General contact

Main switchboard
Switzerland

+41 61 324 11 11
+41 61 324 80 01
Monday - Friday,
8:30 a.m. - 5:00 p.m. GMT+1

US switchboard

+1 862 778 21 00
Monday - Friday,
8:30 a.m. - 5:00 p.m. EST

Media

Global Media Relations
Eric Althoff
Basel, Switzerland

+41 61 324 7999

Investors

Investor Relations
Switzerland

Monday - Friday,
8:30 a.m. - 5:30 p.m. GMT+1
(Central European Time)

Reporting side effects

Report a suspected side effect (also known as an adverse event) related to a Novartis Pharmaceutical drug or a Novartis Vaccine.

Reporting side effects

pane 4 content

Media releases

January 27, 2011 07:00

Novartis: l'innovation entraîne une croissance à deux chiffres en 2010

  • Novartis réalise d'excellents résultats financiers en 2010
    - Chiffre d'affaires net en hausse de 14% (+14% à taux de change constants ou tcc) à USD 50,6 milliards
    - Résultat opérationnel en progression de 15% (+17% tcc); le résultat opérationnel core progresse de 22% (+24% tcc) et la marge opérationnelle core, de 1,9 point de pourcentage à 27,7% du chiffre d'affaires net
    - Résultat net par action (BPA) amélioré de 16% à USD 4,28, BPA core: plus 14% à USD 5,15
    - Free cash-flow avant dividendes en hausse de 31% à USD 12,3 milliards
    - 14e augmentation consécutive du dividende: CHF 2,20 par action proposé pour 2010

  • Au quatrième trimestre, croissance solide du chiffre d'affaires, résultat opérationnel impacté par des éléments non récurrents et par les ventes du vaccin contre la pandémie de grippe A (H1N1) réalisées dans l'exercice précédent
    - Chiffre d'affaires net en hausse de 10% (+11% tcc) à USD 14,2 milliards
    - Résultat opérationnel en baisse de 6% (-3% tcc) à USD 2,5 milliards; diminution de 1% du résultat opérationnel core (+2% tcc) à USD 3,2 milliards
    - BPA en baisse de 6% (-2% tcc) à USD 0,95

  • Les produits en pipeline et ceux qui ont été lancés récemment donnent une impulsion durable à la croissance
    - Rajeunissement continu du portefeuille du Groupe par des produits lancés récemment qui ont contribué, en 2010, à hauteur de 21% (USD 10,4 milliards) au chiffre d'affaires net
    - Pipeline des produits pharmaceutiques en tête de l'industrie avec seize demandes majeures d'homologations en 2010 aux Etats-Unis, dans l'Union européenne et au Japon comprenant, au quatrième trimestre ACZ885 contre l'arthrite goutteuse, Lucentis contre occlusion veineuse rétinienne et SOM230 contre la maladie de Cushing , dans l'Union européenne ainsi qu'Afinitor contre les tumeurs neuroendocrines avancées dans l'Union européenne et aux Etats-Unis. En outre, nous avons déposé une demande pour Bexsero, notre vaccin contre le méningocoque B, dans l'Union européenne.
    - Treize autorisations nouvelles de mise sur le marché obtenues en 2010 aux Etats-Unis, dans l'Union européenne et au Japon par Pharmaceuticals, dont, au quatrième trimestre, pour Tasigna comme traitement de première ligne contre la leucémie myéloïde chronique (Union européenne, Suisse, Japon), pour Lucentis contre l'oedème maculaire diabétique (Union européenne) et pour Afinitor contre l'astrocytome sous épendymaire à cellules géantes associé à une sclérose tubéreuse (Etats-Unis)

Chiffres-clés

Exercice 2010 Exercice 2009 Variation en % T4 2010 T4 2009 Variation en %
M USD M USD USD tcc M USD M USD USD tcc
Chiffre d'affaires net 50 624 44 267 14 14 14 199 12 926 10 11
Résultat opérationnel 11 526 9 982 15 17 2 467 2 637 -6 -3
Résultat net 9 969 8 454 18 20 2 265 2 323 -2 2
BPA (USD) 4,28 3,70 16 17 0,95 1,01 -6 -2
Free cash flow
(avant dividendes)
12 346 9 446 31 4 180 3 349 25
Core[1]
Résultat opérationnel 14 006 11 437 22 24 3 166 3 204 -1 2
Résultat net 12 029 10 267 17 18 2 803 2 892 -3 0
BPA (USD) 5,15 4,50 14 15 1,14 1,26 -10 -6

[1] Voir page 57 pour plus d'informations et la définition des résultats core

Bâle, le 27 janvier 2011 - En commentant les résultats, Joseph Jimenez, Directeur général de Novartis, a déclaré: « Novartis a réalisé d'excellents résultats en 2010, toutes les divisions ayant contribué à une croissance supérieure à celle du marché. Je suis heureux que Novartis continue d'être en tête de l'industrie concernant l'innovation. La division Pharmaceuticals a en effet obtenu, en 2010, treize homologations majeures et déposé seize demandes importantes. Parmi les autorisations, Gilenya, notre traitement révolutionnaire contre la sclérose en plaques, vient d'être lancé aux Etats-Unis. Nous avons aussi déposé une demande pour Bexsero, notre vaccin contre le méningocoque B, dans l'Union européenne. En outre, la fusion à 100% convenue avec Alcon, qui devrait être achevée au premier semestre 2011 à la suite de l'approbation des actionnaires, constituera un nouveau pilier important de croissance, nous donnant la possibilité de répondre à certains des besoins les plus urgents en matière de soins des yeux au sein d'une population mondiale vieillissante. »

RAPPORT DU GROUPE

Exercice complet
Le chiffre d'affaires net a augmenté de 14% (+14% tcc) à USD 50,6 milliards sous l'effet d'une forte croissance de toutes les activités, y compris USD 2,4 milliards provenant de la consolidation d'Alcon, Inc. (Alcon). Les produits lancés récemment ont contribué pour USD 10,4 milliards au chiffre d'affaires net, soit 21%, contre 16% dans l'exercice 2009 (hors Alcon). Le chiffre d'affaires de Pharmaceuticals a progressé de 7% (+6% tcc) à USD 30,6 milliards, soutenu par huit points de pourcentage de hausse en volume. Les produits lancés récemment ont contribué à hauteur de 21% au chiffre d'affaires de Pharmaceuticals, contre 16% en 2009. Sandoz a enregistré, en 2010, une croissance à deux chiffres de son chiffre d'affaires (USD 8,5 milliards, +14%, +15% tcc) grâce à une forte progression des ventes au détail de génériques et de biosimilaires aux Etats-Unis (+46% tcc) et dans les marchés émergents, tels que le Moyen-Orient, la Turquie et l'Afrique (+22% tcc). Vaccins et Diagnostic a crû à USD 2,9 milliards (+25% tcc), dont USD 1,3 milliard provenant des ventes des vaccins contre la pandémie de grippe A (H1N1). Hors vaccins contre la pandémie de grippe A (H1N1), cette division a progressé de 16%. Consumer Health a gagné 7% (+6% tcc) à USD 6,2 milliards, ses trois unités d'affaires ayant réalisé une solide croissance dans leurs marchés respectifs.

Le résultat opérationnel a augmenté de 15% (+17% tcc) à USD 11,5 milliards sous l'effet d'une hausse du volume des ventes. Des taux de change défavorables ont eu un impact négatif sur le résultat opérationnel se chiffrant à deux points de pourcentage. La marge opérationnelle s'est améliorée de 0,3 point de pourcentage à 22,8% du chiffre d'affaires net. Les éléments non récurrents totalisant USD 1,3 milliard net en cours d'année ont compris: pertes de valeur (USD 1,0 milliard), règlements judiciaires (USD 240 millions), frais de restructuration (USD 198 millions) et coûts liés à Alcon (USD 596 millions), compensés en partie par des gains provenant de cessions et de changements de comptabilisation de plans de retraite (USD 690 millions).

Le résultat opérationnel core a crû de 22% (+24% tcc) à USD 14 milliards et la marge opérationnelle core, de 1,9 point de pourcentage à 27,7% du chiffre d'affaires net. L'amélioration de 1,9 point de pourcentage de la marge opérationnelle core comprend un bénéfice de 0,4 point de pourcentage provenant d'Alcon et une hausse de 0,5 point de pourcentage des ventes de vaccins contre la pandémie de grippe A (H1N1) résultant en une augmentation de 1,0 point de pourcentage de la marge (hors éléments exceptionnels).

Le résultat net a progressé de 18% (+20% tcc) à USD 10,0 milliards, soit plus que le résultat opérationnel, en raison de la hausse de la quote-part dans le résultat net des entreprises associées (+173% tcc) contrebalancée par un accroissement des frais financiers dus au financement d'Alcon. Le bénéfice par action (BPA) a augmenté de 16% (+17% tcc) à USD 4,28, contre USD 3,70 en 2009. Le résultat net core a crû de 17% (+18% tcc) à USD 12,0 milliards, tandis que BPA core a gagné 14% (+15% tcc) à USD 5,15, en comparaison d'USD 4,50 dans l'exercice précédent.

Le Conseil d'administration propose de verser un dividende de CHF 2,20 par action pour 2010, soit une augmentation de 5% par rapport à CHF 2,10 par action payés en 2009. Il s'agit de la quatorzième hausse consécutive du dividende depuis la création de Novartis en décembre 1996. Les actionnaires voteront sur cette proposition, et d'autres encore, lors de l'Assemblée générale qui aura lieu le 22 février 2011.

Quatrième trimestre
Le chiffre d'affaires net a enregistré une hausse de 10% (+11% tcc) à USD 14,2 milliards, dont USD 1,8 milliard pour Alcon. Des taux de change défavorables ont eu un effet négatif de un point de pourcentage (hors Alcon). Les produits lancés récemment ont contribué pour USD 2,5 milliards au chiffre d'affaires net du trimestre, représentant 20% du chiffre d'affaires total (hors Alcon).

Le chiffre d'affaires de Pharmaceuticals a augmenté de 3% (+4% tcc) à USD 8,0 milliards, soutenu par une expansion de sept points de pourcentage en volume mais entravé par une érosion des prix se chiffrant à trois points de pourcentage. Les produits lancés récemment ont contribué à hauteur de 23% au chiffre d'affaires de Pharmaceuticals, contre 18% en 2009. Sandoz a poursuivi sa forte croissance (USD 2,4 milliards, +10%, +14% tcc) par rapport à l'exercice précédent, avec 21 points de pourcentage de hausse en volume provenant du lancement de nouveaux produits, comprenant le gemcitabine (générique de Gemzar®) et l'énoxaparine (générique de Lovenox®). Vaccins et Diagnostic a baissé de 74% (-73% tcc), par comparaison avec 2009, à USD 361 millions. Cette baisse est due à la non-répétition, au quatrième trimestre 2010, du chiffre d'affaires des vaccins contre la pandémie de grippe A (H1N1) qui avait atteint USD 1,0 milliard au quatrième trimestre 2009 et à des retards de livraison de vaccins dus à des problèmes de production dans l'une de nos usines. Consumer Health (USD 1,6 milliard, 0%, +1% tcc) a vu sa croissance annihilée en raison d'une base de comparaison très élevée du quatrième trimestre 2009, lequel avait été boosté par le lancement de Prevacid24HR et par la constitution des stocks initiaux dans l'unité d'affaires OTC. En faisant abstraction de l'impact du lancement de Prevacid24HR en 2009, la croissance de Consumer Health a atteint 5% (+6% tcc) au quatrième trimestre 2010.

Le résultat opérationnel a diminué de 6% (-3% tcc), Les taux de change ont eu un effet négatif de trois points de pourcentage. La contribution d'Alcon au résultat opérationnel s'est élevée à USD 222 millions. Les éléments non récurrents enregistrés au cours du trimestre ont totalisé USD 789 millions, en partie compensés par un gain d'USD 392 millions provenant de la cession d'Enablex. Ces charges ont compris USD 253 millions dans Pharmaceuticals (principalement, perte de valeur sur ASA404: USD 120 millions, frais de restructuration aux Etats-Unis: USD 85 millions), USD 49 millions dans Sandoz (restructuration en Allemagne), USD 75 millions dans Vaccins et Diagnostic (restructuration de la fabrication: USD 52 millions, perte de valeur sur un actif financier: USD 23 million) et USD 383 millions dans Alcon (réévaluation des stocks à leur juste valeur: USD 372 millions, frais résultant du changement de majorité: USD 11 millions) et charges de Corporate: USD 24 millions.

En faisant abstraction des éléments non récurrents et des éléments liés aux acquisitions, le résultat opérationnel core a augmenté de 2% à taux de change constants à USD 3,2 milliards. La marge opérationnelle core a diminué de 2,5 points de pourcentage à 22,3% du chiffre d'affaires net. Cette diminution inclut un bénéfice de 1,8 point de pourcentage provenant d'Alcon, tandis que l'absence des ventes des vaccins contre la pandémie de grippe A (H1N1) a réduit la marge de 4,4 points de pourcentage. Hors ces deux éléments, la marge sous-jacente n'a globalement pas bougé.

Le résultat net a décliné de 2% à USD 2,3 milliards. Cette baisse a été plus faible que celle du résultat opérationnel en raison principalement d'une diminution de la charge fiscale provenant de la consolidation d'Alcon et d'un ajustement du taux d'imposition sous-jacent de Novartis à 16,3%, compensée par un accroissement des frais de financement liés à Alcon et par une réduction de la quote-part dans le résultat des entreprises associées (pas de mise en équivalence d'Alcon et inclusion des frais de restructuration de Roche pour un montant d'USD 89 millions). Le résultat net core est demeuré stable, à taux de change constants, en comparaison avec 2009 à USD 2,8 milliards.

Le résultat par action (BPA) a cédé 6% (-2% tcc) à USD 0,95, contre USD 1,01 au quatrième trimestre 2009, tandis que le BPA core a perdu 10% (-6% tcc) à USD 1,14, contre USD 1,26.

Promouvoir l'innovation, la croissance et la productivité
La stratégie de croissance à long terme de Novartis est fondée sur un portefeuille ciblé et diversifié. A la suite de l'achèvement attendu de la fusion avec Alcon, le portefeuille comprendra cinq divisions: Pharmaceuticals, Sandoz, Vaccins et Diagnostic, Consumer Health et Alcon (ophtalmologie). La largeur de notre portefeuille concentré sur les soins de santé nous permet de saisir les occasions les plus prometteuses qui se présentent sur le marché de la santé tout en atténuant les conséquences de problèmes qui surgissent dans certains secteurs.

Notre capacité à appliquer cette stratégie - fournir, dans toutes nos divisions, des solutions de classe internationale à l'échelle mondiale - découle d'un engagement envers trois priorités essentielles: 1) augmenter notre avance dans l'innovation grâce à la recherche et au développement de nouvelles offres ainsi qu'à l'extension des applications des offres existantes, 2) accélérer notre croissance dans toutes les divisions par le biais de nouveaux lancements et d'une présence plus grande dans les marchés émergents et 3) améliorer la productivité par des projets visant à accroître l'efficience de manière à libérer des ressources pour investir dans la R&D. En nous concentrant sur ces priorités, nous sommes capables de soutenir une croissance supérieure à celle du marché, de créer de la valeur pour les investisseurs et d'améliorer les résultats des traitements pour les malades en leur proposant des solutions innovantes.

Augmenter notre avance dans l'innovation, résultat: 13 autorisations et 16 demandes dans Pharmaceuticals
L'année 2010 a été fructueuse pour Novartis dont l'innovation a permis à la division Pharmaceuticals d'obtenir treize homologations majeures et de déposer seize demandes importantes aux Etats-Unis, dans l'Union européenne et au Japon, maintenant ainsi sa productivité au sommet de l'industrie pharmaceutique. Notre pipeline reste solide: nous avons actuellement 147 projets dans le pipeline de développement de Pharmaceuticals ; les produits au stade précoce dans celui de Vaccins et Diagnostic progressent rapidement, tandis que Sandoz se développe en investissant dans les biosimilaires et les opportunités qui se présentent dans le domaine respiratoire. Les succès incomparables que nous récoltons dans l'innovation nous permettent de conserver un niveau élevé d'investissements en R&D et d'accomplir des progrès continus dans les réponses que nous apportons aux besoins non satisfaits des malades.

A cet égard, Novartis a réalisé des percées importantes en 2010. Parmi les principales, il y a le lancement de Gilenya aux Etats-Unis et de Menveo. Le premier est un traitement de première ligne par voie orale de la sclérose en plaques qui a fait preuve d'une efficacité supérieure aux traitements actuels. Menveo est un nouveau vaccin qui protège contre quatre sérogroupes majeurs de la maladie à méningocoque, laquelle atteint plus d'un demi-million de personnes chaque année. Sandoz a fait la démonstration de notre capacité à nous appuyer sur l'innovation afin de créer des solutions alternatives complexes et à bas coûts aux médicaments de marque, en lançant l'énoxaparine et en accomplissant des progrès importants dans le portefeuille de biosimilaires et de produits respiratoires.

Au quatrième trimestre, plusieurs de nos produits ont été homologués pour de nouvelles utilisations importantes. Il s'agit d'Afinitor, aux Etats-Unis, pour le traitement de l'astrocytome sous épendymaire à cellules géantes, une tumeur bénigne du cerveau associée à une sclérose tubéreuse; de Tasigna, en Europe, au Japon et en Suisse, en tant que traitement de première ligne contre la leucémie myéloïde chronique (LMC) à dépistage précoce et de Lucentis, le 6 janvier 2011 dans l'Union européenne, pour le traitement de l'oedème maculaire diabétique, une cause majeure de cécité dans la population active des pays les plus développés.

Au quatrième trimestre également, un certain nombre de molécules en pipeline ont franchi une nouvelle étape vers un lancement potentiel. Bexsero, notre vaccin candidat 4CMenB a fait l'objet d'une demande d'homologation déposée dans l'Union européenne sur la base des résultats d'une étude de phase III comprenant plus de 7500 sujets. Ces résultats plaident en faveur de l'utilisation de Bexsero chez les enfants à partir de deux mois ainsi que chez les adolescents et les adultes. Pharmaceuticals a déposé plusieurs demandes dans l'Union européenne: pour l'anticorps monoclonal humain ACZ885 traitant l'arthrite goutteuse, pour Lucentis, un traitement de la perte de vision due à une occlusion veineuse rétinienne, qui interrompt le flux sanguin sortant de la rétine, pour SOM230 contre la maladie de Cushing, une maladie hormonale invalidante pour laquelle il n'existe actuellement aucun médicament autorisé et pour Afinitor, dans l'Union européenne et aux Etats-Unis, pour son utilisation dans les tumeurs neuroendocrines avancées contre lesquelles il n'y a pas non plus pour l'heure de traitement homologué.

Plusieurs de nos médicaments se sont montrés prometteurs dans une extension de leur utilisation pour répondre à d'autres besoins que leur indication initiale. Au cours du quatrième trimestre, une étude de phase II d'Afinitor a laissé entrevoir une application possible dans le traitement du cancer avancé du sein. Une mise à jour d'une étude de phase III à plus long terme de Tasigna a continué de démontrer sa supériorité sur Glivec/Gleevec, la norme de longue date du traitement d'une LMC dépistée précocement.

Des résultats de phase III portant sur INC 424, notre inhibiteur de la Janus kinase (JAK) par voie orale, ont montré des bénéfices importants dans le traitement de la myélofibrose, un cancer du sang peu commun et invalidant. Des données de phase II provenant de LBH589, notre médicament par voie orale en cours d'investigation, ont indiqué une activité anticancer dans certains lymphomes de Hodgkin. Des résultats intermédiaires de l'essai AZURE pour l'utilisation de Zometa dans le traitement des femmes atteintes d'un cancer du sein au stade précoce n'ont pas satisfait à son critère principal, de sorte que nous avons retiré nos demandes d'homologation.

Une étude de phase III de Fluad, notre vaccin contre la grippe, suggère une efficacité dans la prévention de la grippe chez les petits enfants. Fondé sur les résultats couronnés de succès d'un essai clinique étayant le profil d'immunogénicité et de tolérance de Menveo chez les nourrissons à partir de deux mois, une demande supplémentaire de licence de produit biologique a été soumise à la FDA aux Etats-Unis pour son utilisation dans ce groupe d'âges.

Accélérer notre croissance, dont les produits lancés récemment sont le moteur-clé
La stratégie consistant à rajeunir notre portefeuille par de nouveaux produits a continué de progresser. Au cours de l'exercice 2010, les produits lancés récemment ont été un moteur-clé de la croissance globale et un facteur important de notre capacité de remplacer ceux dont les brevets expireront à l'avenir. Sur l'année, ces produits ont représenté USD 10,4 milliards, soit 21% du chiffre d'affaires net, ces données étant respectivement d'USD 2,5 milliards et de 20% pour le quatrième trimestre.

En 2010, Pharmaceuticals a progressé de 7% (+6% tcc) à USD 30,6 milliards. Cette croissance a été soutenue par la forte accélération de l'innovation, les nouveaux produits de Pharmaceuticals apportant une contribution d'USD 6,6 milliards au chiffre d'affaires net de l'exercice, soit 21% contre 16% en 2009. L'Europe, région la plus importante, a enregistré une excellente année, avec une progression de 7% à taux de change constants, malgré les réductions de prix imposées par différents gouvernements, les produits lancés récemment se sont hissés à 28% du chiffre d'affaires net.

Sandoz a réalisé une solide croissance de 14% (+15% tcc) en 2010, soutenue par de très bons résultats de la vente au détail des génériques et des biosimilaires aux Etats-Unis (+46% tcc) qui ont bénéficié du succès des premiers produits à être lancés sur le marché, comprenant énoxaparine, tacrolimus et losartan. Sandoz a conservé sa position de leader dans les biosimilaires, dont le chiffre d'affaires total a atteint USD 185 millions en 2010 (+63% tcc), grâce aux lancements importants dans les indications oncologiques de Binocrit (époétine alpha) et de Zarzio (filgrastim) ainsi qu'à la progression continue d'Omnitrope (hormone de croissance humaine).

L'expansion, en 2010, de notre présence dans les marchés émergents a également été couronnée de succès. Les ventes (hors Alcon) dans les six marchés principaux - Chine, Russie, Brésil, Inde, Corée du Sud et Turquie - se sont montées, en 2010, à USD 4,6 milliards, en hausse de 12% par rapport à l'exercice précédent. Au quatrième trimestre, les ventes dans ces pays se sont élevées à USD 1,2 milliard, soit une augmentation de 1% en comparaison du quatrième trimestre 2009 avec les ventes de vaccins contre la pandémie de grippe A (H1N1). Nous sommes engagés dans la poursuite de notre expansion dans ces marchés en pleine croissance afin de satisfaire les besoins, spécifiques à ces régions, des malades et des clients. En Russie, nous avons concrétisé cet engagement en devenant le principal partenaire du gouvernement dans le secteur de la santé. Nous avons, à cette occasion, confirmé notre intention de construire une usine complète de produits pharmaceutiques à Saint-Pétersbourg. Cet investissement s'inscrit dans un plan plus vaste à cinq ans s'élevant à USD 500 millions dans l'infrastructure locale et dans des projets de collaboration dans le domaine de la santé.

Améliorer la productivité grâce à des programmes dans toutes les unités d'affaires

La productivité est un composant essentiel de la performance sur lequel nous restons concentrés. Dans toutes nos activités, nous déployons des programmes étendus visant à accroître la productivité afin de tirer un maximum d'avantages de nos opérations. Cette approche constitue les bases d'une amélioration de la profitabilité tout en permettant de procéder à des investissements pour préparer l'avenir.

Au quatrième trimestre, nous avons pris un certain nombre de mesures importantes pour améliorer la productivité future, qui se sont traduites par des charges de restructuration et de perte de valeur s'élevant à USD 388 millions. Aux Etats-Unis, nous avons réorganisé nos équipes de vente de manière à mieux nous adapter aux besoins des clients et à nous concentrer sur des occasions prometteuses de croître dans les soins spécialisés et dans d'autres domaines. Nous avons mis fin au programme d'essais cliniques d'ASA404, ce qui nous a permis de consacrer plus de ressources aux autres molécules contre le cancer en pipeline. Il en est résulté une charge pour perte de valeur se montant à USD 120 millions. Nous avons également annoncé une restructuration de l'organisation de Sandoz en Allemagne pour faire face à la tendance négative du marché des génériques dans ce pays. Enfin, dans Vaccins et Diagnostic, nous avons commencé de rationaliser la production dans nos usines.

Au cours de l'exercice 2010, la marge opérationnelle core a augmenté de 1,9 point de pourcentage à 27,7%. L'accroissement des ventes de vaccins contre la pandémie de grippe A (H1N1) par rapport à 2009 y a contribué pour 0,5 point de pourcentage et Alcon, pour 0,4 point de pourcentage depuis qu'il a été consolidé le 25 août 2010. Le solde de 1,0 point de pourcentage provient des contributions de Marketing et vente (0,7 point), de R&D, des postes « Administration et frais généraux » et « Autres produits et charges » (0,7 point), contrebalancées par une diminution de 0,4 point de pourcentage de la marge brute. L'amélioration sous-jacente de la marge a été obtenue par la continuation de projets de productivité dans les quatre divisions. Au total, les projets visant à accroître la productivité ont dégagé l'équivalent d'environ quatre points de pourcentage d'amélioration de la marge, ce qui nous a permis d'absorber l'impact des baisses de prix sur la marge brute et de procéder à des investissements pour soutenir les produits lancés récemment et saisir des occasions de croître à l'avenir.

Au quatrième trimestre 2010, la marge opérationnelle core a diminué de 2,5 points de pourcentage à 22,3%. En faisant abstraction de l'impact d'Alcon (+1,8 point de pourcentage) et du chiffre d'affaires des vaccins contre la pandémie de grippe A (H1N1) en 2009 (-4,4 points de pourcentage), la marge core a augmenté de 0,1 point de pourcentage au quatrième trimestre. Des améliorations brutes de la productivité en cours de trimestre se sont traduites par des bénéfices équivalant à 4,4 points de pourcentage de hausse de la marge. Ce gain a été absorbé par la marge brute, principalement le coût des ventes (1,6 point de pourcentage), le solde étant réinvesti dans la R&D et le soutien à la croissance des produits.

Alcon
Au quatrième trimestre, les Conseils d'administration de Novartis et d'Alcon ont convenu d'une fusion, qui devrait être achevée au premier semestre 2011 et accroîtrait notre participation de 77% à 100%. A la suite de cette fusion, Novartis deviendra le leader mondial de l'ophtalmologie, ajoutant une cinquième division promise à une forte croissance à son portefeuille centré et diversifié. Cette acquisition à 100% d'Alcon devrait créer de nouvelles occasions de dégager des synergies immédiates entre les deux organisations ; Alcon pourrait bénéficier de la taille de Novartis à l'échelle mondiale tout en ajoutant son expérience dans les domaines du développement et de la commercialisation des soins des yeux aux capacités du Groupe.

La planification de l'intégration a débuté et les étapes nécessaires à la création de la nouvelle division Alcon (qui comprendra CIBA Vision et certains produits pharmaceutiques ophtalmiques) et à la réalisation des bénéfices attendus des synergies commenceront après autorisation d'une déclaration d'enregistrement par l'autorité américaine de surveillance des marchés financiers (SEC), approbation par les deux tiers des actionnaires de Novartis et d'Alcon votant lors de leurs assemblées respectives et autres conditions habituelles de clôture.

Flux de trésorerie et endettement net
La pérennité de notre stratégie réside dans sa capacité à engendrer des flux de trésorerie qui fournissent les ressources nécessaires aux réinvestissements et créent le rendement destiné aux actionnaires. Le free cash flow avant dividendes s'est élevé à USD 12,3 milliards en 2010, en hausse de 31% par rapport à l'exercice précédent et à USD 4,2 milliards au quatrième trimestre, en augmentation de 25% en regard du trimestre correspondant de 2009. Les flux de trésorerie de l'exercice ont bénéficié des ventes des vaccins contre la pandémie de grippe A (H1N1) qui ont dégagé une trésorerie supérieure au chiffre d'affaires de 2010, tandis que la trésorerie engendrée au quatrième trimestre a inclus un certain nombre d'entrées de trésorerie non récurrentes.

Les flux de trésorerie sont gérés en accordant une attention permanente aux cycles d'exploitation et aux améliorations des flux de trésorerie opérationnels. Le flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles a grimpé, en 2010, d'USD 1,9 milliard à USD 14,1 milliards, représentant 28% du chiffre d'affaires net. Au quatrième trimestre, cette hausse a atteint respectivement USD 4,6 milliards et 32%.

A la suite de l'acquisition d'une participation majoritaire de 77% dans Alcon, le Groupe est passé d'une position de liquidités nettes à une position de dettes nettes. Au 31 décembre 2010, l'endettement net s'est élevé à USD 14,9 milliards, dont USD 3,8 milliards en circulation sur le programme de billets de trésorerie aux Etats-Unis, en baisse d'USD 4,6 milliards depuis la date d'acquisition. La note de crédit à long terme de Novartis demeure AA (Moody's: Aa2, Standard & Poor's: AA-, Fitch: AA).

Perspectives du Groupe en 2011
(sauf événements imprévus)
Le chiffre d'affaires, à taux de chance constants, du Groupe devrait croître à un taux tournant autour de deux chiffres.

Pharmaceuticals devrait réaliser une croissance de son chiffre d'affaires à un taux à un chiffre dans la partie basse à moyenne de la fourchette. La poursuite de la croissance des produits lancés récemment et des marchés émergents devrait entraîner une forte hausse des ventes en volume à un chiffre dans la partie haute de la fourchette. La croissance publiée du chiffre d'affaires sera plus faible en raison de l'effet combiné des baisses de prix imposées en 2010, de l'impact de la réforme du secteur de la santé aux Etats-Unis et de la concurrence des génériques. Le brevet de Femara expirera en juin 2011 aux Etats-Unis et les brevets de Diovan commenceront à arriver à échéance en février 2011 en Europe.

Pour Sandoz, la croissance attendue du chiffre d'affaires devrait être à un taux à un chiffre dans la partie moyenne de la fourchette. Le programme énergique de lancement de nouveaux produits et l'expansion dans les marchés émergents devraient se poursuivre. La croissance exceptionnellement forte enregistrée en 2010 aux Etats-Unis ne pourra vraisemblablement pas se maintenir, car des périodes d'exclusivité arrivent à leur terme et il est possible qu'énoxaparine soit confronté à plus de concurrents. En outre, les effets des mesures prises en Allemagne pour contenir les coûts de la santé, qui ont commencé à être perçus au second semestre 2010, devraient être pleinement ressentis en 2011.

Alcon, Inc. a annoncé s'attendre en 2011 à une hausse à un chiffre, dans le haut de la fourchette, de son chiffre d'affaires.

Les efforts continus visant à engendrer des gains de productivité dans le Groupe visent à améliorer la marge opérationnelle core, à taux de change constants tout en absorbant les baisses de prix, la concurrence des génériques, la perte du chiffre d'affaires réalisé par les vaccins contre la pandémie de grippe A (H1N1) et les investissements pour préparer l'avenir.

En 2011, nous prévoyons que le plein effet de la comptabilisation de l'acquisition d'Alcon entraînera des charges liées à l'amortissement des immobilisations incorporelles pour un montant de l'ordre d'USD 2,0 milliards.

A compter du 1er janvier 2011, les coûts de recherche d'un montant d'USD 195 millions, actuellement inclus dans les charges de Corporate, seront comptabilisés dans Pharmaceuticals.

Assemblée générale annuelle

Elections au Conseil d'administration de Novartis

Le Conseil d'administration propose de réélire M. Pierre Landolt, Dr Ulrich Lehner et Mme Ann Fudge, chacun pour un mandat de trois ans, lors de l'Assemblée générale qui se tiendra le 22 février 2011. En outre, MM. Alexandre Jetzer-Chung et Hans-Joerg Rudloff, atteints par la limite d'âge, se retireront du Conseil d'administration à cette date. Le Conseil d'administration et l'équipe dirigeante de Novartis remercient MM. Jetzer-Chung et Rudloff pour les éminents services qu'ils leur ont rendus pendant de nombreuses années.

Le Conseil d'administration propose également d'élire un nouveau membre en la personne de M. Enrico Vanni pour un mandat de trois ans. M. Vanni est de nationalité suisse. Il possède plus de trente ans d'expérience du secteur de la santé dans des fonctions dirigeantes. Il est ingénieur chimiste diplômé de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, Suisse. Il a ensuite obtenu le titre de Docteur ès chimie physique de l'Université de Lausanne, et un MBA de l'INSEAD à Fontainebleau, France. M. Vanni a dirigé, de 1988 à 2004, le bureau de McKinsey & Company à Genève. Ses activités de consultant ont généralement couvert des sociétés des secteurs de la pharmacie, de la consommation et de la finance. Il a été directeur de la Pratique pharmaceutique en Europe pour McKinsey & Company et a été membre du Comité d'évaluation des associés de cette société. M. Vanni est depuis 2008 consultant indépendant et membre de plusieurs Conseils d'administration, dont Alcon.

Vote consultatif au sujet du système de rémunération de Novartis

L'année dernière, lors de l'Assemblée générale, les actionnaires de Novartis ont accepté la proposition du Conseil d'administration d'introduire dans les statuts une disposition concernant un vote consultatif sur le système de rémunération. La prochaine Assemblée générale, qui se déroulera le 22 février 2011, donnera aux actionnaires l'occasion de s'exprimer au moyen d'un vote consultatif sur le système de rémunération de Novartis. Par la suite, de tels scrutins non contraignants seront organisés avant chaque modification majeure de celui-ci, mais au moins lors d'une Assemblée générale ordinaire sur trois.

RAPPORT D'ACTIVITÉ DU SECTEUR DE LA SANTÉ

Pharmaceuticals



T4 2010 T4 2009 Variation
en %
Exercice 2010 Exercice 2009 Variation en %
M USD M USD USD tcc M USD M USD USD tcc
Chiffre d'affaires net 8 032 7 773 3 4 30 558 28 538 7 6
Résultat opérationnel 2 290 1 906 20 25 8 798 8 392 5 6
en % du CA net 28,5 24,5 28,8 29,4
Résultat opérationnel core 2 274 2 215 3 7 9 909 9 068 9 10
en % du CA net 28,3 28,5 32,4 31,8

Exercice complet

Chiffre d'affaires net
Le chiffre d'affaires net a atteint USD 30,6 milliards, en hausse de 7% (+6% tcc), soutenu par une augmentation en volume de huit points de pourcentage, en partie diminuée par l'impact des réductions de prix se chiffrant à deux points de pourcentage. Les produits lancés récemment ont contribué pour USD 6,6 milliards au chiffre d'affaires net de 2010, soit 21% contre 16% dans l'exercice 2009.

L'Europe est restée la principale région (USD 10,9 milliards, +7% tcc), en bénéficiant particulièrement des produits lancés récemment qui ont généré 28% de son chiffre d'affaires net. Tant les Etats-Unis (USD 10,0 milliards, +5% tcc) que l'Amérique latine et le Canada (USD 2,9 milliards, +14% tcc) ont conservé des taux de croissance solides. La performance du Japon (USD 3,3 milliards, 0% tcc) a été similaire à celle de l'exercice précédent malgré les réductions bisannuelles de prix et le tassement du marché des ARA. Les six principaux marchés émergents (USD 2,9 milliards, +9% tcc) ont été conduits par une croissance à deux chiffres en Inde, en Russie, en Corée du Sud et en Chine, en partie entravée par les mesures de maîtrise des coûts prises en Turquie.

Résultat opérationnel
Le résultat opérationnel a augmenté de 5% (+6% tcc) à USD 8,8 milliards. La marge opérationnelle de 28.8% du chiffre d'affaires net a subi pour l'essentiel l'impact de pertes de valeur à hauteur d'USD 896 millions dans la R&D, de frais de règlement de litiges pour USD 181 millions et de charges de restructuration d'USD 111 millions, partiellement compensées par des gains d'USD 425 millions provenant d'une cession et par le règlement convenu avec Teva concernant Famvir.

Le résultat opérationnel core a augmenté plus rapidement que le chiffre d'affaires, soit de 9% (+10% tcc) à USD 9,9 milliards. En atteignant 32,4% du chiffre d'affaires net, la marge opérationnelle core s'est améliorée de 0,6 point de pourcentage. Le poste « Coût des ventes » est demeuré globalement stable, tandis que le total des frais de fonctionnement s'est amélioré de 0,8 point de pourcentage grâce à des améliorations continues de la productivité. Le poste « Autres produits et charges » a augmenté de 0,2 point de pourcentage principalement en raison d'une hausse des provisions pour lancements.

Quatrième trimestre

Chiffre d'affaires net
Le chiffre d'affaires net a augmenté de 3% (+4% tcc) à USD 8,0 milliards, soutenu par une croissance en volume de sept points de pourcentage, réduite par l'effet négatif des prix s'élevant à trois points (dû principalement aux mesures de maîtrise des coûts de la santé prises par des gouvernements européens et par la baisse bisannuelle des prix au Japon). Les produits lancés depuis 2007 ont généré un chiffre d'affaires net d'USD 1,8 milliard, en hausse de 34% tcc par rapport au quatrième trimestre 2009. Ces produits lancés récemment - qui comprennent Lucentis, Exforge, Exelon Patch, Exjade, Aclasta/Reclast, Rasilez/Tekturna, Tasigna, Afinitor, Onbrez Breezhaler, Ilaris, Fanapt et Gilenya - représentent actuellement 23% des ventes de la division, contre 18% dans la période comparable de 2009.

Toutes les régions ont profité de ces produits, en particulier l'Europe (USD 2,9 milliards, +5% tcc), où ils ont réalisé 30% du chiffre d'affaires net. En Europe, la croissance en volume a atteint douze points de pourcentage, alors que les mesures prises récemment par les gouvernements pour contenir les coûts se sont traduites par des réductions de prix se chiffrant à sept points de pourcentage. Les Etats-Unis (USD 2,5 milliards, +2% tcc) ont affiché une croissance modérée, tandis que l'Amérique latine et le Canada (USD 0,8 milliard, +13% tcc) ont conservé des taux de croissance solides. Le chiffre d'affaires du Japon (USD 1,0 milliard, -1% tcc) s'est tassé légèrement, en comparaison de la même période de l'exercice précédent, en raison des baisses de prix bisannuelles et de l'affaiblissement du marché des inhibiteurs des récepteurs de l'angiotensine II (ARA). Les six principaux marchés émergents (USD 769 millions, +6% tcc) ont été emmenés par une croissance particulièrement forte en Inde, en Russie et en Corée du Sud, faisant plus que compenser le tassement de la Turquie dû aux mesures de freins aux dépenses de santé et celui de la Chine résultant du gonflement des stocks chez les clients.

Tous les domaines thérapeutiques stratégiques ont contribué à l'expansion des affaires. Oncologie (USD 2,7 milliards, +10% tcc), le plus important d'entre eux, a été stimulé par la croissance soutenue de Glivec/Gleevec (USD 1,1 milliard, +6% tcc), Sandostatine (USD 351 millions, +12% tcc) et Femara (USD 351 millions, +5% tcc). Les produits lancés récemment ont fourni d'importantes contributions: Tasigna (USD 126 millions, +89% tcc), Afinitor (USD 80 millions, +164% tcc) et Exjade (USD 209 millions, +14% tcc). Le secteur d'activité Maladies cardiovasculaires et métaboliques (USD 2,1 milliards, + 5% tcc) a conservé l'élan insufflé par les médicaments contre l'hypertension (USD 2,0 milliards, +4% tcc) et par le bond réalisé par Galvus (USD 124 millions, +96% tcc). Le secteur d'activité Neuroscience et Ophtalmologie (USD 1,0 milliard, +5% tcc) a affiché une solide croissance grâce à Lucentis (USD 394 millions, +8% tcc), Extavia (USD 40 millions, +83% tcc), et Gilenya, lancé récemment et qui a bien démarré aux Etats-Unis.

Résultat opérationnel
Le résultat opérationnel a progressé de 20% (+25% tcc) à USD 2,3 milliards, principalement en raison d'une provision pour règlement judiciaire pour Trileptal aux Etats-Unis constituée au quatrième trimestre 2009 et du produit du désinvestissement dans Enablex s'élevant à USD 392 millions en 2010, en partie contrebalancé par des charges pour perte de valeur sur ASA404 se montant à USD 120 millions et des charges de restructuration d'USD 85 millions.

Le résultat opérationnel core a augmenté plus rapidement que le chiffre d'affaires, soit de 3% (+7% tcc) à USD 2,3 milliards. La marge opérationnelle core de 28,3% du chiffre d'affaires net a légèrement diminué de 0,2 point de pourcentage, par rapport à la même période de l'an dernier, car les taux de change défavorables ont eu un effet négatif sur la marge opérationnelle se chiffrant à 1,0 point de pourcentage. La marge brute a gagné 1,6 point de pourcentage grâce aux gains de productivité dans la production. Les dépenses de R&D ont enregistré une hausse de 1,3 point de pourcentage du chiffre d'affaires net, essentiellement à la suite d'un rééchelonnement des essais cliniques, tandis que les postes « Marketing et vente » et « Administration et frais généraux » se sont améliorés de 0,3 point de pourcentage, bénéficiant des efforts constants pour améliorer la productivité et cela malgré la hausse des investissements dans de nouveaux lancements. Le poste « Autres produits et charges » a augmenté de 0,7 point de pourcentage, suite principalement à l'étalement dans le temps d'éléments non récurrents et à une hausse des provisions pour constitution de stocks préalablement aux lancements.

Le point sur les produits pharmaceutiques

Maladies cardiovasculaires et métaboliques



T4 2010 T4 2009 Variation
en %
Exercice 2010 Exercice 2009 Variation en %
M USD M USD USD tcc M USD M USD USD tcc
Médicaments hypotenseurs
Diovan 1 576 1 614 -2 -3 6 053 6 013 1 0
Exforge 251 196 28 31 904 671 35 35
Rasilez/Tekturna 133 88 51 54 438 290 51 53
Sous-total 1 960 1 898 3 4 7 395 6 974 6 5
Galvus 124 66 88 96 391 181 116 122
Lotrel 42 78 -46 -45 266 322 -17 -18
Total produits stratégiques 2 126 2 042 4 5 8 052 7 477 8 7
Produits établis
(Lescol inclus)
267 322 -17 -17 1 103 1 319 -16 -17
Total 2 393 2 364 1 0 9 155 8 796 4 4

Tous les commentaires ci-après concernent les mouvements du quatrième trimestre.

Notre vaste portefeuille de médicaments contre les maladies cardiovasculaires et métaboliques a poursuivi sa croissance suite à des contributions plus importantes de Tekturna et de Galvus/Eucreas qui ont compensé la légère baisse des ventes de Diovan au quatrième trimestre 2010. Globalement, ce secteur d'activité a enregistré une croissance de son chiffre d'affaires de 4% tcc par rapport au quatrième trimestre 2009.

Groupe Diovan (USD 1,6 milliard, -3% tcc; exercice 2010: USD 6,1 milliards, 0% tcc) : il a vu son chiffre d'affaires mondial baisser de 3%, à taux de change constants, au quatrième trimestre en comparaison avec 2009. Cependant, il a maintenu sa performance sur l'exercice 2010 complet malgré l'arrivée du générique losartan. Aux Etats-Unis, le Groupe Diovan a engrangé un chiffre d'affaires d'USD 648 millions (0% tcc) au quatrième trimestre, confortant sa position de leader du segment des ARA avec une part de 41,5% dans la période allant de janvier à novembre 2010, en hausse de 2,1 points de pourcentage par rapport à la période similaire de 2009 (source: IMS Health). Nous prévoyons un accroissement de la concurrence des génériques, car le brevet de valsartan, le principe actif du groupe de produits Diovan, expirera dans les principaux pays de l'Union européenne au cours de 2011.

Groupe Exforge (USD 251 millions, +31% tcc; exercice 2010 : USD 904 millions, +35% tcc) : il a enregistré une forte croissance dans le monde entier, alimentée par une demande continue de médicaments sous ordonnance dans l'Union européenne, aux Etats-Unis et dans d'autres régions-clés ainsi que par les lancements d'Exforge HCT dans les principaux marchés d'Europe et d'Amérique latine. Exforge, un comprimé associant Diovan (valsartan) et l'amlodipine, un inhibiteur des canaux calciques, a affiché une croissance soutenue dans les marchés mondiaux depuis son lancement en 2007. Exforge HCT, le premier médicament moderne contre l'hypertension associant trois molécules, dont un diurétique, en un seul comprimé a été introduit en 2009 aux Etats-Unis et a été depuis autorisé dans plus de vingt pays du monde entier.

Rasilez/Tekturna (USD 133 millions, +54% tcc ; exercice 2010 : USD 438 millions, +53% tcc) a conservé sa forte croissance sous l'effet de son excellente performance dans l'Union européenne, notamment en France et en Allemagne. En décembre dernier, l'Administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments (FDA) a homologué Amturnide, associant l'aliskirène, l'amlodipine et l'hydrochlorothiazide en un seul comprimé, tandis que l'Union européenne poursuit l'examen de ce traitement. Amturnide sera lancé en janvier 2011 aux Etats-Unis.

Groupe Galvus (USD 124 millions, +96% tcc; exercice 2010 : USD 391 millions, +122% tcc), traitements par voie orale contre le diabète de type 2 : il a poursuivi sa forte progression. Le moteur de cette dernière a été le traitement combiné Eucreas/Galvusmet, qui a contribué 71% au chiffre d'affaires total de ce groupe en progressant de 95%, à taux de change constants, en comparaison avec le quatrième trimestre 2009. La meilleure performance du groupe de produits Galvus a été réalisée en France, en Allemagne, au Portugal et en Espagne. Un accord conclu en novembre dernier avec Sanofi-Aventis K.K. pour la commercialisation commune de Galvus, connu sous le nom d'Equa au Japon, devrait booster sa croissance dans ce pays.

Oncologie



T4 2010 T4 2009 Variation
en %
Exercice 2010 Exercice 2009 Variation en %
M USD M USD USD tcc M USD M USD USD tcc
Secteur d'activité Bcr-Abl
Glivec/Gleevec 1 143 1 086 5 6 4 265 3 944 8 7
Tasigna 126 68 85 89 399 212 88 89
Sous-total 1 269 1 154 10 11 4 664 4 156 12 11
Zometa 395 392 1 1 1 511 1 469 3 2
Femara 351 341 3 5 1 376 1 266 9 9
Sandostatine 351 316 11 12 1 291 1 155 12 11
Exjade 209 183 14 14 762 652 17 16
Afinitor 80 32 ns ns 243 70 ns ns
Autres 37 51 -27 -28 181 231 -22 -23
Total 2 692 2 469 9 10 10 028 8 999 11 11

ns: non significatif

Le secteur d'activité Bcr-Abl, constitué par Glivec/Gleevec et Tasigna, a poursuivi sa forte croissance en atteignant USD 1,3 milliard (+11% tcc) au quatrième trimestre (exercice 2010 : USD 4,7 milliards, +11% tcc).

Glivec/Gleevec (USD 1,1 milliard, +6% tcc; exercice 2010 : USD 4,3 milliards, +7% tcc), un traitement ciblé, a enregistré une croissance soutenue par une expansion continue dans la leucémie myéloïde chronique avec présence du chromosome Philadelphie (LMC Ph+) et comme traitement d'appoint (post-chirurgical) des tumeurs stromales gastro-intestinales (GIST). Glivec/Gleevec a été homologué en 2009 pour son utilisation comme traitement d'appoint dans les résections complètes de GIST et a depuis été autorisé pour cette indication dans 57 pays.

Tasigna (USD 126 millions, +89% tcc ; exercice 2010 : USD 399 millions, +89% tcc) croît rapidement en tant que traitement de nouvelle génération ciblé sur la LMC dépistée à un stade précoce. Cette croissance résulte des homologations délivrées dans plusieurs marchés importants, d'une part accrue du marché des LMC résistantes ou intolérantes à l'imatinibe ainsi que de son expansion dans les pays et les marchés. Tasigna est maintenant autorisé aux Etats-Unis, dans l'Union européenne, au Japon, en Suisse et dans d'autres pays pour le traitement des adultes chez lesquels une LMC Ph+ en phase chronique a été dépistée précocement. Des demandes pour une utilisation de première intention dans cette indication ont été également déposées dans d'autres pays.

Zometa (USD 395 millions, +1% tcc ; exercice 2010 : USD 1,5 milliard, +2% tcc) est un traitement de pointe pour diminuer ou retarder les conséquences osseuses chez les malades atteints de métastases osseuses provenant de tumeurs solides et de myélomes multiples. L'essai AZURE, destiné à étudier la possibilité d'utiliser Zometa comme traitement d'appoint chez les femmes pré et post ménopausées souffrant d'un cancer du sein au stade précoce, n'a pas satisfait à son critère principal dans l'ensemble de la population de malades. Toutefois, on a constaté, dans un sous-groupe prédéfini dont la ménopause était bien établie, une amélioration de la survie sans récidive et de la survie globale chez les malades à qui Zometa a été administré. Les demandes d'homologation déposées aux Etats-Unis et dans l'Union européenne pour l'utilisation de Zometa comme traitement d'appoint du cancer du sein ont été retirées et Novartis discutera de l'avenir de ce dossier avec les autorités réglementaires du monde entier en se fondant sur ces résultats L'acide zolédronique, la substance active de Zometa (4 mg), est également disponible sous les marques Aclasta/Reclast (5 mg) pour son utilisation avec différents dosages dans les indications non oncologiques. Zometa affronte une nouvelle concurrence, celle de denosumab, un produit d'Amgen.

Femara (USD 351 million, +5% tcc ; exercice 2010 : USD 1,4 milliard, +9% tcc), traitement des femmes postménopausées atteintes d'un cancer du sein au stade précoce ou avancé, a enregistré une forte croissance durable dans les marchés clés. Nous prévoyons une nouvelle concurrence de génériques aux Etats-Unis au premier semestre 2011 et plus tard dans l'année dans les principaux marchés européens.

Sandostatine (USD 351 millions, +12% tcc ; exercice 2010 : USD 1,3 milliard, +11% tcc) a bénéficié d'une utilisation accrue de Sandostatine LAR pour le traitement des symptômes des tumeurs neuroendocrines.

Exjade (USD 209 millions, +14% tcc ; exercice 2010 : USD 762 millions, +16% tcc) a poursuivi sa forte croissance grâce à de nouveaux malades, à une extension de l'accès à ce médicament et à une hausse du dosage moyen aux Etats-Unis et dans les principaux marchés du monde entier. Exjade est aujourd'hui autorisé dans plus d'une centaine de pays en tant que seul traitement par voie orale à prise unique quotidienne contre la surcharge en fer transfusionnelle.

Afinitor (USD 80 millions ; exercice 2010 : USD 243 millions), un inhibiteur par prise orale de la voie mTOR utilisé dans de nombreuses maladies, a étendu ses indications aux Etats-Unis après l'obtention d'une autorisation par procédure accélérée de la FDA pour le traitement des malades souffrant d'astrocytome sous épendymaire à cellules géantes, une tumeur bénigne du cerveau associée à une sclérose tubéreuse, qui nécessitent une intervention thérapeutique mais sans être candidats à une exérèse chirurgicale. L'efficacité d'Afinitor se fonde sur une étude de phase II comprenant 28 malades. Une étude de phase III explorera plus avant les bénéfices cliniques d'Afinitor pour ces malades. Des demandes ont été déposées dans l'Union européenne pour cette indication sous la marque Votubia. Afinitor est également homologué en tant que traitement du carcinome avancé des cellules rénales (cancer du rein) à la suite d'un traitement ciblé sur le VEGF. Nous avons déposé une demande d'homologation d'Afinitor aux Etats-Unis et dans l'Union européenne pour le traitement de tumeurs neuroendocrines (TNE) avancées. Des demandes sont également en cours d'examen dans d'autres pays pour le traitement des TNE avancées. Evérolimus, la substance active d'Afinitor, est également disponible sous les marques Certican/Zortress pour son utilisation dans des indications non oncologiques. Evérolimus fait l'objet d'une licence exclusive accordée à Abbott et d'une sous-licence à Boston Scientific pour son utilisation dans des stents à libération de principe actif (stents actifs).

Neuroscience et Ophtalmologie



T4 2010 T4 2009 Variation en % Exercice 2010 Exercice 2009 Variation en %
M USD M USD USD tcc M USD M USD USD tcc
Lucentis 394 374 5 8 1 533 1 232 24 24
Exelon/Exelon Patch 256 267 -4 -1 1 003 954 5 6
Stalevo/Comtan 157 152 3 4 600 554 8 8
Extavia 40 23 74 83 124 49 ns ns
Autres 114 116 -2 0 457 459 0 -1
Total produits stratégiques

961


932


3


5


3 717


3 248


14


14
Produits établis 148 149 -1 -4 567 575 -1 -4
Total 1 109 1 081 3 3 4 284 3 823 12 11

ns: non significatif

Lucentis (USD 394 millions, +8% tcc ; exercice 2010 : USD 1,5 milliard, +24% tcc) a poursuivi sa forte croissance en 2010 en tant que seul médicament homologué à améliorer de manière significative la vision des malades atteints de la forme exsudative de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA). Cette croissance a subi, au quatrième trimestre, l'effet négatif d'une provision exceptionnelle. Lucentis est autorisé dans plus de 85 pays pour le traitement de la DMLA exsudative. La Commission européenne a autorisé Novartis à utiliser Lucentis pour une nouvelle indication concernant le traitement de la perte de vision due à l'oedème maculaire diabétique. Novartis a également déposé au quatrième trimestre 2010 une demande auprès l'Union européenne pour le traitement de la perte de vision due à un oedème maculaire secondaire à une occlusion veineuse rétinienne. Genentech détient les droits de Lucentis aux Etats-Unis.

Exelon/Exelon Patch (USD 256 millions, -1% tcc ; exercice 2010 : USD 1 milliard, +6% tcc) a vu la croissance de son chiffre d'affaires ralentir par rapport à l'exercice précédent à cause des mesures de frein aux coûts de la santé prises dans différents marchés, il a toutefois réalisé une hausse de 2% en volume durant le trimestre et de 7% sur l'exercice. En raison d'une demande grandissante pour Exelon Patch, la forme transdermique du médicament a engendré au quatrième trimestre plus de 74% du chiffre d'affaires total d'Exelon, contre 58% dans la même période de 2009. Exelon Patch est autorisé dans plus de 75 pays pour le traitement des formes légère à modérée de la démence due à la maladie d'Alzheimer et dans plus de vingt pour celui de la démence associée à la maladie de Parkinson.

Extavia (USD 40 millions, + 83% tcc ; exercice 2010 : USD 124 millions) a poursuivi sa croissance dans les marchés-clés, particulièrement l'Allemagne, la Russie, l'Italie et l'Espagne. Extavia, la marque de Novartis de la version de Betaferon®/Betaseron® contre les formes cycliques de la sclérose en plaques (SP), a été lancé en 2009 dans l'Union européenne et aux Etats-Unis et a été homologué depuis dans plus de trente pays.

Gilenya (USD 11 millions ; exercice 2010 : 15 millions) a été autorisé aux Etats-Unis comme traitement de première intention des poussées de la sclérose en plaques et en Russie pour les formes cycliques. Il a également été homologué en tant que traitement de première intention contre les formes cycliques de la sclérose en plaques en Australie, en Suisse et dans les Emirats arabes unis. En janvier 2011, le Comité européen pour les produits médicaux à usage humain (CHMP) a émis un avis favorable pour Gilenya en tant que thérapie modificatrice de la maladie dans la sclérose en plaques cyclique (SePC) hautement active, malgré un traitement à l'interféron bêta, ou chez les patients dont la SePC est grave et progresse rapidement. Des demandes d'homologation sont actuellement en cours d'examen dans d'autres pays, notamment au Canada, en Turquie et au Brésil. Les premières ventes de Gilenya réalisées aux Etats-Unis ont correspondu aux attentes et ont enregistré un chiffre d'affaires d'USD 13 millions depuis son lancement en octobre 2010.

Système respiratoire



Q4 2010 Q4 2009 % change FY 2010 FY 2009 % change
USD m USD m USD cc USD m USD m USD cc
Xolair 102 120 -15 -11 369 338 9 12
TOBI 72 81 -11 -11 279 300 -7 -7
Onbrez Breezhaler 17 1 ns ns 33 1 ns ns
Total produits stratégiques 191 202

-5


-3


681


639


7


9
Produits établis 48 55 -13 -9 174 190 -8 -10
Total 239 257 -7 -5 855 829 3 4

ns: non significatif

Xolair (USD 102 millions, -11% tcc ; exercice 2010 : USD 369 millions, +12% tcc), un médicament biotechnologique contre l'asthme allergique persistant sévère en Europe et modéré à sévère aux Etats-Unis, continue d'afficher une forte croissance dans les principaux marchés d'Europe et d'Amérique du Sud. La croissance au quatrième trimestre a été entravée par les modalités de commandes de Genentech. Xolair est autorisé dans plus de 85 pays et un essai de phase III est en progression en vue d'un enregistrement en Chine. Xolair Liquid, une nouvelle formulation en seringues préremplies pour en faciliter l'administration par rapport à la formulation lyophilisée conventionnelle, devrait être lancé en 2011 en Europe.

Onbrez Breezhaler (USD 17 millions ; exercice 2010 : USD 33 millions) a enregistré une forte croissance de son chiffre d'affaires après son homologation en novembre 2009 par l'Union européenne en tant qu'antagoniste beta 2 à action prolongée en prise unique quotidienne pour les adultes souffrant de broncho-pneumopathie chronique obstructive. Onbrez Breezhaler est aujourd'hui homologué dans plus de quarante pays et disponible dans treize marchés européens, tandis que des lancements supplémentaires sont prévus en 2011. Le Comité consultatif de la FDA américaine devrait examiner, en mars 2011, la demande d'autorisation aux Etats-Unis (sous le nom d'Arcapta Neohaler).

Soins hospitaliers intégrés



T4 2010 T4 2009 Variation en % Exercice 2010 Exercice 2009 Variation en %
M USD M USD USD tcc M USD M USD USD tcc
Sandimmune/Néoral 235 244 -4 -4 871 919 -5 -7
Aclasta/Reclast 171 147 16 18 579 472 23 23
Myfortic 114 97 18 19 444 353 26 23
Certican/Zortress 39 36 8 13 144 118 22 25
Ilaris 10 2 ns ns 26 3 ns ns
Autres 79 70 13 15 293 235 25 24
Total produits stratégiques

648


596


9


10


2 357


2 100


12


11
Produits établis 229 235 -3 -5 890 941 -5 -7
Total 877 831 6 3 3 247 3 041 7 5

ns: non significatif

Aclasta/Reclast (USD 171 millions, +18% tcc ; exercice 2010 : USD 579 millions, +23% tcc), traitement de l'ostéoporose par une perfusion annuelle unique, a poursuivi sa croissance en cours d'année et au dernier trimestre, stimulée par les principaux pays, comprenant les Etats-Unis, la France et l'Australie ainsi que par des lancements récents comme en Turquie. Reclast/Aclast est autorisé pour jusqu'à six indications dans plus de 90 pays, traitant les différents degrés allant des pertes osseuses précoces aux formes plus sévères de cette maladie osseuse métabolique. Les résultats sur six ans d'un essai pivot consacré aux fractures ont démontré l'efficacité et le profil d'innocuité d'Aclasta à long terme. L'acide zolédronique, la substance active d'Aclasta/Reclast est aussi disponible sous la marque Zometa dans un certain nombre de pays et dans un dosage différent pour son utilisation dans des indications oncologiques.

Certican/Zortress (USD 39 millions, +13% tcc ; exercice 2010 : USD 144 millions, +25% tcc), disponible dans plus de quatre-vingts pays pour prévenir le rejet d'organe dans les transplantations du rein et du coeur chez les adultes, continue d'enregistrer une solide croissance, avec son lancement en avril 2010 aux Etats-Unis pour la transplantation du rein chez l'adulte sous la marque Zortress. Des données récentes portant sur deux ans provenant d'une grande étude de phase III en vue de la constitution du dossier d'enregistrement ont montré qu'évérolimus, le principe actif de Certican/Zotress a maintenu son efficacité et la fonction rénale avec une dose moyenne de cyclosporine inférieure de 60% par rapport à la norme de soins des receveurs ayant reçu un rein. La phase III du développement d'évérolimus pour la transplantation du foie est en cours. Evérolimus est disponible sous la marque Afinitor pour son utilisation dans certaines indications oncologiques et fait l'objet d'une licence exclusive accordée à Abbott et d'une sous-licence à Boston Scientific pour son utilisation dans des stents à libération de principe actif (stent actif).

Ilaris (USD 10 millions ; exercice 2010 : USD 26 millions) est un anticorps monoclonal entièrement humain qui bloque l'action inflammatoire de la protéine interleukine-1 beta (IL-1 beta). Depuis 2009, Ilaris a été autorisé dans plus de quarante pays pour le traitement des adultes et des enfants âgés de plus de quatre ans souffrant du syndrome périodique associé à la cryopirine, un groupe de maladies rares auto-inflammatoires affectant environ une personne sur un million. ACZ885 (Ilaris, canakinumab) a fait l'objet d'une demande d'homologation en Europe pour le traitement d'attaques d'arthrite goutteuse sur la base des résultats de deux études de phase III en vue de son enregistrement qui ont satisfait à leurs critères principaux.

Vaccins et Diagnostic



T4 2010 T4 2009 Variation
en %
Exercice 2010 Exercice 2009 Variation en %
M USD M USD USD tcc M USD M USD USD tcc
Chiffre d'affaires net 361 1 387 -74 -73 2 918 2 424 20 25
Résultat opérationnel -253 583 ns ns 612 372 65 87
en % du CA net -70,1 42,0 21,0 15,3
Résultat opérationnel core

-121


653


ns


ns


1 066


719


48


58
en % du CA net -33,5 47,1 36,5 29,7

ns: non significatif

Exercice complet

Chiffre d'affaires net
Le chiffre d'affaires net s'est élevé à USD 2,9 milliards au cours de l'exercice 2010 (+25% tcc), contre USD 2,4 milliards un an auparavant. Cette augmentation provient en grande partie des contrats de livraison aux gouvernements du monde entier de vaccins et adjuvants contre la pandémie de grippe A (H1N1) dont le chiffre d'affaires net a atteint USD 1,3 milliard. Hors effet de la pandémie de grippe A (H1N1), cette division a enregistré une forte croissance (+16% tcc), soutenue par une grippe saisonnière virulente, par l'expansion des activités relatives aux vaccins dans les marchés émergents et par le lancement de Menveo.

Résultat opérationnel
Le résultat opérationnel de la période s'est inscrit à USD 612 millions, contre USD 372 millions dans l'exercice 2009, grâce essentiellement à la hausse des contributions des vaccins contre la pandémie de grippe A (H1N1).

Nous avons continué de procéder à des investissements importants dans les produits de notre pipeline parvenus au dernier stade de développement et augmenté les ressources consacrées au marketing pour réussir le lancement mondial de Menveo. Le résultat opérationnel de l'exercice 2010 a en outre subi l'effet d'une charge d'USD 98 millions pour perte de valeur sur un actif financier, de charges de restructuration d'USD 52 millions liées à la consolidation de nos sites de production et un montant d'USD 45 millions pour un règlement judiciaire.

Malgré de lourds investissements dans la R&D ainsi que dans le Marketing et vente, le résultat opérationnel core a augmenté de 48% (+58% tcc) à USD 1,1 milliard, après ajustement pour les charges précitées et amortissement d'immobilisations incorporelles.

Quatrième trimestre

Chiffre d'affaires net
Au quatrième trimestre 2010, le chiffre d'affaires net s'est élevé à USD 361 millions (-73% tcc), contre USD 1,4 milliard un an auparavant. La principale raison de cette variation du chiffre d'affaires net par rapport à la période de comparaison de 2009 a été le montant d'USD 1,0 milliard de chiffre d'affaires du vaccin contre la pandémie de grippe A (H1N1) réalisé au quatrième trimestre 2009 et qui n'a pas été réitéré au quatrième trimestre 2010.

En faisant abstraction de l'impact de la pandémie de grippe A (H1N1) dans ces deux années, cette division a enregistré une forte croissance du secteur d'activité des maladies à méningocoque, entravée par des retards de livraison dus à des problèmes de production dans l'une de ses usines de vaccins.

Résultat opérationnel
Au quatrième trimestre, la perte opérationnelle s'est élevée à USD 253 millions, comparée à un résultat opérationnel d'USD 583 millions pour la même période de 2009. Outre l'amortissement d'actifs incorporels, le résultat opérationnel a inclus des mesures de restructuration en vue d'améliorer nos sites de production dans le monde entier; il en est résulté une charge d'USD 52 millions au quatrième trimestre 2010. Celui-ci a compris de surcroît une perte de valeur d'USD 23 millions liée à un actif financier.

Pour cette période, la perte opérationnelle core s'est élevée à USD 121 millions, contre un résultat opérationnel d'USD 653 millions pour la période comparable de l'exercice précédent. Cette diminution est essentiellement due au résultat opérationnel dégagé par les ventes du vaccin contre la pandémie de grippe A (H1N1) au cours du quatrième trimestre 2009 qui n'ont pas été répétées au quatrième trimestre 2010, et à l'effet des retards de livraison cités plus haut.

Au cours du trimestre, une demande d'homologation de Bexsero, notre vaccin candidat 4CMenB, a été déposée dans l'Union européenne. Menveo, notre vaccin contre la maladie à méningocoque, qui constitue une véritable percée, a été soumis à la FDA pour son utilisation chez les nourrissons à partir de deux mois. En outre, une demande d'homologation de Fluad, notre vaccin adjuvanté contre la grippe saisonnière, a été déposée dans l'Union européenne pour les enfants en bas âge.

Sandoz



T4 2010 T4 2009 Variation
en %
Exercice 2010 Exercice 2009 Variation en %
M USD M USD USD tcc M USD M USD USD tcc
Chiffre d'affaires net 2 367 2 143 10 14 8 518 7 493 14 15
Résultat opérationnel 258 221 17 14 1 272 1 071 19 18
en % du CA net 10,9 10,3 14,9 14,3
Résultat opérationnel core

379


356


6


6


1 685


1 395


21


21
en % du CA net 16,0 16,6 19,8 18,6

Exercice complet

Chiffre d'affaires net
Sandoz a réalisé, en 2010, une hausse à deux chiffres de son chiffre d'affaires (USD 8,5 milliards, +14%, +15% tcc) par rapport à l'exercice précédent, due à une vigoureuse croissance des ventes au détail de génériques et de biosimilaires aux Etats-Unis (+46% tcc) et des marchés émergents. L'expansion en volume a atteint 22 points de pourcentage grâce aux lancements de nouveaux produits, à l'inclusion des activités de spécialités génériques d'EBEWE Pharma (représentant quatre points de pourcentage) et aux résultats toujours élevés des biosimilaires qui ont plus que compensé une baisse des prix s'élevant à sept points de pourcentage. En Allemagne, les ventes au détail de génériques et de biosimilaires ont baissé d'USD 100 millions (-6% tcc) car le marché a été impacté par de nombreuses réformes du secteur de la santé.

Aux Etats-Unis, la progression du chiffre d'affaires a été stimulée en 2010 par les lancements couronnés de succès de nouveaux produits, notamment énoxaparine (USD 462 millions), tacrolimus (USD 184 millions), losartan (USD 145 millions), lansoprazole (USD 123 millions) et gemcitabine (USD 58 millions). L'exclusivité de Sandoz sur l'énoxaparine aux Etats-Unis est susceptible de changer à tout moment, tandis que lansoprazole ODT et gemcitabine devront affronter une concurrence accrue sur le marché américain, respectivement à partir d'avril et mai 2011.

Le chiffre d'affaires des biosimilaires a connu une progression rapide (+63% tcc) à USD 185 millions.

Résultat opérationnel
Le résultat opérationnel a augmenté, en un an, de 19% (+18% tcc) à USD 1,3 milliard. La marge opérationnelle a progressé de 0,6 point de pourcentage à 14,9% du chiffre d'affaires net, un pic historique pour Sandoz. Cette progression comprend des charges d'intégration d'EBEWE Pharma liées à son acquisition, des charges exceptionnelles pour la cessation d'un accord de codéveloppement, des provisions pour règlements judiciaires et une hausse des charges de restructuration par rapport à l'exercice précédent, soit au total -0,6 point de pourcentage.

Le résultat opérationnel core a crû de 21% (+21% tcc) à USD 1,7 milliard et la marge opérationnelle core, de 1,2 point de pourcentage à 19,8% du chiffre d'affaires net. Les ventes aux autres divisions et les autres revenus ont baissé (-0,4 point de pourcentage) tandis que le coût des ventes a augmenté (-1,2 point de pourcentage). Cependant, ces impacts ont été plus que compensés par un certain nombre de facteurs positifs, notamment: une baisse de 0,7 point de pourcentage des frais de Marketing et vente, grâce à des gains de productivité en partie réinvestis dans des domaines en pleine croissance ; une diminution des coûts de R&D (+ 0,7 point de pourcentage) car une réduction des investissements dans les génériques standard et des gains de productivité (+1,4 point de pourcentage) ont financé une hausse des investissements dans le développement de génériques différenciés (-0,6 point de pourcentage); une diminution d'Administration et frais généraux (+1,0 point de pourcentage) due à des mesures continues de réduction des coûts; Autres produits et charges, rendus positifs à 0,2 point de pourcentage à la suite d'une baisse des honoraires juridiques.

Quatrième trimestre

Chiffre d'affaires net
Sandoz a réalisé une forte croissance en un an (USD 2,4 milliards, +10%, +14% tcc), affichant une vigoureuse expansion en volume due aux lancements de nouveaux produits s'élevant à 21 points de pourcentage, comprenant la réussite de la commercialisation de la gemcitabine (générique de Gemzar®), à la poursuite de l'exclusivité de l'énoxaparine (générique de Lovenox®), à une excellente performance aux Etats-Unis, en Russie, au Royaume-Uni, en Turquie et au Japon ainsi qu'à l'accélération de la progression des biosimilaires. Cette expansion a plus que compensé l'érosion des prix se chiffrant à sept points de pourcentage.

Aux Etats-Unis, les ventes au détail des génériques et des biosimilaires (+44% tcc) ont continué de progresser avec vigueur en raison de la réussite des lancements de produits arrivés les premiers sur le marché, tels que: énoxaparine (USD 170 millions), gemcitabine, tacrolimus et lansoprazole en comprimés dispersables par voie orale. L'exclusivité de l'énoxaparine que possède Sandoz aux Etats-Unis est susceptible de changer à tout moment, tandis que les comprimés de lansoprazole et gemcitabine seront confrontés à une concurrence aux Etats-Unis, à compter d'avril 2011 pour les premiers et de mai 2011 pour le second.

En Allemagne, les ventes au détail des génériques et biosimilaires ont baissé d'USD 38 millions (-9% tcc) en un an, mais moins que le déclin du marché estimé à 22% net dû à l'impact des appels d'offres statutaires des assurances-maladie et de la diminution des prix de référence. En Europe occidentale, les ventes au détail des génériques et biosimilaires (+8% tcc) ont grimpé malgré les diminutions de prix imposées par différents gouvernements. La croissance des marchés émergents a été forte au Moyen-Orient, en Turquie et en Afrique (+30% tcc), en Asie-Pacifique (+13% tcc) ainsi qu'en Europe centrale et orientale (+13% tcc). Sandoz a conservé sa position de leader dans les biosimilaires (+72% tcc) avec une bonne accélération due à des lancements importants portant sur les indications oncologiques de Binocrit (époétine alpha) et de Zarzio (filgrastim) ainsi qu'à la progression continue d'Omnitrope (hormone de croissance humaine).

Résultat opérationnel
Le résultat opérationnel a augmenté de 17% (+14% tcc) à USD 258 millions et la marge opérationnelle s'est améliorée de 0,6 point de pourcentage à 10,9% du chiffre d'affaires net. Cette augmentation comprend un gain de 1,1 point de pourcentage dû à l'impact des frais liés à l'acquisition d'EBEWE Pharma en 2009 en partie contrebalancés par une hausse des charges de restructuration en Allemagne en 2010 (USD 49 millions).

Le résultat opérationnel core a crû de 6% (+6% tcc) à USD 379 millions conduisant à une baisse de la marge opérationnelle core de 0,6 point de pourcentage à 16,0% du chiffre d'affaires net. La marge brute a diminué de 2,1 points de pourcentage, principalement en raison d'un mix de produits très différent de celui du trimestre correspondant de l'exercice précédent qui s'est traduit par une hausse des ventes à marge faible aux Etats-Unis et à une baisse des ventes à forte marge en Allemagne. Marketing et vente (16,9% du chiffre d'affaires net, +1,6 point de pourcentage) ont amélioré la marge opérationnelle core grâce à des gains de productivité, alors que les investissements dans les activités en pleine croissance ont pu être financés en totalité. Les frais de R&D ont augmenté (8,4% du chiffre d'affaires net, -0,3 point de pourcentage) en raison de la poursuite des investissements dans le développement de génériques différenciés (-1,1 point de pourcentage), comme les biosimilaires et les produits respiratoires, compensé par une réduction des investissements et des gains de productivités dans d'autres secteurs (+0,8 point de pourcentage). Administration et frais généraux (4,0% du chiffre d'affaires net, +1,1 point de pourcentage) ont baissé grâce aux mesures en cours de réduction des coûts. Autres produits et charges ont progressé (2,1% du chiffre d'affaires net, -0,9 point de pourcentage) sous l'effet principalement des frais de litiges et de règlements judiciaires.

Consumer Health



T4 2010 T4 2009 Variation
en %
Exercice 2010 Exercice 2009 Variation en %
M USD M USD USD tcc M USD M USD USD tcc
Chiffre d'affaires net 1 630 1 623 0 1 6 204 5 812 7 6
Résultat opérationnel 209 207 1 10 1 153 1 016 13 17
en % du CA net 12,8 12,8 18,6 17,5
Résultat opérationnel core 237 248 -4 3 1 253

1 118
12 15
en % du CA net 14,5 15,3 20,2 19,2

Exercice complet

Chiffre d'affaires net
Le chiffre d'affaires net a augmenté de 7% (+6% tcc) à USD 6,2 milliards, toutes les unités d'affaires de Consumer Health ont affiché une croissance, surperformant leurs marchés respectifs.

Toutes les régions ont contribué à la croissance d'OTC (+5% tcc), soutenue par une hausse à deux chiffres des marques-clés Voltaren, Nicotinell et Excedrin. Pantoloc Control a été lancé avec succès en 2010 dans quatorze marchés européen et devrait continuer à soutenir la croissance du domaine thérapeutique gastro-intestinal. Les ventes au détail de Prevacid24HR ont amené l'unité d'affaires OTC de Novartis aux Etats-Unis à devenir celle qui progresse le plus rapidement parmi ses pairs, tandis qu'Excedrin fait désormais partie des quatre premières marques de sa catégorie et est la deuxième marque en termes de vitesse de croissance par rapport à ses concurrents.

CIBA Vision (+6% cc) continue d'afficher une robuste croissance dans les marchés en rapide progression des lentilles de contact et de leur entretien grâce à la vigoureuse progression d'AirOptix dans toutes les régions. Les lentilles AirOptix Aqua Multifocal ont poursuivi leur ascension après s'être hissées, en avril 2010, à la première place chez les utilisateurs de lentilles pour presbytes, moins de douze mois après leur lancement. Les lancements de FreshLook Illuminate en Asie et au Japon ont contribué à la croissance de 2010. ClearCare, la principale solution désinfectante à base de peroxyde d'hydrogène de CIBA Vision, a enregistré, pour la troisième année consécutive, une croissance à deux chiffres car les utilisateurs continuent de migrer vers ce mode de désinfection utilisant une bouteille, dont l'efficacité a été prouvée cliniquement.

La croissance d'Animal Health (+7% tcc) a été emmenée par l'excellente performance d'Interceptor et de Sentinel aux Etats-Unis et de Milbemax en Europe, ainsi que par la robuste progression des vaccins pour le bétail dans le marché américain des animaux de rente. Globalement, les marques pour bovins et ovins dans les principaux marchés, y compris les Etats-Unis et l'Australie, et les parasiticides qui les accompagnent ont alimenté, en 2010, la croissance à un chiffre dans le haut de la fourchette.

Aux Etats-Unis, les ventes ont augmenté de 6%, soutenues par une hausse du taux à deux chiffres de CIBA-Vision et à un chiffre élevé d'Animal Health. Le chiffre d'affaires net des six marchés émergents majeurs a fortement progressé (USD 0,5 milliard, +10% tcc); la Russie, la Turquie, l'Inde et la Corée du Sud sont en tête avec des taux de croissance à deux chiffres.

Résultat opérationnel
Le résultat opérationnel a grimpé de 13% (+17% tcc) à USD 1,2 milliard, tandis que la marge opérationnelle s'est améliorée de 1,1 point de pourcentage, par rapport à 2009, à 18,6% du chiffre d'affaires net de 2010.

En faisant abstraction de l'impact de taux de change défavorables, la division a su maximiser ses opérations en réalisant une hausse de 17%, à taux de change constant, de son résultat opérationnel, représentant presque le triple de la croissance de son chiffre d'affaires.

Le résultat opérationnel core a grimpé de 12% (+15% tcc) à USD 1,3 milliard, en dégageant un fort effet de levier des opérations, lequel a hissé la marge opérationnelle core de 1,0 point de pourcentage à 20,2% du chiffre d'affaires net par rapport à 2009. Des améliorations de la marge brute (+1,3 point de pourcentage), des gains de productivité et le produit de la cession d'une marque non stratégique d'OTC aux Etats-Unis (Autres produits et charges +0,2 point de pourcentage) ont été le moteur de la croissance et ont en partie contrebalancé une hausse des investissements dans Marketing et vente (-0,8 point de pourcentage) pour soutenir le lancement de nouveaux produits et l'expansion géographique.

Quatrième trimestre

Chiffre d'affaires net
Au quatrième trimestre 2010, les trois unités d'affaires de Consumer Health - OTC, Animal Health et CIBA Vision - ont réalisé ensemble un chiffre d'affaires inchangé (USD 1,6 milliard, 0%, +1% tcc). La comparaison de la performance avec le quatrième trimestre 2009 est rendue difficile par lancement, en novembre 2009, de Prevacid24HR par l'unité OTC.

Hors effet du lancement de Prevacid24HR dans l'exercice précédent, le chiffre d'affaires de Novartis Consumer Health au quatrième trimestre a reflété une croissance continue s'inscrivant dans la ligne des trimestres précédents (+5%, +6% tcc). Dans les trois unités d'affaires, les principales marques ont continué de gagner des parts de marché.

Dans OTC, les analgésiques ont apporté les contributions les plus élevées, conduites une fois de plus par Voltaren, un moteur-clé, et Excedrin, qui ont gagné, en cours de trimestre, des parts de marché significatives dans ce segment. Voltaren a enregistré une croissance de 16%, maintenant sa position de marque d'automédication la plus importante en Allemagne. Prevacid24HR a conservé une part de marché de 20% dans le vaste marché en pleine croissance des inhibiteurs de la pompe à proton contre les brûlures d'estomac. Au quatrième trimestre, Prevacid24HR est devenu, aux Etats-Unis, la marque numéro 2 de Novartis OTC derrière Excedrin, devenant l'une des vingt marques OTC les plus importantes.

CIBA Vision a continué d'enregistrer une robuste croissance d'AirOptix, sa principale marque, qui a progressé rapidement dans toutes les régions. Avec une croissance à deux chiffres de leur chiffre d'affaires au cours de la période, les Etats-Unis, l'Amérique latine, la Russie et la Turquie ont été les principaux contributeurs.

Plusieurs marchés d'Animal Health ont affiché une forte croissance, en particulier en Asie-Pacifique, en Amérique latine ainsi qu'en Europe de l'Est et du Nord. Les Etats-Unis ont encore gagné des parts de marché avec des contributions majeures d'Interceptor et de Sentinel. Milbemax a enregistré une progression rapide en Europe et une saison précoce caractérisée par une forte présence des ecto- et endoparasites en Australie a stimulé la performance de Zolvix, Vetrazin et CLiK dans le marché des animaux de rente.

Résultat opérationnel
Au quatrième trimestre, le résultat opérationnel a grimpé de 1% (+10% tcc) à USD 209 millions, avec une marge opérationnelle stable à 12,8% du chiffre d'affaires net du trimestre. Des taux de change défavorables ont abaissé le résultat opérationnel de neuf points de pourcentage en raison de la forte concentration de la production en Suisse et en Asie du Sud. Comme dans les exercices précédents, la marge reflète typiquement la hausse des dépenses de publicité, de promotion et de commercialisation des marques saisonnières, principalement dans les activités d'OTC, au dernier trimestre de l'année.

Le lancement de Prevacid24HR au quatrième trimestre 2009 a eu un effet significatif sur la comparaison du résultat de Consumer Health entre le quatrième trimestre 2010 et celui de 2009.

Le résultat opérationnel core a baissé de 4% (+3% tcc) à USD 237 millions, sous le fort impact de la hausse du franc suisse par rapport à la même période de l'exercice précédent. La marge brute core (67,7% du chiffre d'affaires net, +1,6 point de pourcentage) s'est améliorée à la suite du mix de produits et de gains de productivité. Les frais de Marketing et vente (39,8% du chiffre d'affaires net, -1,9 point de pourcentage) ont augmenté pour soutenir les investissements dans ce secteur d'activité. La R&D (6,1% du chiffre d'affaires net, +0,1 point de pourcentage) continue de promouvoir le développement de nouveaux produits. Autres produits et charges (0,1% du chiffre d'affaires net, -0,6 point de pourcentage) ont diminué en raison d'un gain non récurrent enregistré au quatrième trimestre 2009.

Alcon, Inc.



T4 2010 Exercice 2010
M USD M USD
Chiffre d'affaires net 1 809 2 426
Résultat opérationnel 222 323
en % du CA net 12,3 13,3
Résultat opérationnel core

630


852
en % du CA net 34,8 35,1

Le 25 août 2010, Novartis a acquis 52% supplémentaires d'Alcon, Inc. (Alcon), accroissant sa participation à 77% d'Alcon, ce qui a entraîné la consolidation par intégration globale de cette entité. Avant le 25 août 2010, la part de Novartis aux résultats financiers d'Alcon était comptabilisée dans « Quote-part dans le résultat des entreprises associées ».

Exercice complet (consolidé depuis le 25 août 2010)

Chiffre d'affaires net
Le chiffre d'affaires consolidé depuis le 25 août 2010 dans les résultats de l'exercice 2010 du Groupe Novartis s'est élevé à USD 2,4 milliards. Le chiffre d'affaires d'USD 1,0 milliard réalisé aux Etats-Unis a correspondu à 42% du chiffre d'affaires net total, tandis que celui d'USD 1,4 milliard enregistré hors Etats-Unis en a représenté 58%. Le chiffre d'affaires réalisé dans les marchés émergents est demeuré à un niveau élevé, contribuant USD 0,5 milliard ou 20% au chiffre d'affaires net total. Celui-ci s'est réparti de la manière suivante : produits pharmaceutiques : USD 1,0 milliard, produits chirurgicaux : USD 1,1 milliard et produits de consommation : USD 0,3 milliard. Les principaux produits qui ont contribué au chiffre d'affaires ont été TRAVATAN® et Azopt®, famille de produits contre le glaucome, Vigamox®, contre les infections de l'oeil, Patanol®, contre les allergies de l'oeil, AcrySof®, lentilles intraoculaires pour malades de la cataracte ainsi que OPTI-FREE®, EXPRESS® et Replenish®, solutions désinfectantes pour lentilles de contact.

Résultat opérationnel
Depuis la consolidation le 25 août 2010, Alcon a contribué à hauteur d'USD 323 millions au résultat opérationnel de Novartis.

Ce montant comprend une charge additionnelle d'USD 467 millions liée à la réévaluation des stocks à leur juste valeur estimée à la date du changement de contrôle, un amortissement d'USD 32 millions d'immobilisations incorporelles et des coûts à hauteur d'USD 30 millions causés par le changement de contrôle.

En faisant abstraction de ces éléments, le résultat opérationnel core d'Alcon s'est monté à USD 852 millions.

Quatrième trimestre

Chiffre d'affaires net
Au quatrième trimestre, le chiffre d'affaires net d'Alcon a atteint USD 1,8 milliard. Le chiffre d'affaires d'USD 0,8 milliard réalisé aux Etats-Unis a correspondu à 42% du chiffre d'affaires net total, tandis que celui d'USD 1,0 milliard enregistré hors Etats-Unis en a représenté 58%. Les ventes d'Alcon dans les marchés émergents ont été importantes, contribuant pour USD 366 millions, soit 20%, au chiffre d'affaires net total. Celui-ci s'est réparti de la manière suivante : produits pharmaceutiques : USD 740 millions, produits chirurgicaux : USD 858 millions et produits de consommation : USD 211 millions. Les principaux produits qui ont contribué à ces résultats ont été TRAVATAN®, solution ophtalmique, et Azopt®, famille de produits en suspension contre le glaucome, Vigamox®, solution ophtalmique anti-infectieuse, Patanol®, solution ophtalmique contre les allergies de l'oeil, AcrySof®, lentilles intraoculaires pour malades de la cataracte ainsi que OPTI-FREE®, EXPRESS® et Replenish®, solutions décontaminantes multi-fonction pour lentilles de contact.

Résultat opérationnel
La contribution d'Alcon au résultat opérationnel de Novartis a atteint USD 222 millions.

Ce montant comprend une charge additionnelle d'USD 372 millions liée à la réévaluation des stocks à leur juste valeur estimée à la date du changement de contrôle, un amortissement d'USD 25 millions d'immobilisations incorporelles et des coûts à hauteur d'USD 11 millions causés par le changement de contrôle.

En faisant abstraction de ces éléments, le résultat opérationnel core d'Alcon s'est monté à USD 630 millions.

RAPPORT FINANCIER

Quatrième trimestre et exercice complet



T4 2010 T4 2009 Variation
en %
Exercice 2010 Exercice 2009 Variation en %
M USD M USD USD tcc M USD M USD USD tcc
Chiffre d'affaires net 14 199 12 926 10 11 50 624 44 267 14 14
Résultat opérationnel par division 2 726 2 917 -7 -3 12 158 10 851 12 13
Produits/charges nets de Corporate -259 -280 -8 -10 -632 -869 27 30
Résultat opérationnel du Groupe 2 467 2 637 -6 -3 11 526 9 982 15 17
en % du CA net 17,4 20,4 22,8 22,5
Quote-part dans le résultat des entreprises associées 175 107 64 62 804 293 174 173
Produits financiers -26 104 ns ns 64 198 -68 -68
Charges d'intérêts -196 -156 26 25 -692 -551 26 25
Impôts -155 -369 -58 -56 -1 733 -1 468 18 18
Résultat net 2 265 2 323 -2 2 9 969 8 454 18 20
BPA (USD) 0,95 1,01 -6 -2 4,28 3,70 16 17
Résultat opérationnel core 3 166 3 204 -1 2 14 006 11 437 22 24
en % du CA net 22,3 24,8 27,7 25,8
Résultat net core 2 803 2 892 -3 0 12 029 10 267 17 18
BPA core (USD) 1,14 1,26 -10 -6 5,15 4,50 14 15

ns: non significatif

Exercice complet

Chiffre d'affaires net
Le chiffre d'affaires net a augmenté de 14% (+14% tcc) à USD 50,6 milliards sous l'effet d'une forte croissance de toutes les activités, y compris USD 2,4 milliards provenant de la consolidation d'Alcon. Les produits lancés récemment ont contribué pour USD 10,4 milliards au chiffre d'affaires net, soit 21%, contre 16% dans l'exercice 2009 (hors Alcon).

Produits/charges nets de Corporate
Les produits/charges de Corporate comprennent les coûts des différents sièges du Groupe et ceux de la recherche de Corporate. Les charges nettes s'élevant à USD 632 millions sont inférieures de 27% à l'exercice précédent, essentiellement en raison de l'impact d'un gain exceptionnel d'USD 265 millions provenant des modifications de la comptabilisation de régimes de retraites en Suisse contrebalancé par un montant d'USD 99 millions pour droit de timbre et frais de transactions liés à l'acquisition de la part supplémentaire de 52% dans Alcon.

En faisant abstraction de ces éléments, les produits et les charges de Corporate ont baissé en 8% en un an. A partir du 1er janvier 2011, les coûts de la recherche imputés à Corporate seront transférés à la division Pharmaceuticals. En 2010, ces coûts se sont élevés à USD 195 millions.

Résultat opérationnel du Groupe
Le résultat opérationnel a augmenté de 15% (+17% tcc) à USD 11,5 milliards sous l'effet d'une hausse du volume des ventes. Des taux de change défavorables ont eu un impact se chiffrant à deux points de pourcentage. La marge opérationnelle a gagné 0,3 point de pourcentage à 22,8% du chiffre d'affaires net. Les éléments non récurrents totalisant USD 1,3 milliard net en cours d'année ont compris: pertes de valeur (USD 1,0 milliard), règlements judiciaires (USD 240 millions), frais de restructuration (USD 198 millions) et coûts liés à Alcon (USD 596 millions), compensés par des gains provenant de réductions de plans de retraite (USD 690 millions). Le résultat opérationnel core a augmenté de 24% à taux de change constants.

Quote-part dans le résultat des entreprises associées
Sur l'exercice complet, la quote-part dans le résultat des entreprises associées a augmenté d'USD 293 millions à USD 804 millions. Cette hausse est attribuable à une hausse des contributions provenant des investissements dans Alcon et Roche due à des charges exceptionnelles au cours de la même période de 2009 ainsi qu'à une estimation du gain net de réévaluation à la juste valeur de la participation initiale de 25% dans Alcon acquise le 7 juillet 2008 se chiffrant à 335 millions. Voici un résumé des éléments individuels inclus dans la quote-part dans le résultat des entreprises associées :



T4 2010 T4 2009 Exercice 2010 Exercice 2009
M USD M USD M USD M USD
Part estimée du résultat net de Roche 168 132 648 593
Ajustement au résultat net effectif de l'exercice précédent de Roche -40
Impact de la restructuration (2010 comprend USD 43 millions pour 2009) -89 -132 -97
Amortissement d'immobilisations incorporelles -35 -37 -136 -135
Effet de l'investissement dans Roche sur le résultat net 44 95 380 321
Part du résultat net publié d'Alcon, Inc. 125 385 493
Ajustement au résultat net effectif de l'exercice précédent d'Alcon 2 5
Réévaluation de la part initiale de 25% à la juste valeur estimée 174 378

Imputation sur le résultat des pertes accumulées entre le 7 juillet 2008 et le 25 août 2010 dans le résultat global depuis la comptabilisation d'Alcon en tant qu'entreprise associée -43 -43
Charge pour pertes de valeur sur immobilisations incorporelles -92
Amortissement d'immobilisations incorporelles -108 -289 -434
Effet de l'investissement dans Alcon sur le résultat net (en 2010, jusqu'au 25 août) 131 17 433 -28
Résultat net des autres entreprises associées -5 -9
Quote-part dans le résultat des entreprises associées 175 107 804 293

Le résultat net core des entreprises associées, hors charges exceptionnelles dues à la restructuration de Genentech s'agissant de Roche et charge de perte de valeur sur immobilisation incorporelle en ce qui concerne Alcon ainsi que l'amortissement d'immobilisations incorporelles relatif aux deux investissements, a légèrement diminué d'USD 10 millions en cours d'exercice.

Produits financiers et charges d'intérêts
Les produits financiers ont diminué de 68% en passant d'USD 198 millions à USD 64 millions. Les charges d'intérêts ont augmenté de 26% à USD 692 millions, en comparaison d'USD 551 millions dans la période de comparaison de 2009, à la suite de l'émission d'emprunts obligataires en dollars émis en février 2009 et mars 2010 et d'un emprunt obligataire en euros émis en juin 2009 ainsi que de l'augmentation des dettes à court terme par le biais du programme de billets de trésorerie.

Impôts
Le taux d'imposition (exprimé en pourcentage du résultat avant impôts) est resté inchangé, par rapport à l'exercice précédent, à 14,8%.

Hors impact de la consolidation d'Alcon, le taux d'imposition du Groupe pour l'exercice complet se serait situé à 16,3%, soit plus qu'en 2009, reflétant l'effet des ventes des vaccins contre la pandémie de grippe A (H1N1)et d'autres ventes comptabilisées dans des juridictions où les taux d'imposition sont plus élevés.

Résultat net
Le résultat net a augmenté de 18% (+20% tcc) à USD 10,0 milliards, dépassant la croissance du résultat opérationnel. Le résultat net core a progressé de 17% (+18% tcc) à USD 12,0 milliards.

Résultat par action
Le résultat par action (BPA) a grimpé de 16% (+17% tcc) à USD 4,28, contre USD 3,70 en 2009, tandis que le BPA core a gagné 14% (+15% tcc) à USD 5,15, contre USD 4,50. Le nombre moyen d'actions en circulation a augmenté, en 2010, de 1% à 2 285,7 millions en comparaison de 2 267,9 millions un an plus tôt, tandis qu'au total 2 289,4 millions d'actions étaient en circulation au 31 décembre 2010.

Bilan
La consolidation par intégration globale d'Alcon a eu un impact significatif sur le bilan consolidé du Groupe. Depuis le 31 décembre 2009, les actifs non courants ont augmenté d'USD 34,8 milliards, dont les éléments principaux ont résulté de la consolidation d'Alcon à partir du 25 août 2010 et de l'affectation du coût de regroupement, qui a entraîné une hausse d'USD 24,5 milliards des immobilisations incorporelles identifiées et d'USD 17,9 milliards du goodwill. De surcroît, cela a eu pour effet de réduire d'USD 10,0 milliards les investissements dans les entreprises associées (inclus dans les actifs financiers et autres actifs non courants). Les actifs courants ont baissé d'USD 7,0 milliards, en raison essentiellement d'une diminution d'USD 9,3 millions de la trésorerie et des titres de placement négociables, car ces fonds ont été utilisés pour acquérir la participation additionnelle de 52% dans Alcon. Les comptes clients, les stocks et autres actifs courants ont augmenté d'USD 2,3 milliards, aussi principalement à la suite de la consolidation d'Alcon. Résultant de cette consolidation et d'autres facteurs, le total de l'actif s'est élevé à USD 123,3 milliards au 31 décembre 2010, soit une hausse d'USD 27,8 milliards par rapport à fin 2009.

De la même façon, la consolidation d'Alcon et le financement de la participation additionnelle de 52% ont eu un impact significatif sur le total du passif du Groupe. Les dettes financières ont augmenté d'USD 9,0 milliards. Une partie a été utilisée pour financer l'acquisition d'Alcon. En outre, nous avons levé des fonds par le biais de notre programme de billets de trésorerie, dont le produit a été employé à des fins générales du Groupe Novartis ainsi qu'au financement intercompagnies en vue du financement de l'acquisition de la part de 52% dans Alcon. Les autres passifs courants et non courants ont grimpé d'USD 6,5 milliards, dont USD 3,3 milliards sont un passif d'impôts différés liés principalement aux immobilisations incorporelles identifiées d'Alcon. En raison principalement de ces facteurs, le total du passif a augmenté d'USD 15,5 milliards à USD 53,5 milliards au 31 décembre 2010. Les fonds propres du Groupe ont progressé d'USD 12,3 milliards depuis la fin de l'exercice précédent à USD 69,8 milliards au 31 décembre 2010, et comprennent le résultat net d'USD 10,0 milliards ainsi qu'un montant d'USD 6,3 milliards lié aux intérêts minoritaires de 23% d'Alcon, Inc. et USD 0,9 milliard résultant de la vente nette d'actions propres et des rémunérations versée en actions ainsi l'effet de taux de change favorables qui ont contribué pour USD 0,6 milliard. Cette augmentation a été en partie contrebalancée par le versement d'USD 4,5 milliards pour le dividende 2009 et par des pertes actuarielles d'USD 0,7 milliard ainsi que par des mouvements d'un montant d'USD 0,3 milliard net liés aux intérêts minoritaires et aux entreprises associées.

Le ratio d'endettement du Groupe a grimpé à 0,33:1 au 31 décembre 2010, contre 0,24:1 à fin 2009, reflétant l'augmentation de la dette financière pour financer l'acquisition d'Alcon. La dette financière du Groupe s'élevant à USD 23,0 milliards était composée d'USD 8,6 milliards de passifs courants et d'USD 14,4 milliards de passifs non courants. Le total des liquidités, comprenant USD 3,8 milliards provenant de la consolidation d'Alcon, a diminué à USD 8,1 milliards, contre USD 17,4 milliards à fin 2009. Au 31 décembre 2010, les dettes nettes se sont chiffrées à USD 14,9 milliards, en comparaison de liquidités nettes d'USD 3,5 milliards à fin 2009.

Flux de trésorerie
Les flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles ont atteint USD 14,1 milliards, en hausse de 15,4% par rapport à USD 12,2 milliards en 2009. Les flux de trésorerie supplémentaires d'USD 1,9 milliard engendrés par la forte expansion des activités et par une réduction des besoins en fonds de roulement ont été en partie absorbés par des hausses d'impôts et par des paiements liés au règlement de certaines affaires juridiques.

La sortie nette de trésorerie des activités d'investissement en 2010 s'est élevée à USD 15,8 milliards, en augmentation d'USD 1,5 milliard par rapport à l'exercice précédent. La trésorerie utilisée pour des acquisitions s'est montée à USD 26,7 milliards. Ce montant comprend USD 26,1 milliards (nets d'USD 2,2 milliards de trésorerie acquise) pour l'acquisition de la participation supplémentaire de 52% dans Alcon et USD 0,5 milliard pour l'acquisition de Corthera et d'Oriel ainsi que pour des paiements différés liés à l'acquisition d'EBEWE. La trésorerie nette utilisée pour des investissements dans des immobilisations corporelles, des immobilisations incorporelles et d'autres actifs a atteint USD 1,7 milliard. Ces sorties de trésorerie ont été en partie compensées par des entrées nettes d'USD 12,6 milliards provenant de la vente de titres de placement négociables.

La trésorerie nette provenant des activités de financement a augmenté d'USD 1,3 milliard à USD 4,1 milliards en 2010, comparée à USD 2,8 milliards en 2009. Le produit des emprunts obligataires et des programmes de billets de trésorerie pour un montant d'USD 8,3 milliards ainsi que d'autres entrées de trésorerie totalisant USD 0,3 milliard ont été partiellement absorbés par le montant d'USD 4,5 milliards du dividende 2009 versé en 2010.

En 2010, le free cash flow s'est élevé à USD 7,9 milliards, soit un bond de 42,8% par rapport à 2009. Le free cash flow avant dividendes a atteint USD 12,3 milliards en 2010, en hausse de 31% comparé à 2009.

Quatrième trimestre

Chiffre d'affaires net
Le chiffre d'affaires net a enregistré une hausse de 10% (+11% tcc) à USD 14,2 milliards, dont USD 1,8 milliard pour Alcon. Des taux de change défavorables ont eu un effet négatif de un point de pourcentage (hors Alcon). Les produits lancés récemment ont contribué pour USD 2,5 milliards au chiffre d'affaires net, représentant 20% du chiffre d'affaires total (hors Alcon).

Produits/charges nets de Corporate
Les produits/charges de Corporate, qui comprennent les coûts des différents sièges du Groupe et ceux de la recherche de Corporate, ont été inférieurs d'USD 21 millions au quatrième trimestre 2010 en comparaison du quatrième trimestre 2009, principalement en raison d'une hausse du produit des retraites.

Résultat opérationnel du Groupe
Le résultat opérationnel a diminué de 6% (-3% tcc), Les taux de change ont eu un effet négatif de trois points de pourcentage. La contribution d'Alcon au résultat opérationnel s'est élevée à USD 222 millions. Les éléments non récurrents enregistrés au cours du trimestre ont totalisé USD 789 millions, en partie compensés par un gain d'USD 392 millions provenant de la cession d'Enablex. Ces charges ont compris USD 253 millions dans Pharmaceuticals (principalement perte de valeur sur ASA404: USD 120 millions, frais de restructuration aux Etats-Unis: USD 85 millions), USD 49 millions dans Sandoz (restructuration en Allemagne), USD 75 millions dans Vaccins et Diagnostic (restructuration de la fabrication: USD 52 millions, perte de valeur sur un actif financier: USD 23 million) et USD 383 millions dans Alcon (réévaluation des stocks à leur juste valeur: USD 372 millions et frais résultant du changement de majorité: USD 11 millions). A taux de change constants, le résultat opérationnel core est resté inchangé à USD 2,8 milliards.

Quote-part dans le résultat des entreprises associées
Au quatrième trimestre 2010, la quote-part dans le résultat des entreprises associées a augmenté à USD 175 millions, contre USD 107 millions au trimestre correspondant de 2009. Alcon, Inc., a été comptabilisé en tant qu'entreprise associée jusqu'au 25 août 2010 puis consolidé par intégration globale après cette date. La réévaluation finale de la participation initiale de 25% dans Alcon s'est traduite, au quatrième trimestre, par un gain net d'USD 131 millions. L'exercice 2009 comprenait des charges d'amortissement d'USD 108 millions pour perte de valeur. Au quatrième trimestre, la contribution d'USD 44 millions de l'investissement dans Roche a inclus une charge estimée à USD 89 millions pour la part de Novartis de la restructuration de Roche annoncée récemment.

Au quatrième trimestre, la quote-part core dans le résultat des entreprises associées, qui exclut les éléments exceptionnels et l'amortissement d'immobilisations incorporelles dans les deux périodes de comparaison, a diminué à USD 168 millions, contre USD 252 millions au quatrième trimestre 2009.

Produits financiers et charges d'intérêts
Les produits financiers ont diminué d'USD 104 millions au quatrième trimestre 2009 à une charge financière nette d'USD 26 millions au quatrième trimestre 2010 en raison d'une baisse des rendements des placements financiers et de résultats de change négatifs, liés essentiellement à une dévaluation au Venezuela. Les charges d'intérêt ont grimpé d'USD 156 millions à USD 196 millions à la suite d'une levée supplémentaire de capitaux en lien avec Alcon.

Impôts
Le taux d'imposition (exprimé en pourcentage du résultat avant impôts) a été exceptionnellement bas à 6,4%, contre 13,7% au quatrième trimestre 2009. Cette forte baisse est largement due à au relèvement du taux d'imposition de Novartis à 16,3% et à l'impact de la consolidation d'Alcon, qui bénéficie d'un taux d'imposition plus faible que celui du reste du Groupe Novartis, et des effets d'impôts différés liés à l'ajustement à la juste valeur des stocks d'Alcon.

Résultat net
Le résultat net a diminué de 2% (+2% tcc) à USD 2,3 milliards. Le résultat net core a baissé de 3% (0% tcc) à USD 2,8 milliards.

Résultat par action
Le résultat par action (BPA) a cédé 6% (-2% tcc) à USD 0,95, contre USD 1,01 au quatrième trimestre 2009, tandis que le BPA core a perdu 10% (-6% tcc) à USD 1,14, contre USD 1,26. La diminution du BPA est plus grande que celle du résultat net, car 23% du résultat net d'Alcon sont attribuables aux intérêts minoritaires et par conséquent exclus du calcul du BPA.

Le nombre moyen d'actions en circulation a augmenté, au quatrième trimestre, de 1% à 2 289,8 millions en comparaison de 2 272,8 millions un an plus tôt, tandis qu'au total 2 289,4 millions d'actions étaient en circulation au 31 décembre 2010.

RAPPORT SUR L'INNOVATION

Novartis possède l'un des pipelines de produits pharmaceutiques les plus compétitifs du secteur avec 147 projets en développement clinique, dont 63 impliquent de nouvelles entités moléculaires.

Parmi les événements du quatrième trimestre 2010, il y a lieu de citer :

  • La FDA a autorisé Afinitor (évérolimus) en comprimés pour le traitement des malades souffrant d'astrocytome sous épendymaire à cellules géantes, une tumeur bénigne du cerveau associée à une sclérose tubéreuse, qui nécessitent une intervention thérapeutique mais sans être candidats à une exérèse chirurgicale. La demande réglementaire déposée auprès de l'Union européenne est actuellement examinée sous la marque Votubia. Par ailleurs, nous avons déposé une demande d'homologation d'Afinitor aux Etats-Unis et dans l'Union européenne pour le traitement des tumeurs neuroendocrines avancées.
  • La FDA a homologué Amturnide (aliskirène, amlodipine et hydrochlorothiazide) en comprimés à triple composant pour le traitement de l'hypertension chez les malades qui ne parviennent pas à la contrôler de manière adéquate en utilisant deux de ses composants quels qu'ils soient. Les résultats des essais cliniques ont montré qu'Amturnide a entraîné une baisse sensiblement plus importante de la pression sanguine comparé à toutes les combinaisons de deux de ses composants.
  • En décembre, l'Agence européenne des médicaments (EMA) et le Ministère japonais de la santé, du travail et de la protection sociale (MHLW) ont accordé une autorisation de mise sur le marché à Tasigna (nilotinib) pour le traitement des adultes souffrant d'une leucémie myéloïde chronique avec présence du chromosome Philadelphie en phase chronique dépistée précocement. Tasigna a été autorisé pour cette indication plus tôt en 2010 aux Etats-Unis et en Suisse.
  • En janvier 2011, la Commission européenne a autorisé Lucentis (ranibizumab) pour le traitement de la perte de vision due à un oedème maculaire diabétique, la principale cause de cécité dans la population active dans la plupart des pays développés. Des données d'essais pivots ont montré que Lucentis est supérieur au traitement par laser, la norme actuelle de soin, en apportant rapidement un gain d'acuité visuelle durable.
  • En janvier 2011, le Comité européen pour les produits médicaux à usage humain (CHMP) a émis un avis favorable pour Gilenya (fingolimod) 0.5 mg par jour en tant que thérapie modificatrice de la maladie dans la sclérose en plaques cyclique (SePC) hautement active, malgré un traitement à l'interféron bêta, ou chez les patients dont la SePC est grave et progresse rapidement. La demande d'autorisation déposée auprès de l'Union européenne comprenait des données montrant que Gilenya 0.5 mg réduisait les rechutes de 52% (P<0.001) sur un an, comparé avec l'interféron bêta-1a IM (Avonex®), l'un des traitements de la SeP prescrits le plus couramment.
  • Lucentis a été présenté en octobre à l'homologation par l'Union européenne pour traiter la perte de vision due à un oedème maculaire secondaire à une occlusion de la veine rétinienne. Cette demande est étayée par les résultats de deux études de phase III portant sur la veine centrale (OVCR) et sur une branche veineuse (OBVR) (études CRUISE et BRAVO, menées par notre partenaire de licence Genentech). Lucentis a montré une amélioration significative par rapport à des injections fictives à six et douze mois de traitement.
  • En décembre, Novartis a déposé en Europe une demande d'homologation pour ACZ885 (Ilaris, canakinumab) pour le traitement de l'arthrite goutteuse sur la base des résultats de deux études de phase III en vue de son enregistrement qui ont satisfait à leurs critères principaux. Une demande sera soumise au premier trimestre 2011 aux Etats-Unis. Novartis poursuit également des recherches concernant d'autres maladies dans lesquelles il est probable que IL-1 beta joue un rôle important, telle que l'arthrite idiopathique juvénile systémique et des indications cardiovasculaires. Des sous-groupes sélectionnés de malades seraient susceptibles d'être traités par le canakinumab, si ce dernier était homologué.
  • Un dossier a été soumis pour l'homologation de SOM230 (pasireotide) auprès de l'Union européenne contre la maladie de Cushing. Dans un essai de phase III, SOM230 a démontré une efficacité significative dans l'abaissement des niveaux de cortisol urinaire et libre chez des malades atteints de ce trouble hormonal invalidant et potentiellement mortel.
  • L'essai de phase III COMFORT-I a satisfait à son critère principal en démontrant qu'INC424 réduisait de manière significative la taille de la rate chez les malades atteints de myélofibrose primaire, de myélofibrose post-polycythémie vraie ou de myélofibrose post-thrombocythémie essentielle. Les résultats complets de cet essai seront présentés lors d'un prochain congrès médical et il est prévu de déposer en 2011 des demandes d'homologation dans le monde entier. Novartis a obtenu INC424 sous licence d'Incyte pour le développement et la commercialisation éventuelle en dehors des Etats-Unis.
  • Les résultats d'une étude comparative en aveugle de phase III (INTENSITY) opposant Onbrez Breezhaler au tiotropium, un traitement établi contre la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) ont montré qu'Onbrez Breezhaler est aussi efficace que le tiotropium pour améliorer la fonction pulmonaire des malades souffrant de BPCO, tout en leur procurant des bénéfices cliniques plus importants en termes de diminution de l'essoufflement et de recours à des médicaments d'urgence ainsi que d'amélioration globale de leur état de santé. Bien que cet essai ait satisfait à son critère principal et à ces critères secondaires concernant des bénéfices importants pour des malades, il n'a pas répondu à celui ayant trait à la supériorité sur le tiotropium s'agissant de la fonction pulmonaire.
  • Les résultats d'un essai de phase III étudiant ASA404 (valdimezan) en tant que traitement de seconde intention du cancer du poumon non à petites cellules n'ont pas satisfait au critère principal de prolongement de la survie des malades. Il a été mis fin à ce projet dont les ressources qui lui étaient consacrées ont été allouées à d'autres molécules du pipeline Oncologie.
  • Présentés lors du San Antonio Breast Cancer Symposium, les résultats de la seconde analyse intermédiaire de l'essai de phase III AZURE ont montré que Zometa n'apportait pas un avantage de survie sans récidive quand il était ajouté à une chimiothérapie standard d'appoint (post-chirurgicale) et/ou à un traitement hormonal chez les femmes pré- et post-ménopausées atteintes d'un cancer du sein au stade précoce. Toutefois, une analyse planifiée de femmes dont la ménopause était bien établie a fait état d'une amélioration de la survie sans récidive et de la survie globale chez les malades à qui Zometa a été administré. Les demandes soumises aux Etats-Unis et dans l'Union européenne pour son utilisation comme traitement d'appoint dans le cancer du sein au stade précoce ont été retirées et Novartis évaluera les plans pour l'avenir en se fondant sur ces nouvelles données après discussions avec les autorités de la santé du monde entier.
  • Novartis n'a pas déposé aux Etats-Unis de demande d'homologation pour évérolimus dans la transplantation cardiaque. Les résultats de la dernière étude de phase III dans les transplantations du coeur sont cohérents avec une utilisation sûre et efficace d'évérolimus quand il est administré conformément aux notices autorisées dans les pays où évérolimus est enregistré pour les transplantations cardiaques. Il est prévu de discuter avec la FDA des résultats provenant d'une utilisation expérimentale additionnelle d'évérolimus.

Autorisations importantes au quatrième trimestre 2010: USA, Europe et Japon

Produit Substance active Indication Date d'autorisation
Afinitor évérolimus Astrocytome sous épendymaire à cellules géantes associé à une sclérose tubéreuse USA: octobre
Amturnide aliskirène, amlodipine et hydrochlorothiazide Hypertension USA: décembre
Lucentis ranibizumab OEdème maculaire diabétique UE: janvier 2011
Tasigna nilotinib Leucémie myéloïde chronique dépistée précocement UE: décembre
Japon, décembre

Projets importants en attente de décisions réglementaires

Demandes déposées
Produit Indication Etats-Unis Union européenne Japon Mises à jour
ACZ885 Arthrite goutteuse T4 2010
  • UE: décembre

  • USA: soumission prévue au T1 2011

Afinitor Astrocytome sous épendymaire à cellules géantes associé à une sclérose tubéreuse Autorisé T3 2010
  • USA: autorisation délivrée par la FDA en octobre

  • Résultats de phase II publiés en novembre dans le New England Journal of Medicine

Tumeurs neuroendocrines T4 2010 T4 2010 T4 2010
  • USA, UE et Japon

Exelon Patch Démence liée à la maladie d'Alzheimer Autorisé Autorisé T1 2010 - Japon, examen d'une nouvelle demande Décision de l'Agence des produits pharmaceutiques et médicaux attendue dans les mois à venir
Gilenya

Sclérose en plaques Autorisé T4 2009 T4 2010 - USA: autorisation de la FDA en septembre avec indication de première intention dans les formes cycliques de la SeP Autorisations additionnelles délivrées en Russie, Suisse, Australie et dans les Emirats arabes unis
- UE: en janvier 2011, avis favorable émis par le CHMP pour utilisation chez les patients atteints de sclérose en plaques cyclique (SePC) hautement active, malgré un traitement à l'interféron bêta, ou chez les patients dont la SePC est grave et progresse rapidement
LBH589 Lymphome de Hodgkin T4 2010 - USA: décembre
- Résultats d'une étude pivot de phase II présentés en décembre à l'American Society of Hematology

Lucentis Occlusion veineuse rétinienne T4 2010 - UE: octobre

Demandes déposées
Produit Indication Etats-Unis Union européenne Japon Mises à jour
Onbrez Breezhaler Maladie pulmonaire obstructive chronique T4 2008 Autorisé T3 2010 - USA: essais cliniques suite à la "complete response letter" de la FDA d'octobre 2009 terminés au T3 2010, résultats soumis fin septembre à la FDA
- USA: examen prévu en mars 2011 de la demande d'autorisation (sous le nom d'Arcapta Neohaler) par le Comité consultatif de la FDA
SOM230 Maladie de Cushing T4 2010 - UE: octobre
- USA: dépôt prévu au S1 2011
Tekamlo Hypertension Autorisé T4 2009 - Autorisation délivrée par la FDA en août
- UE, avis du CHMP attendu au T1 2011
Amturnide Hypertension Autorisé T2 2010 - Autorisation délivrée par la FDA en décembre
- UE, dépôt en mai 2010
TOBI Podhaler Fibrose cystique T4 2009 - UE: avis favorable du CHMP reçu en septembre
Zometa Cancer du sein, traitement d'appoint T4 2009 T4 2009 - Essai de phase III AZURE pour son utilisation potentielle dans le cancer du sein précoce n'a pas satisfait à son critère principal dans la population étudiée. Il y a eu toutefois une amélioration de la survie sans récidive et de la survie globale chez les femmes à qui Zometa a été administré dans un sous-groupe dont la ménopause était bien établie.
- Les demandes d'AMM en cours aux USA et dans l'UE ont été retirées, tandis que Novartis réexamine les résultats de l'essai AZURE
- Novartis discutera des prochaines étapes avec les autorités de la santé en se basant sur l'analyse du sous-groupe

Projets pharmaceutiques importants en pipeline

Projet / molécule Indication potentielle / domaine thérapeutique Soumissions prévues Phase actuelle Mises à jour

ACZ885 Apparition d'une arthrite juvénile idiopathique systémique 2011 III - En voie d'être soumis en 2011
Prévention secondaire d'accidents cardiovasculaires >= 2015 II - Début de la phase III prévu en 2011



Diabète de type 2
>= 2015
AEB071 Prévention du rejet d'organe 2014 II
Psoriasis >= 2015 II
Afinitor Sclérose tubéreuse complexe angiomyolipome 2011 III
Cancer du sein ER+ 2012 III - Présentation en décembre au San Antonio Breast Cancer Symposium de l'essai de phase II TAM-RAD pour évaluer l'effet de l'adjonction d'évérolimus (Afinitor) au traitement hormonal par le tamoxifène dans le cancer du sein métastatique avancé
Cancer du sein HER2+, 1re ligne, 2013 III
Cancer du sein HER 2+ve, 2e/3e ligne 2013 III
Cancer gastrique avancé 2012 III
Cancer hépatocellulaire 2013 III
Lymphome diffus à grandes cellules B >= 2015 III
AFQ056 Syndrome de l'X fragile 2012 II - Début d'une étude pivot chez les adultes en novembre 2010
Maladie de Parkinson, dyskinésie induite par la L-dopa 2013

II
AG0178 Maladie dépressive grave 2012 III
AIN457 Psoriasis 2013 II
Arthrite rhumatoïde 2013 II - Début de la phase III prévu en 2011
Uveitis non infectieuse 2013 III - L'étude de phase III examinant AIN457 contre l'uveitis non infectieuse chez les patients atteints de la maladie de Behcet n'a pas satisfait au critère principal et les résultats sont insuffisants pour justifier le dépôt d'une demande d'autorisation pour cette indication.
BAF312 Sclérose en plaques >= 2015 II - Résultats de phase II attendus au T1 2011
BEZ235 Tumeurs solides 2014 I
BKM120 Tumeurs solides 2014 I
CAD106 Maladie d'Alzheimer >= 2015 II

Projet / molécule Indication potentielle / domaine thérapeutique Soumissions prévues Phase actuelle Mises à jour

DEB025 Hépatite C 2013 II - Suite à une réunion positive de fin de phase II avec la FDA et à un feedback favorable de l'EMA, toutes deux en faveur du programme de phase III, il est prévu de débuter la phase III de l'essai clinique de DEB025 (Alisporivir) au T1 2011
- Cette étude examinera DEB025 en association avec l'interferon pegylé et la ribavirine pour traiter les malades HCV G1 naïfs de tout traitement
Exjade Thalassémie non dépendante de la transfusion 2011 II
HCD122 Tumeurs hématologiques >= 2015 I
INC424 Myélofibrose 2011 III - Les principaux résultats de l'essai de phase III COMFORT-I montrent que celui-ci a satisfait à son critère principal; INC424 a entraîné une amélioration clinique significative chez les patients atteints de myélofibrose, mesurée par la réduction de la taille de la rate. Les résultats complets seront présentés lors d'un grand congrès médical en 2011
- Les premiers résultats interprétables de l'essai de phase III COMFORT-2 sont attendus au T1 2011
Polycythémie vraie 2014 III - Premier dosage déterminé lors de l'étude globale de phase III RESPONSE aux USA; début de la première étude hors USA attendue au T1 2011
- Résultats d'une étude de phase II sur la PV présentés en décembre à l'American Society of Hematology
LBH589 Myélome multiple 2013 III
Tumeurs hématologiques >= 2015 II
LCQ908 Maladies métaboliques 2014 II
LCZ696 Insuffisance cardiaque 2014 III - Résultats de phase II publiés dans Lancet et présentés au Collège américain de cardiologie en mars 2010. L'étude a démontré une baisse de la pression sanguine et un soutien potentiel du coeur
- Etude de phase III de la morbidité et de la mortalité dans l'insuffisance cardiaque en cours depuis décembre 2009
Hypertension 2014 II
LDE225 Syndrome de Gorlin 2012 II
Tumeurs solides 2014 I
Lucentis Myopie pathologique 2012 III - Début de la phase III en octobre 2010
NVA237 Maladie pulmonaire obstructive chronique 2011 III - En voie d'être soumis en 2011
- Résultats de phase III (Glow 1,Glow 2 et Glow 3) attendus en 2011
PKC412 Mastocytose systémique avec attaques

2013
II
Leucémie myéloïde aiguë 2014 III
Projet / molécule Indication potentielle / domaine thérapeutique Soumissions prévues Phase actuelle Mises à jour

PRT128 Syndrome coronaire aigu, maladie coronarienne chronique >= 2015 II - Résultats de l'étude de phase II INNOVATE-PCI présentés en août 2010 au congrès de la Société européenne de cardiologie
- Programme de phase III du développement clinique prévu de débuter en 2011
PTK796 Infections bactériennes aiguës de la peau et des structures cutanées, pneumopathies communautaires bactériennes 2012 III
QGE031 Maladies allergiques 2014 I
QMF149 Maladie pulmonaire obstructive chronique 2014 II - Phase II en cours, soumissions hors USA prévues en >=2014
- A ce stade, un développement pour le marché américain n'est pas prévu
Asthme 2014 II - Soumission dans l'UE prévue en
2014
- Un développement pour le marché américain n'est pas prévu
QTI571 (Imatinib) Hypertension artérielle pulmonaire 2011 III - En voie d'être soumis en 2011
- Résultats attendus au S2 2011
QVA149 Maladie pulmonaire obstructive chronique 2012 III

RLX030 Insuffisance cardiaque aiguë 2013 III
SMC021 Ostéoarthrite 2011 III - Une première étude de phase III n'a pas satisfait au premier des trois critères principaux ; une deuxième est en cours
Ostéoporose 2011 III - Une étude pivot de phase III (étude 2303) suit l'analyse intermédiaire sur deux ans au T4 2010. Les résultats sur trois ans sont attendus au T3 2011
SOM230 Acromégalie 2011 III
Syndrome carcinoïde réfractaire / résistant 2012 III
Tasigna Mélanome cKIT 2012 III
Tumeur gastro-intestinale stromale 2014 III
TKI258 Tumeurs solides 2013 II
Xolair Urticaire idiopathique chronique 2013 II - Début de la phase III prévu au T1 2011
Zortress/
Certican
Prévention du rejet d'organe - foie 2011 III - Demande en voie d'être soumise en 2011

Projets importants de vaccins en pipeline

Projet / molécule Indication potentielle / domaine thérapeutique Soumissions prévues Phase actuelle Mises à jour
Menveo
Prévention des maladies à méningocoque (sérogroupes A, C, Y et W-135) chez les nourrissons 2011 III - USA : soumission en novembre
- UE : soumission prévue en 2011

Optaflu

Grippe saisonnière (vaccin de type « subunit ») 2011 III - USA : soumission en 2011
Fluad Grippe saisonnière (vaccin de type « subunit » avec adjuvant MF59) 2012 III - UE : soumission en 2010 pour la population pédiatrique
- Etude de phase III en cours
- USA : soumission pour la population âgée prévue en 2012
Bexsero

Vaccin à multicomposant pour la prévention des maladies à méningocoque (sérogroupe B) >= 2013 II - UE : soumission en 2010
- USA : soumission prévue en >=2013

MenABCWY Prévention des maladies à méningocoque (sérogroupes A, C, Y et W-135) >= 2013 II
Streptocoque du groupe B Prévention du streptocoque du groupe B >= 2013 I

Décharge
Le présent document fait part de prévisions impliquant des risques connus et inconnus, des incertitudes ainsi que d'autres facteurs qui pourraient rendre les résultats réels matériellement différents des résultats futurs, des performances ou des réalisations annoncées ou impliquées dans de telles déclarations. Certains risques associés à ces déclarations sont résumés dans la version anglaise de ce communiqué, ainsi que dans le formulaire 20-F de Novartis AG, le plus récent formulaire soumis à la Securities and Exchange Commission (SEC) (autorité de régulation des marchés financiers des Etats-Unis). Le lecteur est invité à lire attentivement ces résumés.

A propos de Novartis

Novartis propose des solutions thérapeutiques destinées à répondre aux besoins en constante évolution des patients et des populations dans le monde entier. Concentré uniquement sur les soins de santé, Novartis propose un portefeuille diversifié de produits susceptibles de satisfaire ces besoins : médicaments innovants, génériques peu coûteux, vaccins, instruments de diagnostic et produits pharmaceutiques de consommation courante. Novartis est le seul groupe à occuper une position de leader dans ces domaines. En 2010, le Groupe a réalisé un chiffre d'affaires net des activités poursuivies s'élevant à USD 50,6 milliards et a investi environ USD 9,1 milliards (USD 8,1 milliards hors charges pour pertes de valeur et amortissements) dans la recherche et le développement (R&D). Basé à Bâle, en Suisse, le Groupe Novartis emploie quelque 119 000 collaborateurs (dont 16 700 chez Alcon) équivalents plein temps et déploie ses activités dans plus de 140 pays. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre site http://www.novartis.com.

Novartis a publié son rapport annuel aujourd'hui, qui est disponible sur son site Internet www.novartis.com. Novartis déposera aujourd'hui également la version américaine de son rapport annuel (Form 20-F) auprès de l'Autorité américaine de surveillance des marchés financiers (SEC), et publiera ce document sur www.novartis.com. Les actionnaires qui en font la demande recevront gratuitement un exemplaire sur papier de l'un ou l'autre de ces documents, chacun contenant les états financiers complets et audités.

Dates importantes

22 février 2011 Assemblée générale annuelle
19 avril 2011 Résultats du premier trimestre 2011
19 juillet 2011 Résultats du deuxième trimestre et du premier semestre 2011
25 octobre 2011 Résultats du troisième trimestre et des neuf premiers mois de 2011

Les noms de produits en italique sont des marques déposées que les sociétés du Groupe Novartis possèdent ou exploitent sous licence.

 

The information in the press releases on these pages was factually accurate on the date of publication. These press releases remain on Novartis website for historical purposes only. Novartis assumes no duty to update the information to reflect subsequent developments. Readers should not rely upon the information in these pages as current or accurate after their publication dates.