819 747 10 7

ns: non significatif

Certican/Zortress (USD 42 millions, +21% tcc) est un médicament immunosuppresseur destiné à prévenir le rejet d'organe dans les transplantations du cur et du rein chez les adultes. Disponible dans plus de 80 pays, il conserve une solide croissance, en particulier sur le marché américain où il a été lancé en avril 2010 sous le nom de Zortress pour la transplantation du rein chez l'adulte. Evérolimus, sa substance active, est également disponible sous la marque Afinitor pour son utilisation dans certaines indications oncologiques et fait l'objet d'une licence exclusive accordée à Abbott et d'une sous-licence à Boston Scientific pour son utilisation dans des stents à libération de principe actif (stent actif).

Ilaris (USD 11 millions) est disponible dans plus de quarante pays pour le traitement des adultes et des enfants âgés de plus de quatre ans souffrant du syndrome périodique associé à la cryopirine, un groupe de maladies rares auto-inflammatoire. Une demande a été déposée au Japon pour le traitement de cette maladie. ACZ885 (Ilaris, canakinumab) a fait l'objet d'une demande d'homologation en 2010 en Europe et au premier trimestre 2011 aux Etats-Unis pour le traitement de l'arthrite goutteuse sur la base des résultats de deux études de phase III en vue de son enregistrement qui ont satisfait à leurs critères principaux.

Vaccins et Diagnostic




T1 2011
T1 2010 Variation en %
M USD M USD USD tcc
Chiffre d'affaires net 371 1 361 -73 -73
Résultat opérationnel -101 839 ns ns
en % du CA net -27.2 61.6
Résultat opérationnel core -24 923 ns ns
en % du CA net -6,5 67,8


Premier trimestre

Chiffre d'affaires net
Au premier trimestre 2011, le chiffre d'affaires net s'est élevé à USD 371 millions (-73% tcc), contre USD 1,4 milliard un an auparavant. La principale raison de cette variation du chiffre d'affaires net par rapport à la période de comparaison de 2010 est le chiffre d'affaires du vaccin contre la pandémie de grippe A(H1N1) d'un montant d'USD 1,1 milliard réalisé au premier trimestre 2010 et qui n'a pas été réitéré au premier trimestre 2011.

En faisant abstraction de l'impact des ventes des vaccins contre la pandémie de grippe A(H1N1) en 2010, la croissance au premier trimestre a été forte (+43% tcc) du fait de la reprise de livraisons qui avaient été retardées, au quatrième trimestre 2010, dans l'un de nos sites de production ainsi que la progression des vaccins contre le méningocoque.

Résultat opérationnel
Au premier trimestre, la perte opérationnelle s'est élevée à USD 101 millions, comparée à un résultat opérationnel d'USD 839 millions pour la même période de 2010. Cette baisse est essentiellement due aux résultats dégagés par les ventes du vaccin contre la pandémie de grippe A(H1N1) au cours du premier trimestre 2010 qui n'ont pas été répétées au premier trimestre 2011 et n'ont été que partiellement compensées par la croissance des activités de base citées plus haut. Outre l'amortissement d'immobilisations incorporelles, la perte opérationnelle du trimestre a compris une perte de valeur d'USD 19 millions liée à un actif financier. En faisant abstraction des ventes des vaccins contre la pandémie de grippe A(H1N1), la profitabilité a également été freinée par une hausse des investissements dans notre pipeline et par l'expansion des vaccins contre le méningocoque.

Au premier trimestre, la perte opérationnelle core s'est élevée à USD 24 millions, comparée à un gain d'USD 923 millions pour la même période de 2010.


Sandoz




T1 2011
T1 2010 Variation en %
M USD M USD USD tcc
Chiffre d'affaires net 2 318 2 001 16 15
Résultat opérationnel 390 310 26 28
en % du CA net 16.8 15.5
Résultat opérationnel core 492 450 9 11
en % du CA net 21,2 22,5


Premier trimestre

Chiffre d'affaires net
Sandoz a enregistré une forte hausse de son chiffre d'affaires à USD 2,3 milliards (+15% tcc) en un an. En volume, la progression de 25 points de pourcentage a plus que contrebalancé l'érosion des prix de dix points. Cette hausse résulte de l'importance des ventes de produits lancés récemment comme l'énoxaparine (générique de Lovenox®) et gemcitabine (générique de Gemzar®), de l'excellente performance réalisée dans les pays suivants : Etats-Unis, Canada, Russie, France, Espagne, Italie, Royaume-Uni et Japon, ainsi que d'une accélération de la croissance des biosimilaires hors Allemagne.

Aux Etats-Unis, les ventes au détail des génériques et biosimilaires (USD 754 millions, +55% tcc) ont continué de progresser fortement, en partie grâce à la réussite des lancements récents de produits arrivés les premiers sur le marché : énoxaparine (USD 247 millions), gemcitabine et lansoprazole. L'exclusivité de l'énoxaparine que possède Sandoz aux Etats-Unis est susceptible de disparaître à tout moment, tandis que les comprimés dispersibles par voie orale de lansoprazole et gemcitabine seront confrontés à une concurrence accrue aux Etats-Unis, à compter d'avril 2011 pour le premier et de juillet 2011 pour le second.

En Allemagne, les ventes au détail des génériques et de biosimilaires (USD 310 millions, -27% tcc) ont baissé par rapport à l'excellent premier trimestre 2010, en raison de l'impact des appels d'offres statutaires des sociétés d'assurance-maladie sur les prix et d'une nouvelle diminution des prix de référence mise en place en 2010. En Europe occidentale, les ventes au détail de génériques et de biosimilaires (+19% tcc) ont été dopées par les très bonnes performances réalisées en Espagne, en France et en Italie ainsi qu'au Royaume-Uni. Dans les marchés émergents, la croissance a été forte, en particulier en Asie-Pacifique (+11% tcc) ainsi qu'en Europe centrale et orientale (+22% tcc). Sandoz a conservé sa position de leader dans les biosimilaires (+32% tcc) avec une bonne accélération due à des lancements récents portant sur les indications oncologiques de Binocrit (époétine alpha) et de Zarzio (filgrastim) ainsi qu'à la progression continue d'Omnitrope (hormone de croissance humaine).

Résultat opérationnel
Le résultat opérationnel a augmenté de 26% (+28% tcc) à USD 390 millions. La marge opérationnelle s'est améliorée de 1,3 point de pourcentage à 16,8% du chiffre d'affaires net, après constitution de provisions en lien avec des règlements judiciaires aux Etats-Unis (-1,2 point de pourcentage du chiffre d'affaires net). La marge opérationnelle (+1,3 point de pourcentage) a réalisé une meilleure performance que la marge opérationnelle core (-1,3 point) en raison de charges pour l'intégration d'EBEWE Pharma et de coûts exceptionnels engendrés par la cessation d'un accord de codéveloppement en 2010 ainsi qu'une hausse des provisions pour règlement de litiges au premier trimestre 2010.

Le résultat opérationnel core a crû de 9% (+11% tcc) à USD 492 millions conduisant à une baisse de la marge opérationnelle core de 1,3 point de pourcentage à 21,2% du chiffre d'affaires net. La marge brute a diminué de 2,0 points de pourcentage, principalement en raison d'un recul des ventes aux autres divisions et des autres revenus (-0,5 point), de taux de change défavorables (-0,4 point) et d'un mix de produits très différent de celui du premier trimestre 2010, qui reflète une hausse des ventes de produits à faible marge aux Etats-Unis et une baisse des ventes de produits à marge élevée en Allemagne. Marketing et vente (16,5% du chiffre d'affaires net, +1,5 point) ont amélioré la marge opérationnelle core grâce à des gains de productivité, et ainsi financé la totalité des investissements dans les activités en pleine croissance. Les coûts de R&D (6,9% du chiffre d'affaires net, +0,1 point) ont légèrement diminué, les gains de productivité ayant contrebalancé les investissements continus dans le développement de génériques différenciés, tels que les biosimilaires et les produits respiratoires. Administration et frais généraux (3,8% du chiffre d'affaires net, +0,7 point de pourcentage) se sont améliorés grâce aux mesures de réduction des coûts en cours. Autres produits et charges, nets, ont progressé (1,5% du chiffre d'affaires net, -1,5 point) sous l'effet principalement d'un revenu exceptionnel en 2010 et d'une hausse en 2011 des frais de litiges et de règlements judiciaires (inférieurs au seuil d'exclusion pour le calcul du résultat opérationnel core).


Consumer Health




T1 2011
T1 2010 Variation en %
M USD M USD USD tcc
Chiffre d'affaires net 1 642 1 478 11 9
Résultat opérationnel 562 264 113 119
en % du CA net 34.2 17.9
Résultat opérationnel core 358 288 24 30
en % du CA net 21,8 19,5


Premier trimestre

Chiffre d'affaires net
Les trois secteurs d'activité de Consumer Health - OTC, Animal Health et CIBA Vision - ont affiché ensemble une croissance à deux chiffres (+9% tcc) au premier trimestre 2011. OTC et Animal Health en particulier ont réalisé une excellente performance en continuant de croître à un rythme supérieur à celui de leurs marchés respectifs.

Au premier trimestre, OTC a réalisé une progression à deux chiffres de son chiffre d'affaires net, principalement sous l'impulsion des Etats-Unis et des marchés émergents. Les investissements effectués l'an dernier dans la publicité et la promotion des produits ainsi que la concentration sur les marques clés et marchés principaux ont soutenu le rythme de la croissance. Prevacid24HR a bénéficié d'une normalisation des mouvements de stocks, comparé au premier trimestre 2010, et conserve une part importante du vaste marché américain, en pleine progression, des inhibiteurs de la pompe à protons contre les brûlures d'estomac. Theraflu, Otrivine et Triaminic, marques-clés du portefeuille des produits contre la toux et les refroidissements, ont enregistré une croissance à deux chiffres à la suite d'une stratégie d'investissements ciblés et d'une saison particulièrement favorable dans les principaux marchés.

Au premier trimestre, une performance toujours excellente d'Animal Health a conduit à une progression supérieure à celle du marché. Les ventes aux Etats-Unis ont continué de croître, grâce du fait de programmes stratégiques de vente destinés à supporter les principales marques de parasiticides Sentinel et Interceptor contre l'arrivée de nouveaux concurrents. Milbemax a conservé son rôle de moteur de la croissance sur tous les marchés européens des animaux de compagnie, tandis que celui des animaux de rente a crû avec dynamisme en raison du succès continu de Zolvix et d'une croissance à deux chiffres du traitement Denagard pour les porcins.

CIBA Vision est resté focalisé sur ses marques-clés AirOptix et Dailies. La forte croissance d'AirOptix s'est accélérée dans toutes les régions Au Japon et dans les principaux marchés émergents, les ventes de CIBA Vision ont augmenté à des taux à deux chiffres, et ce bien plus rapidement que leurs marchés respectifs, tandis qu'en Europe, la croissance a été modérée à cause d'un contexte commercial difficile.

Résultat opérationnel
Au premier trimestre 2011, le résultat opérationnel a grimpé de 113% (+119% tcc) à USD 562 millions, avec une marge opérationnelle s'élevant à 34,2% du chiffre d'affaires net. Le résultat opérationnel du trimestre comprend un produit exceptionnel provenant d'un règlement judiciaire dans CIBA Vision (USD 183 millions), la cession de marques ne faisant pas partie du cur de métier dans OTC (USD 43 millions) et un désinvestissement, exigé par les lois antitrust dans le cadre de la fusion avec Alcon, dans CIBA Vision (USD 21 millions).

Le résultat opérationnel core a augmenté de 24% (+30% tcc) à USD 358 millions, dégageant un effet de levier opérationnel important dans les activités de Consumer Health qui s'est traduit par une hausse de la marge opérationnelle core de 2,3 points de pourcentage à 21,8% du chiffre d'affaires net. La marge brute core (67,5% du chiffre d'affaires net, -1,2 point de pourcentage) a baissé, principalement en raison du mix de produits et du raffermissement du franc suisse par rapport à l'année précédente, qui ont annihilé l'effet positif des hausses de prix et des gains de productivité. Le poste Marketing et vente (34,5% du chiffre d'affaires net, +2,0 points) s'est amélioré suite à la performance des ventes et à des investissements importants au premier trimestre 2010 dans le lancement de Prevacid24HR aux Etats-Unis. Les postes R&D (5,6% du chiffre d'affaires net, +0,2 point) et Administration et frais généraux (6,2% du chiffre d'affaires net, +0,3 point) ont tous deux bénéficié de projets visant à augmenter la productivité et d'excellentes ventes, tandis que Autres produits et charges, nets (0,5% du chiffre d'affaires net, +0,9 point) s'est amélioré grâce à un gain de désinvestissement de marques mineures non stratégiques.


Alcon





T1 2011
T1 2010[1] Variation en %
M USD M USD USD tcc
Chiffre d'affaires net 1 931 1 721 12 10
Résultat opérationnel 207 165 25 24
en % du CA net 10,7 9,6
Résultat opérationnel core 722 649 11 11
en % du CA net 37,4 37,7

[1] T1 2010 comprend les chiffres publiés le 26 avril 2010 par Alcon, Inc. ajustés sur une base pro forma à compter du 1er janvier 2010 pour l'impact du changement de contrôle et de l'affectation du coût du regroupement lié, à l'acquisition, le 25 août 2010, par Novartis d'une participation majoritaire de 77%. Ces chiffres pro forma du T1 2010 d'Alcon, Inc. ne sont pas inclus des comptes financiers consolidés résumés présentés plus loin dans ce communiqué et sont indiqués ici uniquement dans le but de servir de comparaison aux résultats de T1 2011 publiés dans la présente section.

Premier trimestre

Chiffre d'affaires net
Au premier trimestre 2011, le chiffre d'affaires net a augmenté de 12% (+10% tcc) à USD 1,9 milliard. La progression à deux chiffres du chiffre d'affaires d'Alcon repose sur une base étendue, avec des contributions équilibrées provenant de tous les pays et produits, alimentée par le succès du lancement des nouveaux produits.

Aux Etats-Unis, le chiffre d'affaires a grimpé de 8% à USD 783 millions, soutenu principalement par les ventes importantes des médicaments, qui ont fait un bond de 17% en un an. Les conditions météorologiques hivernales ont eu un effet négatif sur la croissance des ventes aux Etats-Unis de produits chirurgicaux, en raison de la diminution du nombre des opérations de la cataracte et du volume des équipements qui lui sont liés, en partie contrebalancée par les ventes importantes des produits anti-allergiques dues à l'arrivée précoce de la saison des allergènes. Sur les marchés hors Etats-Unis, les chiffres d'affaires ont progressé de 16% (+12% tcc) à USD 1,2 milliard, avec des contributions majeures des médicaments et des produits chirurgicaux. Dans les marchés émergents, les ventes ont crû de 21% (+19% tcc), conduites par le Brésil, la Russie, l'Inde et la Chine, où la croissance a atteint 30% (+24% tcc).

Résultat opérationnel
Le résultat opérationnel a grimpé de 25% (+24% tcc) à USD 207 millions, soit 10,7% du chiffre d'affaires net. Ce montant comprend un montant d'USD 501 millions pour l'amortissement d'immobilisations incorporelles et d'autres éléments (USD 14 millions) résultant de l'affectation du coût de regroupement lié à l'obtention par Novartis de la majorité d'Alcon et à la fusion de Novartis et d'Alcon (les montants pro forma pour le premier trimestre 2010 sont d'USD 491 millions pour l'affectation du coût de regroupement et d'USD -7 millions pour les autres éléments).

Le résultat opérationnel core a gagné 11% (+11% tcc) à USD 722 millions, soit 37,4% du chiffre d'affaires net. Cette hausse est le reflet du succès du modèle d'affaires d'Alcon qui se concentre sur l'ophtalmologie avec un portefeuille diversifié de produits à marge élevée situés dans les principales catégories de soins oculaires. Une gestion rigoureuse des coûts a permis à Alcon de dégager un levier opérationnel, à taux de change constants, tout en réallouant une partie importante des dépenses à la R&D et à d'autres projets de croissance. Sur base core, la marge brute a baissé de 75,9% à 75,1% du chiffre d'affaires net, essentiellement à cause de l'impact des fluctuations de change sur le coût des ventes Les dépenses en R&D ont enregistré une hausse de 11% les portant à 10% du chiffre d'affaires net, reflétant l'engagement d'Alcon à investir dans l'innovation. Marketing et vente ont augmenté de 13% à 23% du chiffre d'affaires net, une partie importante de cette hausse étant imputable aux investissements dans les forces de vente dans des marchés émergents en croissance rapide. Les coûts d'Administration et frais généraux se sont inscrits à 5% du chiffre d'affaires net, et n'ont pas bougé depuis le premier trimestre 2010 grâce à une focalisation constante sur la productivité de l'organisation.

Le point sur les produits d'Alcon

Chirurgie



T1 2011 T1 2010 Variation en %
M USD M USD USD tcc
Lentilles intraoculaires 309 291 6 4
Cataracte/vitréorétinienne 498 453 10 8
Réfractive 38 28 36 36
Total 845 772 9 7

Les ventes mondiales de produits chirurgicaux se sont élevées à USD 845 millions, en hausse de 9% (+7% tcc). La croissance rapide des marchés émergents a entraîné une augmentation plus forte des ventes hors Etats-Unis, tandis que dans ce pays, la croissance a été entravée par les intempéries hivernales et par la fin du programme de remboursement des nouvelles technologies pour les lentilles intraoculaires. Dans le monde entier, les ventes de lentilles intraoculaires dotées d'une technologie de pointe ont grimpé de 15%, principalement en raison de l'adoption par les chirurgiens de la cataracte des produits AcrySof IQ Toric et AcrySof IQ ReSTOR+3.0. Les ventes des lentilles intraoculaires AcrySof IQ ReSTOR Toric, qui ne sont pas disponibles aux Etats-Unis, ont permis à cette nouvelle technologie d'avancer plus rapidement sur les marchés internationaux que sur le marché américain. Cette tendance favorable à l'adoption des technologies de pointe dans ce domaine est importante car elle compense la pression exercée sur les prix des lentilles monofocales causée principalement par des modifications des paramètres de remboursement par les payeurs. Enfin, la reprise des activités complètes de commercialisation pour soutenir le système Constellation de chirurgie vitréorétinienne s'est traduite par une hausse de 23% des ventes dans cette catégorie.

Médicaments



T1 2011 T1 2010 Variation en %
M USD M USD USD tcc
Infection/inflammation 248 215 15 14
Glaucome 337 293 15 13
Allergie 161 123 31 26
Oto/rhinologie 82 72 14 13
Autres médicaments / rabais 35 27 30 24
Total 863 730 18 16

Les ventes mondiales de médicaments ont progressé de 18% (+16% tcc) à USD 863 millions. Les ventes de produits contre l'allergie ont affiché une hausse de 31%, alimentée par une demande accrue pour les solutions ophtalmiques Patanol et Pataday provoquée par une arrivée précoce du printemps et de ses allergènes. Les ventes de médicaments pour le glaucome ont augmenté de 15% grâce à l'excellente performance des médicaments combinés (+48%) et à la solidité des solutions ophtalmiques TRAVATAN et TRAVATAN Z. Les ventes de produits contre l'infection et l'inflammation ont gagné 15% à la suite de gains de part de marché de la suspension ophtalmique NEVANAC et de l'inclusion au premier trimestre 2011 de DUREZOL, une suspension ophtalmique lancée au deuxième trimestre 2010. Les ventes des produits d'oto/rhinologie ont grimpé de 14% en raison du succès de Patanase, un spray nasal contre les allergies. Alcon a également obtenu plusieurs homologations importantes notamment pour la solution ophtalmique Moxeza aux Etats-Unis et pour des formulations sans chlorure de benzalkonium dans l'Union européenne pour les solutions ophtalmiques Travatan et DuoTrav.

Soins de la vision



T1 2011 T1 2010 Variation en %
M USD M USD USD tcc
Désinfectants pour lentilles de contact 107 112 -4 -6
Gouttes oculaires lubrifiantes 90 79 14 11
Autres 26 28 -7 -8
Total 223 219 2 0

Les ventes mondiales de soins de la vision se sont accrues de 2% (0% tcc) à USD 223 millions. L'importance des ventes de gouttes oculaires lubrifiantes de la famille Systane compense la baisse des produits d'entretien des lentilles de contact et d'autres produits. La diminution des ventes de produits d'entretien des lentilles de contact est due à la tendance continue à l'utilisation de solutions de peroxyde d'hydrogène et à une concurrence accrue dans le marché des produits multifonction.


RAPPORT FINANCIER

Premier trimestre



T1 2011 T1 2010 Variation en %
M USD M USD USD tcc
Chiffre d'affaires net 14 027 12 131 16 14
Résultat opérationnel des divisions 3 557 3 693 -4 -1
Produits/charges nets de Corporate -149 -182 -18 -25
Résultat opérationnel du Groupe 3 408 3 511 -3 0
en % du CA net 24,3 28,9
Quote-part dans le résultat des entreprises associées 117 103 14 1
Produits financiers 22 49 -55 -70
Charges d'intérêts -189 -133 42 42
Impôts -537 -582 -8 -5
Résultat net 2 821 2 948 -4 -1
BPA (USD) 1,21 1,29 -6 -3
Résultat opérationnel core 4 012 3 865 4 6
en % du CA net 28,6 31,9
Résultat net core 3 376 3 309 2 4
BPA core (USD) 1,41 1,45 -3 0

Chiffre d'affaires net
Le chiffre d'affaires net a enregistré une hausse de 16% (+14% tcc) à USD 14,0 milliards. Les taux de change y ont contribué pour 2% car le dollar s'est affaibli par rapport à la plupart des devises. En faisant abstraction des ventes des vaccins contre la pandémie de grippe A(H1N1) et d'Alcon, le chiffre d'affaires net a progressé de 10% (+8% tcc). Les produits lancés récemment ont contribué pour USD 3,1 milliards au chiffre d'affaires net du premier trimestre, représentant 26% du chiffre d'affaires net total, hors Alcon.

Produits/charges nets de Corporate
Les produits/charges de Corporate comprennent les coûts des sièges du Groupe. Les charges nettes se chiffrant à USD 149 millions sont inférieures de 18% à celles du premier trimestre 2010, principalement en raison d'une baisse des coûts de management et d'assurance de Corporate.

Résultat opérationnel du Groupe
Le résultat opérationnel a reculé de 3% (0% tcc). Les taux de change ont eu un impact négatif de 3%, car le dollar s'est affaibli par rapport au franc suisse (-12%) et s'est légèrement raffermi par rapport à l'euro (+1%). Hors vaccins contre la pandémie de grippe A(H1N1) et Alcon, le résultat opérationnel sous-jacent a augmenté de 25% (+30% tcc). Les éléments exceptionnels enregistrés dans le résultat opérationnel du premier trimestre 2011 comprennent : des gains de cession s'élevant à USD 102 millions provenant de la vente de médicaments ophtalmiques et de produits d'entretien des lentilles exigée pour obtenir l'autorisation de fusionner avec Alcon et un gain exceptionnel d'USD 183 millions chez CIBA Vision, suite à un règlement judiciaire, contrebalancés par des charges exceptionnelles liées à des règlements judiciaires (Sandoz : USD 28 millions) et par des charges de restructuration induites par la rationalisation du réseau de fabrication (USD 55 millions). La contribution d'Alcon au résultat opérationnel du premier trimestre s'est montée à USD 207 millions.

Quote-part dans le résultat des entreprises associées
La quote-part dans le résultat des entreprises associées est passée d'USD 103 millions à USD 117 millions, en hausse de 14%. Les revenus provenant de Roche ont grimpé à USD 118 millions, contre USD 81 millions un an auparavant. Cette hausse a été en partie contrebalancée par Alcon, qui avait contribué pour USD 32 millions au premier trimestre 2010, mais qui n'est plus inclus dans la quote-part dans le résultat des entreprises associées depuis qu'il a été consolidé à partir du 25 août 2010.

Voici un résumé des éléments individuels inclus dans la quote-part dans le résultat des entreprises associées :

T1 2011 T1 2010
M USD M USD
Part estimée du résultat net de Roche 197 158
Impact de la restructuration -41 -43
Amortissement d'immobilisations incorporelles -38 -34
Effet de l'investissement dans Roche sur le résultat net 118 81
Part du résultat net publié d'Alcon, Inc. 138
Ajustement au résultat net effectif de l'exercice précédent d'Alcon 2
Amortissement d'immobilisations incorporelles -108
Effet de l'investissement dans Alcon sur le résultat net 32
Résultat net des autres entreprises associées -1 -10
Quote-part dans le résultat des entreprises associées 117 103

Sur base comparable, hors impact d'Alcon, les résultats core provenant des entreprises associées, qui excluent les charges exceptionnelles dues à la restructuration et à l'amortissement d'immobilisations incorporelles, ont progressé d'USD 48 millions par rapport au premier trimestre 2010.

Produits financiers et charges d'intérêts
Au premier trimestre 2011, les produits financiers ont diminué d'USD 49 millions à USD 22 millions, en baisse de 55%, en raison d'une réduction importante de la moyenne des liquidités, compensée en partie par des gains de change. Les charges d'intérêts ont augmenté de 42% à USD 189 millions, essentiellement en raison de l'émission d'emprunts obligataires en mars 2010 et de l'effet négatif de conversion des charges d'intérêts qui ne sont pas libellées en dollars et résultant de l'affaiblissement de cette monnaie.

Impôts
Au premier trimestre 2011, le taux d'imposition (exprimé en pourcentage du résultat avant impôts) a légèrement baissé à 16,0%, contre 16,5% un an plus tôt, en partie grâce à l'effet favorable de la consolidation d'Alcon.

Résultat net
Le résultat net s'est replié de 4% (-1% tcc), en raison de coûts supplémentaires de financement liés à Alcon, en partie contrebalancés par une amélioration du taux d'imposition à 16% ; le résultat net core a progressé de 2% (+4% tcc).

Résultat par action
Le résultat par action (BPA) a baissé de 6% (-3% tcc) et le BPA core, de 3% (0% tcc) à cause de l'impact de l'imputation d'une partie du résultat net d'Alcon à ses actionnaires minoritaires. Le nombre moyen d'actions en circulation a augmenté, en 2011, de 0,5% à 2 290,2 millions en comparaison de 2 279,1 millions un an plus tôt, tandis qu'au total 2 286,0 millions d'actions étaient en circulation au 31 mars 2011.

Bilan
En comparaison avec le 31 décembre 2010, les actifs non courants ont augmenté d'USD 1,5 milliard, dont USD 0,7 milliard est lié au goodwill provenant de la consolidation de Genoptix, Inc. et de Zhejiang Tianyuan Bio-Pharmaceutical Co., Ltd. Depuis le 31 décembre 2010, les actifs courants ont progressé d'USD 2,4 milliards en raison des besoins en fonds de roulement nécessaires pour soutenir la forte expansion des activités sous-jacentes. Il s'ensuit que le total des actifs s'est élevé, au 31 mars 2011, à USD 127,2 milliards, soit une hausse d'USD 3,9 milliards par rapport au 31 décembre 2010.

La dette financière s'est élevée à USD 31,1 milliards au 31 mars 2011, contre USD 23,0 milliards au 31 décembre 2010, en raison principalement des fonds utilisés pour le paiement du dividende (USD 5,4 milliards), de sorties de trésorerie pour les rachats d'actions (USD 2,8 milliards) et les acquisitions (USD 0,6 milliard). La dette financière à long terme comprend des emprunts obligataires et des bons à moyen terme négociables en euros (Euro medium term notes - EMTN) pour un total d'USD 13,7 milliards et d'autres prêts à long terme d'un montant d'USD 0,8 milliard. La dette financière à court terme comprend des billets de trésorerie s'élevant à USD 8,7 milliards et d'autres emprunts à court terme totalisant USD 7,9 milliards. Au premier trimestre 2011, les autres passifs courants et non courants se montant à USD 30,8 milliards sont restés constants comparés à fin 2010. Le total du passif a augmenté à USD 61,9 milliards au 31 mars 2011, contre USD 53,5 milliards au 31 décembre 2010.

Les capitaux propres du Groupe ont baissé, au premier trimestre 2011, d'USD 4,4 milliards à USD 65,3 milliards au 31 mars 2011, principalement en raison du paiement du dividende 2010 d'USD 5,4 milliards et d'une diminution des capitaux propres à la suite de l'acquisition de 4,8% d'actions Alcon, Inc. au premier trimestre. L'acquisition de cette participation supplémentaire dans Alcon a eu deux conséquences : d'une part la valeur des intérêts minoritaires a été réduite d'USD 1,3 milliard et d'autre part il y a eu une réduction d'USD 1,1 milliard des réserves représentant la différence entre le prix payé et la valeur au bilan des intérêts minoritaires acquis. Les rachats nets d'actions propres ont entraîné une diminution supplémentaire d'USD 0,6 milliard des capitaux propres. Ces effets ont été en partie contrebalancés par le résultat net d'USD 2,8 milliards ainsi que par un mouvement favorable des écarts de conversion d'USD 0,9 milliard et par une hausse d'USD 0,2 milliard liée aux rémunérations versées en instruments de capitaux propres.

Le ratio d'endettement du Groupe a grimpé à 0,48:1 au 31 mars 2011, contre 0,33:1 à fin 2010, reflétant l'augmentation de la dette financière pour financer l'acquisition d'Alcon. Les liquidités du Groupe ont augmenté d'USD 8,1 milliards à fin 2010 à USD 8,8 milliards au 31 mars 2011, elles comprennent un montant d'USD 4,1 milliards consolidé avec Alcon. Au 31 mars 2011, la dette nette a progressé à USD 22,3 milliards, contre USD 14,9 milliards à fin 2010.

Flux de trésorerie
Au premier trimestre, les flux de trésorerie des activités opérationnelles se sont chiffrés à USD 1,9 milliard, impactés par l'augmentation du besoin en fond de roulement par rapport au faible niveau en fin d'année 2010 et par le paiement de provisions pour règlements judiciaires et restructurations constituées en 2010 (USD 0,6 milliard). Le free cash flow du premier trimestre s'est élevé à USD 1,6 milliard, en baisse de 44% par rapport au premier trimestre 2010, principalement en raison des recettes provenant des ventes des vaccins contre la pandémie de grippe A(H1N1) au premier trimestre 2010, du paiement de provisions pour règlements judiciaires et restructurations constituées en 2010 (USD 0,6 milliard) et d'une augmentation du besoin en fond de roulement par rapport au faible niveau de la fin de l'année dernière.

Les produits des ventes de titres de placement s'élevant à USD 1,4 milliard se sont traduits par un flux de trésorerie provenant des activités d'investissement s'élevant à USD 0,5 milliards au premier trimestre 2011, contre une utilisation de trésorerie d'USD 1,1 milliard au premier trimestre 2010. Une augmentation des immobilisations corporelles et incorporelles en 2011 a provoqué une sortie de trésorerie d'USD 0,5 milliard, en partie compensée par les produits de la vente d'immobilisations corporelles et d'autres actifs s'élevant à USD 0,2 milliard. En outre, les acquisitions de Genoptix, Inc. et de Zhejiang Tianyuan Bio-Pharmaceutical Co., Ltd. ont entraîné des sorties de trésorerie d'USD 0,6 milliard net, des liquidités acquises.

Les flux de trésorerie utilisés pour des activités de financement ont atteint USD 0,5 milliard net, car l'augmentation d'USD 7,7 milliards des dettes financières nettes a été entièrement compensée par le paiement du dividende 2010 s'élevant à USD 5,4 milliards, les rachats nets d'actions propres pour USD 0,4 milliard (USD 0,6 milliard déduction faite de la retenue à la source d'USD 0,2 milliard payable en avril) et les achats d'actions Alcon pour USD 2,4 milliards, comprenant un paiement d'USD 0,2 milliard pour des actions acquises en décembre 2010 mais réglées en 2011.

RAPPORT SUR L'INNOVATION

Principaux événements publiés au premier trimestre 2011 :

  • En mars, la Commission européenne a homologué Gilenya pour traiter la sclérose en plaques cyclique (SePC) hautement active, malgré un traitement à l'interféron bêta, ou chez les patients dont la SePC est grave et progresse rapidement.
  • En février, le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l'Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis favorable pour Rasilamlo (en un comprimé associant aliskirène et amlodipine) pour traiter les malades souffrant d'hypertension et dont la pression artérielle ne peut pas être contrôlée de manière adéquate par l'un ou l'autre de ses composants pris isolément.
  • En mars, le CHMP a donné une opinion positive en faveur de Lucentis (ranibizumab) pour traiter la perte de vision due à un dème maculaire consécutif à une occlusion veineuse rétinienne.
  • En mars, le Comité consultatif de la FDA pour les médicaments contre les allergies pulmonaires a recommandé l'homologation de QAB149 (indacatérol) aux Etats-Unis en tant que premier traitement d'entretien à long terme, en prise unique quotidienne, par bronchodilatation de l'obstruction du flux d'air chez les malades souffrant de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), y compris la bronchite chronique et/ou l'emphysème. Alors que le Comité a recommandé que la FDA autorise la dose à 75 mcg, il a voté contre une recommandation en faveur de la dose à 150 mcg. Néanmoins, il a avalisé le profil d'innocuité des deux doses, reconnaissant l'amélioration de la qualité de vie par rapport à la santé (mesurée à l'aide du Questionnaire respiratoire de St George). En mars également, la FDA a prolongé de trois mois à juillet 2011 la période d'examen d'une nouvelle application de QAB149, indiquant qu'elle avait besoin de plus de temps pour examiner la grande quantité de données fournies par le programme complet d'essais cliniques. Si ce médicament était homologué aux Etats-Unis, il serait commercialisé sous la marque Arcapta(TM) Neohaler(TM).
  • En février, Novartis a déposé une demande d'homologation aux Etats-Unis pour ACZ885 (Ilaris, canakinumab) pour le traitement de l'arthrite goutteuse sur la base des résultats de deux études de phase III en vue de son enregistrement qui ont satisfait à leurs critères principaux. Cette demande suit celle qui a été déposée en décembre 2010 dans l'Union européenne pour la même indication. Des résultats de deux études de phase III en vue d'homologation seront présentés en mai 2011 lors du Congrès de la Ligue européenne contre le rhumatisme. Une étude de phase III dans l'arthrite idiopathique juvénile systémique a aussi satisfait à son critère principal et sera présentée plus tard cette année, tandis qu'une deuxième étude pivot est en cours.
  • En février, Novartis a soumis un dossier au Japon pour obtenir l'homologation de Certican/Zortress (évérolimus) pour la prévention du rejet d'organe dans la transplantation du rein. La phase III du développement d'évérolimus est également en cours pour son utilisation dans la transplantation du foie.
  • Une étude de phase II portant sur l'antiviral DEB025 (alisporivir), premier de sa catégorie, a satisfait à son critère principal d'obtention d'une réponse virale soutenue, correspondant à l'éradication virale, 24 semaines après l'arrêt du traitement chez 76% malades souffrant d'hépatite C chronique. L'étude a impliqué près de 300 malades atteints de la forme la plus commune du virus de l'hépatite C (VCH), génotype 1 et n'ayant jamais été traités. DEB025 associé à la norme de soin (interféron pegylé alfa 2a/ribavirine) a fait la preuve d'une efficacité supérieure à celle de la norme de soin seule (p=0.008). Une étude de phase III avec DEB025 a commencé récemment avec le même genre de malades.
  • L'essai de phase III pour INC424 (ruxolitinib) a satisfait à son critère principal en démontrant qu'il réduisait de manière significative la taille de la rate chez les malades atteints de myélofibrose primaire, de myélofibrose post-polycythémie vraie ou de myélofibrose post-thrombocythémie essentielle en comparaison avec la meilleure thérapie disponible.
  • Les résultats d'une étude de phase III comparant SOM230 à action prolongée (LAR) (pasiréotide) avec Sandostatine LAR (octréotide), la norme actuelle de soin, a satisfait à son critère principal de normalisation des niveaux d'IGF-1 et de l'hormone de croissance dans le traitement de l'acromégalie.
  • Des résultats du premier essai clinique de phase III avec NVA237 (bromure de glycopyrronium) en prise unique quotidienne montre qu'il améliore de façon significative la fonction pulmonaire tout en démontrant un bon profil d'innocuité chez des malades atteints de la forme modérée à sévère de la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO). NVA237 est une molécule expérimentale de la classe des antagonistes muscariniques à action prolongée. L'étude pivot en double aveugle GLOW1 de 26 semaines a satisfait à son critère principal en démontrant sa supériorité sur un placebo en matière de bronchodilatation au bout de 12 semaines, mesurée par le minimum FEV1 (p<0.001). Le taux d'incidents chez les patients traités par NVA237 a été similaire à celui de ceux qui ont reçu le placebo. Ces résultats seront présentés lors d'un congrès scientifique au second semestre 2011.
  • Les résultats de l'essai RADIANT-3 publiés dans le numéro du 10 février de The New England Journal of Medicine montrent que les comprimés d'Afinitor (évérolimus) plus les meilleurs soins de soutien (best supportive care [BSC]) ont plus que doublé la survie sans progression de la maladie par rapport à un placebo plus BSC des malades souffrant de tumeurs neuroendocrines (TNE) pancréatiques avancées. Des demandes d'homologation de ce médicament sont en cours dans le monde entier pour les TNE avancées.
  • La FDA a accordé le statut de revue prioritaire à Afinitor dans le traitement des tumeurs neuroendocrines (TNE) avancées. En se fondant sur un feed-back de la FDA, Novartis a modifié sa demande le 8 avril pour la restreindre au traitement des TNE avancées d'origine pancréatique. Lors d'une réunion tenue le 12 avril, le Comité consultatif des médicaments oncologiques de la FDA a recommandé, à l'unanimité, d'autoriser Afinitor pour cette indication. La durée médiane de survie des malades atteints d'une TNE pancréatique avancée n'est actuellement que de 24 mois et, dans ce domaine critique pour les malades, Afinitor est prometteur.
  • Novartis a reçu de la FDA un avis de non-recevabilité en réponse au dépôt du dossier d'enregistrement de LBH589 pour le lymphome de Hodgkin récidivant/réfractaire et ne poursuivra pas le dépôt de ce dossier dans l'Union européenne pour cette indication. Novartis s'engage à poursuivre le développement de LBH589 pour de nombreuses indications, notamment le myélome multiple.

  • L'essai clinique ENESTg1 comparant Tasigna à Glivec/Gleevec chez les patients souffrant de tumeurs stromales gastro-intestinales non résécables et/ou métastasiques a été interrompue, sur la base d'une recommandation d'un comité indépendant de surveillance des données. Les résultats intermédiaires d'efficacité montrent que la supériorité de Tasigna est très peu probable.
  • Novartis a retiré, en Europe, sa demande d'enregistrement pour Joicela (lumiraxcoxib) en association avec un test biomarqueur génétique. Cette décision a été prise en raison de l'incapacité de Novartis de fournir les données supplémentaires requises dans le délai de la procédure actuelle. Novartis maintient son engagement en faveur de médicaments personnalisés et de programmes de tests faisant intervenir des biomarqueurs.
  • Dans Vaccins et Diagnostic, Menveo, notre vaccin contre le méningocoque, a été homologué aux Etats-Unis pour prévenir cette maladie mortelle chez les enfants âgés de 2 à 10 ans.
  • Novartis a reçu de la FDA un avis de non-recevabilité en réponse au dépôt du dossier d'enregistrement de Menveo pour son utilisation chez les enfants âgés de 2 à 12 mois. En avril, nous avons déposé un nouveau dossier pour son utilisation chez les nourrissons de 2 à 24 mois et attendons l'acceptation par la FDA de cette nouvelle soumission pour une extension de l'emploi de ce vaccin.
  • Aflunov, un vaccin contre la grippe aviaire (H5N1) a été autorisé par l'Union européenne.

L'intégralité des informations mises à jour sur le pipeline est disponible sur notre site Internet :
http://www.novartis.com.


Décharge
Le présent document fait part de prévisions impliquant des risques connus et inconnus, des incertitudes ainsi que d'autres facteurs qui pourraient rendre les résultats réels matériellement différents des résultats futurs, des performances ou des réalisations annoncées ou impliquées dans de telles déclarations. Certains risques associés à ces déclarations sont résumés dans la version anglaise de ce communiqué, ainsi que dans le formulaire 20-F de Novartis AG, le plus récent formulaire soumis à la Securities and Exchange Commission (SEC) (autorité de régulation des marchés financiers des Etats-Unis). Le lecteur est invité à lire attentivement ces résumés.


A propos de Novartis
Novartis propose des solutions thérapeutiques destinées à répondre aux besoins en constante évolution des patients et des populations dans le monde entier. Concentré uniquement sur les soins de santé, Novartis propose un portefeuille diversifié de produits susceptibles de satisfaire ces besoins : médicaments innovants, génériques peu coûteux, vaccins, instruments de diagnostic et produits pharmaceutiques de consommation courante. Novartis est le seul groupe à occuper une position de leader dans ces domaines. En 2010, le Groupe a réalisé un chiffre d'affaires net des activités poursuivies s'élevant à USD 50,6 milliards et a investi environ USD 9,1 milliards (USD 8,1 milliards hors charges pour pertes de valeur et amortissements) dans la recherche et le développement (R&D). Basé à Bâle, en Suisse, le Groupe Novartis emploie quelque 119 000 collaborateurs équivalents plein temps et déploie ses activités dans plus de 140 pays. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre site http://www.novartis.com.


Dates importantes

18 mai 2011 Novartis : téléconférence avec les investisseurs sur la comparaison complète des comptes pro forma d'Alcon
19 juillet 2011 Résultats du deuxième trimestre et du premier semestre 2011
13 septembre Journée des investisseurs consacrée à la division Alcon
25 octobre 2011 Résultats du troisième trimestre et des neuf premiers mois de 2011

Les noms de produits en italique sont des marques déposées que les sociétés du Groupe Novartis possèdent ou exploitent sous licence.

 

The information in the press releases on these pages was factually accurate on the date of publication. These press releases remain on Novartis website for historical purposes only. Novartis assumes no duty to update the information to reflect subsequent developments. Readers should not rely upon the information in these pages as current or accurate after their publication dates.